Littoral : où voir les dauphins cet été ?

Croiser un banc de dauphins en mer est toujours un moment magique. Ce mammifère exceptionnel avec l’Homme ne cesse d’intriguer. Il est possible d’aller l’observer dans son élément naturel, mais sous certaines conditions afin de ne pas perturber l’écosystème de ces animaux marins.

Le dauphin est un mammifère marin exceptionnel pour les hommes. Joueur et plutôt sympathique avec nous, il a pris une place spéciale dans nos cœurs. Sa rareté sur les côtes françaises ne fait qu’entretenir le rêve de croiser leur chemin  un jour.

Une espèce côtière

La Méditerranée est un espace naturel fabuleux pour la faune et la flore aquatique, avec des milliers d’espèces la peuplant. Les grands dauphins sont une espèces côtières et ils aiment nager à proximité du littoral. «  Nous estimons une population de 600 à 800 individus sur un secteur allant de Port Camargue à la côte espagnole, sur la partie sud du golfe de Lion . Il y en a plus qu’avant, c’est une certitude » constate Renaud Dupuy de la Grandrive, le directeur de l’aire marine protégée agathoise.   Pour autant, leur observation est loin d’être facile.

Les dauphins ne choisissent pas leur habitat au hasard, ils aiment les eaux très propres et même s’ils se montrent curieux, ils aiment bien également la tranquillité. «  Pendant les périodes de confinement et la limitation de la navigation humaine, des bancs de dauphins se sont considérablement rapprochés de nos côtes, ils étaient  même visibles depuis la plage » note René, habitant en front de mer au Grau d’Agde.

Mais depuis la reprise des activités humaine en milieu marin, il semble que les dauphins se soient quelque peu éloignés. «  Depuis le début de la saison, nous avons pu procéder à 4 ou 5 observations à proximité des côtes mais leur présence est très variable sans que l’on puisse réellement expliquer pourquoi. Bien entendu, les courants marins, l’orientation du vent, la présence de petits poissons, la qualité et la tranquillité des eaux sont des facteurs qui rentrent en compte » précise le directeur de l’aire marine protégée.

dauphins

Une observation responsable

Un constat confirmée par Michel FRANCK, ingénieur écologue marin, à la tête de  l’association Terre Marine et qui met à disposition en saison le Sea Explorer, un catamaran d’exploration de 24 m doté d’une plateforme de 250 m² d’équipements et d’animations afin de partager et de valoriser la connaissance du milieu marin.

sea explorer

« Nous sortons tous les jours. Notre idée est une approche éducative du monde marin. Tout au long de la navigation, nous proposons des ateliers pédagogiques pour les enfants, nous sommes dans une démarche écologique et de développement durable, nous utilisons au maximum nos voiles, nous observons et nous expliquons ce que l’on observe. Le dimanche, nous quittons la côte pour aller à plus de 20 km en mer pour essayer d’aller observer les dauphins »

Un périple de quelques heures qui permet aux passagers de s’émerveiller de la richesse du monde marin. Instructives, ces croisières sont ponctuées d’animations scientifiques et de conférences pédagogiques.

Outre les dauphins, ces croisières permettent d’observer le cachalot, la baleine, le rorqual mais aussi le thon rouge, l’espadon, le poisson-lune, la tortue caouanne et côté oiseaux marins, la mouette, le goëland. « On apprend à faire la distinction entre les différentes espèces, nous sommes également équipés de micros pour écouter ce qui se passe sous l’eau » précise le capitaine du navire.

sea explorer boat 1

Si le Sea Explorer est pour l’instant le seul dans l’Hérault à avoir obtenu le label High Quality Whale Watching reconnu par l’Etat qui implique une approche des dauphins et des baleines respectueuse du Code de bonne conduite pour l’observation des cétacés de Méditerranée, d’autres possibilités s’offrent aux amateurs de navigation.

Les bateaux promenades Millesime et Azur proposent également ce type de sortie au départ du Grau d’Agde. «  L’observation des dauphins est difficile. Elle n’est pas garantie à 100 %,  actuellement nous sommes à 75% de réussite sur nos sorties, nous parcourons parfois plus de 100 km pour aller à leur rencontre. L’approche s’effectue avec précaution dans les règles en vigueur. Nous sommes en contact régulier avec l’aire marine protégée qui participera prochainement à nos sorties , nous participons chaque année à la fête de la nature et nous sommes inscrit à la formation  High Quality Whale Watching » précise Éric Bousquet, à la tête de ces promenades qui proposent cette sortie tous les mardis, jeudis, vendredis et samedis.

guide bonne conduite observation dauphins
fiche observation animaux marins

D’autres promenades sont accessibles depuis Marseillan, comme l’étoile de mer ou midi cap Thau pour cette fois-ci aller visiter l’étang de Thau et approcher le monde conchylicole, bien connu par la qualité de ses coquillages.

Midi Cap Thau
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.