HERAULT - Jeune public/ Musique - L'HISTOIRE DE BABAR/ PIERRE ET LE LOUP du 15 au 22 janvier en tournée

L’HISTOIRE DE BABAR/ Francis Poulencsuivi dePIERRE ET LE LOUP/ Serge ProkofievSaison musicale sortieOuest 2017Avec…

L’HISTOIRE DE BABAR/ Francis Poulenc
suivi de
PIERRE ET LE LOUP/ Serge Prokofiev
Saison musicale sortieOuest 2017

Avec les musiciens du Artie’s Chamber Orchestra

et Dag Jeanneret, récitant

Programmation jeune public de sortieOuest en partenariat avec La Belle Saison 

En tournée dans l’Hérault dans le cadre du Grand Tour ! de sortieOuest du 15 au 22 janvier
Spectacle accueilli en partenariat avec Les communautés de Communes Sud Hérault,   Minervois Saint-Ponais Orb Jaur, Grand Orb et les villes de Corneilhan et Portiragnes

La Belle Saison et sortieOuest, domaine départemental

Créée en 2013 à l’initiative du Théâtre des Bouffes du Nord, La Belle Saison œuvre en réseau et fédère les théâtres et les salles de concerts qui par leur qualité acoustique, leur jauge adaptée et leur environnement servent la musique de chambre dans les meilleures conditions. Le Label dont fait partie sortieOuest regroupe aujourd’hui près de vingt lieux singuliers, en France et à l’étranger, Il est le théâtre d’une centaine de concerts sur la saison accompagnés de programmes éducatifs sur les territoires et de créations.

Ce Concert  est produit et programmé dans le cadre de La Belle Saison en partenariat avec sortieOuest. La Belle Saison est soutenue par La Sacem, l ‘Adami et la Spedidam/ www.la-belle-saison.com

Remerciements au Château St Pierre de Serjac

LE GRAND TOUR ! est organisé par le théâtre sortieOuest et le Conseil départemental de l’Hérault ainsi que les communautés de communes Grand Orb, Sud Hérault,  Minervois Saint-Ponais Orb Jaur et les villes de  Corneilhan, Portiragnes,

L’Agence Culturelle Départementale du Piémont Biterrois propose «Les coulisses du Grand Tour» : stages de pratique théâtrale animés par les artistes programmés.


L’HISTOIRE DE BABAR

Francis Poulenc (1899 – 1963)

L’Histoire de Babar le petit éléphant

Œuvre composée pour piano entre 1940 et 1945

En 1962, Jean Franxais en propose une version orchestrale.

Francis Poulenc, musicien français par excellence, a grandi dans une famille de musiciens et a appris le piano dès l’âge de quatre ans avec sa mère. Il s’est formé en dehors des institutions officielles mais il a eu des professeurs de renom comme Riccardo Vines, spécialiste de la musique moderne (Debussy, Albéniz, Falla et Ravel). Toute sa vie, Poulenc restera un fervent interprète des œuvres de son aîné. Pendant la guerre de 14-18 Paris cherche à s’étourdir et oublier. Poulenc, qui a quinze ans, fréquente alors le tout-Paris des arts et des lettres. C’est ainsi qu’il va entrer à 17 ans dans le cercles des admirateurs d’Erik Satie formé autour de Jean Cocteau par les jeunes musiciens de l’entre-deux-guerres : Darius Milhaud, Georges Auric (son « frère spirituel ») et Arthur Honneger. Il est le benjamin de ce qui allait devenir le Club des Six et celui qui va défendre la nouvelle musique française : une musique volontairement joyeuse, claire et adaptée aux exigences d’un public multiforme.

Dans les années 1920, il étudie la composition et consolide son métier. Il connaît de nouveaux succès avec, notamment, le ballet des Biches (1924) pour les ballets russes de Diaghilev. En 1926, il fait la connaissance de Pierre Bernac qui deviendra le principal interprète de ses mélodies et, à partir de 1936 jusqu’à la fin de sa vie, il accompagnera au piano le chanteur dans ses récitals.

