HERAULT - Joutes Languedociennes : Le programme 2018

L'été arrive et avec lui, les traditionnelles joutes languedociennes. Durant un peu plus de…

L'été arrive et avec lui, les traditionnelles joutes languedociennes. Durant un peu plus de trois mois, tous les week-ends, les diverses sociétés de joutes languedociennes vont s'affronter lors du Championnat de France, de la Coupe de France ou bien encore au Grand Prix de la Saint-Louis, la plus prestigieuse des compétitions.

C'est à Agde et à Sète que la saison démarrera samedi 09 et dimanche 10 juin pour l'ensemble des catégories (juniors, seniors, moyens et lourds). D'autres grandes dates sont attendues, comme la Coupe de France Juniors/Seniors à Palavas-les-Flots le 04 août ou le Grand Prix de la Saint-Louis à Sète sur le Cadre Royal le 27 août. Des critériums viendront compléter le calendrier estival, principalement les mercredi.

 

Le principe de la joute languedocienne

Deux barques lourdes, l'une dite « la rouge », l'autre dite « la bleue », sont propulsées par huit à dix rameurs et guidées par deux barreurs, les « timoniers patrons ».

Les compétiteurs appelés « jouteurs » sont positionnés sur une plate-forme se situant à près de trois mètres de l'eau, à l'extrémité de chaque barque. Cette plate-forme porte le nom de tintaine. Sur la partie basse de la tintaine, se tiennent les jouteurs des prochaines joutes.

Les deux barques font alors face, se propulsant l'une vers l'autre, jusqu'à l'impact final. Au moment de l'assaut, les deux bateaux se frôlent par la droite pour permettre aux jouteurs de réaliser « la passe ». Munis de leur lance et du pavois, l'objectif du jouteur est de faire tomber son adversaire à l'eau. Le vainqueur est celui qui reste en place sur la tintaine après la passe. Un jury juge de la régularité des passes et distribue des avertissements. Après le troisième avertissement, un jouteur est disqualifié. Si les deux jouteurs tombent à l'eau, ils sont disqualifiés tous les deux (faire un « bouquet », dans le vocabulaire des jouteurs). Un jouteur tombé à l'eau peut être requalifié par le jury, si son adversaire a commis une grosse faute ou si sa lance s'est brisée. Les jouteurs ayant tombé trois adversaires sont qualifiés pour la phase finale (les « revanches »). Dans la phase finale, chaque jouteur doit tomber un adversaire pour pouvoir continuer, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que deux jouteurs non tombés à l'eau. Dans l'affrontement final, si les deux jouteurs tombent à l'eau, est déclaré vainqueur du tournoi, le jouteur ayant touché l'eau en dernier.

Pour la sécurité des jouteurs (les lances sont équipées à une extrémité de trois dents en fer), le respect du règlement doit être strictement observé. Malgré cela, certains accidents sérieux arrivent quelques fois. L'état des pavois après l'affrontement traduit la violence des chocs. Certaines lances se brisent au moment du contact.

Une tenue intégralement blanche est obligatoire pour tous jouteurs, ainsi que le port des chaussettes (blanches).

La musique est omniprésente à l'occasion de joutes languedociennes. Une pena est toujours chargée de ponctuer les exploits des jouteurs, tandis que les rameurs ont droit à deux musiciens embarqués, un hautbois traditionnel du languedoc et un tambour (appelé tambornet), assis à la proue de chaque barque. Ils donnent la cadence aux rameurs.

 


 

Retrouvez ci-dessous toute la programmation des animations à venir autour des joutes languedociennes

 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.