Interventions en conseil du 5 mai - Office de Tourisme

La lecture de ce budget primitif 2008 de l'OMT nous permet de connaître votre…

La lecture de ce budget primitif 2008 de l’OMT nous permet de connaître votre vision sur la politique touristique à mener sur notre station. Le tourisme, directement ou indirectement, est  le premier pourvoyeur  d’emploi sur cette ville.

C’est aussi la première ressource fiscale foncière de la commune. Le délaisser, c’est par conséquent mettre en péril le devenir économique de notre cité.

Aujourd’hui, le tourisme est un domaine ultra concurrencé, notamment par les pays émergents que sont le Maroc ou la Croatie. Pour répondre à ce tourisme quantitatif développé dans ces pays grâce au faible coût de la main d’œuvre, il est impératif et urgent de tourner le notre vers une offre de qualité basée sur des moyens de promotion de grande envergure. Et l’un des outils de promotion efficace de cette politique touristique est bien évidemment l’office municipal du tourisme.

Il est intéressant d’étudier les différents budgets votés sous votre municipalité jusqu’à ce jour car cette étude laisse apparaître beaucoup d’incohérences. Le budget de l’OMT a successivement été baissé puis augmenté pour finalement atteindre aujourd’hui un niveau inférieur à celui de l’année de votre arrivée à la mairie.

Or, de 2001 à 2008, l’inflation dans notre pays a augmenté de 15%. Ce qui signifie qu’en Euros constants, le budget de l’office du tourisme a baissé de ce même pourcentage alors que pendant ce temps, la concurrence, elle, n’a cessé d’augmenter. Ceci est l’une des incohérences majeures de votre politique touristique.
Incohérence d’autant plus flagrante que le budget primitif de l’exercice 2008 aurait dû être largement augmenté et ce pour deux raisons:

– La première est que, depuis le 31 Mars, 3 vols par semaine en provenance de Bristol atterrissent sur l’aéroport de Béziers – Cap d’Agde auxquels va s’ajouter, à partir du 24 mai, un vol hebdomadaire en provenance de Copenhague.
Cette clientèle de Low Coast est un atout de développement formidable pour notre ville et notre station. Cependant, la seule action d’envergure présentée par la municipalité en faveur de la réception de ces touristes, est  la mise en place de cours d’anglais destinés aux professionnels du tourisme locaux. Force est de constater, vous en conviendrez monsieur le maire, que cela est bien trop peu pour recevoir de manière qualitative et durable cette nouvelle clientèle.

Durant la dernière campagne des municipales et devant le GPCA, je m’étais engagé à mettre en place de réelles actions d’envergures, menées par l’ensemble des offices du tourisme de la ville. Ces actions portaient notamment sur la mise en place d’une cellule d’aide aux professionnels ou encore sur la création d’un éduc-tour dans les domaines viticoles  pour vanter nos produits, ou enfin sur l’Organisation d’un « accueil » des touristes, 3 fois par semaine dans les différents OT (Agde – le Grau – Le Cap ) afin de leur présenter l’offre touristique et commerçante de notre ville.

L’ensemble de ces actions ou de toutes autres, susceptibles de promouvoir efficacement notre station auprès de cette clientèle à fort pouvoir d’achat, aurait demandé des moyens budgétaires supplémentaires et conséquents. 

Or, la stagnation du budget de l‘OMT indique que vous n’avez visiblement pas souhaité prendre en compte l’ensemble de ces paramètres. Tout ceci est regrettable car c’est dès à présent que cette clientèle se fidélise. Si tel n’est pas le cas, d’autres villes ou stations seront sans nul doute en tirer un meilleur profit.

– La deuxième raison de voir augmenter ce budget réside dans vos propos déclarés, ici même, lors du dernier conseil municipal. En effet, vous avez annoncé, durant ce conseil, votre volonté de récupérer la compétence touristique concernant la promotion de notre cœur de ville.
Cette position nécessite la prise en charge directe de l’ensemble des coûts que supporte actuellement l’OTSI et qui se monte au bas mot à 150 000 Euros.

Mais l’on voit bien aujourd’hui qu’aucune ligne budgétaire ne correspond à cette prise de décision.
Ce qui signifie très clairement que votre volonté à passer, je vous cite, « à la vitesse supérieure concernant le tourisme au centre ville » n’est pas une position réfléchie de votre part.

Elle ne découle pas d’une réflexion intelligente et cohérente sur l’amélioration de la promotion du patrimoine historique et de l’offre touristique du centre ville, mais d’une décision basée uniquement sur une volonté totalitaire et antidémocratique de sanctionner une vision différente de la votre sur cette question là, comme sur bien d‘autres.

C’est pourquoi, face à ces incohérences sur votre manière de mener la politique touristique et d’apporter votre soutien aux professionnels du tourisme, vous comprendrez, monsieur le maire, que nous voterons contre ce budget.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.