 Son œuvre :

– Pièces pour piano : Cinq Impromptus (1920), Huit Nocturnes (1929-38), Suite Française (1935)
– Mélodies : sur des poèmes de Ronsard, Max Jacob, Eluard, Apollinaire…. dont Le Bestiaire ou Cortège d’Orphée (1919), Chansons gaillardes (1926)

– Oeuvres chorales : liturgiques ou profanes dont les célèbres Litanies à la vierge noire (1936)
– Théâtre lyrique : Les Mamelles de Tirésias (1944), Dialogue des Carmélites (1953-56)

– Ballets : Les Biches (1923), L’éventail de Jeanne (1927), Les Animaux modèles (1941)
– Musique de scène : Les Mariés de la tour Eiffel (1921), Renaud et Armide (1962) Musique de Film : La Belle au bois dormant (1935)

– Orchestration : Deux préludes posthumes et 3ème gnossienne d’Erik Satie 

Contexte de création

C’est en plein conflit, dans les dernières heures de la seconde guerre mondiale, au cours d’une permission, que Poulenc écrit la musique de Babar. Durant un séjour chez des cousins à Brive-la-Gaillarde, les enfants de la maison déposent sur le pupitre du piano « Les Aventures de Babar » et demandent à Francis Poulenc de leur jouer l’histoire. L’histoire de Babar va naître de ce souvenir d’improvisations autour de situations narratives qui lui ont été proposées.

La partition est dédiée aux onze enfants qui l'ont inspirée : « Pour mes petits cousins Sophie, Sylive, Benoît, Florence et Delphine Périer ; Yvan, Alain, Marie-Christine et Marguerite-Marie Villotte ; et mes petits amis Marthe Bosredon et André Lecœur, en souvenir de Brive ». Elle est créée à la radio le 14 juin 1946 par le compositeur, assisté de la récitation de Pierre Bernac. En 1962Jean Françaix en propose une version orchestrale. Le britannique David Mathews l'a également transcrite pour un orchestre de chambre.

Fidèle au texte de Jean de Brunhoff – le créateur de Babar – le compositeur donne naissance à un monde sonore fascinant, fait de clins d’œil amusés que perçoivent volontiers petits et grands.

La musique de Babar est profondément poétique et tendre : le musicien a retrouvé́ son âme d’enfant pour les enfants.

L’univers si particulier de l’âme enfantine a suscité́ l’intérêt de nombreux compositeurs. Parmi les grands chefs-d’œuvre et dans la mouvance de cette poésie, de cette délicatesse d’un discours musical jamais emphatique, on songe aux Scènes d’enfants de Schumann ou encore au Children’s Corner de Debussy.


PIERRE ET LE LOUP

Serge Prokofiev (1891 – 1953) 

Pierre et le loup

Conte musical pour enfants écrit et composé par le compositeur russe en 1936

Enfant prodige, conseillé par sa mère Maria, bonne musicienne, il entre au Conservatoire de Saint-Petersbourg en 1895 où il reçoit une formation musicale complète : piano, harmonie, composition, orchestration, direction d’orchestre. Composant dès l’âge de cinq ans, volontiers provocateur dans ses premières œuvres d’après 1895, essentiellement dévolues au piano, il joue à la  fois à l’enfant terrible avec ses professeurs, à l’enfant gâté avec sa famille.

En 1918, il quitte la Russie durant quinze ans, estimant que la vie musicale soviétique ne peut être propice à la reconnaissance de son talent de pianiste et compositeur. Il se partage alors entre la France, les Etats-Unis et l’Allemagne, s’imposant auprès des Balles russes de Diaghilev à Paris, faisant créer son opéra L’Amour des trois oranges  à Chicago, pour devenir plus longuement parisien avec sa série de ballets et ses trois premières symphonies. Il épouse Carolina Codina à Paris en 1923. À partir de 1933 et jusqu’à son retur définitif en URSS en 1938, il devient progressivement un musicien foncièrement classique de forme, profondément imaginatif au plan harmonique, capable des emportements motoriques les plus implacables comme d’un lyrisme qui fera la gloire de ses ballets « soviétiques », Roméo et Juliette et Cendrillon.

L’invasion de l’URSS en 1941 lui donne l’impulsion pour adapter le grand classique de la littérature russe
Guerre et Paix de Léon Tolstoï : plus de 70 personnages pour 4 heures de représentation !

Les purges staliniennes envoient sa femme, étrangère, en camp de travail. Prokofiev est lui condamné en 1948 par le parti pour l’orientation antipopulaire de sa musique. En 1950, il compose un oratorio : La Garde de la Paix qui le rachète aux yeux du régime communiste qui lui décernera le Prix Staline pour cette œuvre. Prokofiev ne quitte plus son appartement durant les trois dernières années de sa vie. Il meurt le 5 mars 1953. Sa mort est ainsi éclipsée par celle de staline, le même jour…

Animée d’une vive sensibilité, la musique de Prokofiev se place parmi les meilleures du XXème
siècle : ses partitions comme Pierre et le Loup, ses symphonies ou ses ballets sont encore très plébiscités.

Son œuvre :

Serge Prokofiev est l’auteur de nombreuses œuvres musicales allant de la symphonie au concerto, de la musique de film à des opéras ou des ballets et a été reconnu de son vivant comme un artiste d’avant-garde.

– Ballets : Chout, Le Pas d’acier, le Fils prodigue …

– Opéras : Guerre et Paix, L’Ange de Feu, Les Fiançailles au couvent …

– 7 Symphonies et suites symphoniques

– Conte symphonique pour enfants : Pierre et le loup

Contexte de création

Prokofiev se lance dans la composition de Pierre et le loup grâce aux encouragements de Natalia Saz, la directrice artistique du Théâtre central pour enfants de Moscou, qui souhaitait familiariser les jeunes avec les principaux instruments de l’orchestre symphonique. Il a déjà composé quatre symphonies et plusieurs ballets quand il achève et dirige la première exécution de Pierre et le loup le 2 mai 1936, avec Natalia Saz comme récitante.

Œuvre didactique

L’objectif de cette oeuvre est de faire découvrir aux enfants certains instruments de l’orchestre. L’idée de Prokofiev pour faciliter l’écoute et la mémorisation est de faire correspondre un timbre instrumental et un thème musical à chaque personnage.

Le Artie’s Chamber Orchestra

Artie’s est un collectif de musiciens réunis par le violoncelliste Gauthier Herrmann autour d’une passion pour la musique de chambre. Tous sont diplômés des grands conservatoires supérieurs européens et ont remporté de nombreux prix internationaux.  Individuellement ils sillonnent le monde et jouent dans les plus prestigieuses salles de concerts (Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Tsuda Hall à Tokyo, Forbidden city Hall à Pékin, Théâtres des Champs-Elysées et du Châtelet à Paris, NCPA à Bombay, Diwan Philharmonic à Kuala Lumpur…). Ils sont solistes, chambristes, électrons libres ou membres des grands orchestres français et européens (Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Mahler Chamber Orchestra, Concertgebouw Amsterdam…)  L’ambition d’Artie’s est d’aller à la rencontre des publics, de s’affranchir des codes et du protocole des concerts classiques, d’offrir l’excellence musicale dans un esprit convivial, généreux et spontané. En 2014, Artie’s crée le Arties Chamber Orchestra (ACO) afin de proposer des concerts mêlant musique de chambre et répertoire pour orchestre de chambre.

LES DATES ET LIEUX DE LA TOURNEE DU GRAND TOUR !

Spectacle accueilli en partenariat avec Les communautés de Communes Sud Hérault,   Minervois Saint-Ponais Orb Jaur, Grand Orb et les villes de Corneilhan et Portiragnes

Dimanche 15 janvier / 17h Cessenon-sur-Orb, salle des fêtes
Lundi 16 janvier / 14h Corneilhan, salle des fêtes
Mercredi 18 janvier / 16h Portiragnes, salle Jean Ferrat
Jeudi 19 janvier / 14h30 Saint Etienne d’Albagnan, salle polyvalente
Vendredi 20 janvier / 19h La Caunette, Centre culturel
Dimanche 22 janvier / 18h / Hérépian, salle Marcel Pagnol

INFOS ET RESERVATIONS 04.67.28.37.32 / SORTIEOUEST.FR ET LIEUX D’ACCUEIL

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.