Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

Jan de Trop ou quand le temps reprend sa place …

 Jan de Trop ou quand le temps reprend sa place … Tout commence par la naissance de Jan de Trop, ou Asclépius, au grand désespoir de son père qui avait déjà trop d’enfants à nourrir. Celui-ci chercha une personne digne de confiance pour son petit dernier afin d’en faire sa marraine. Et, c’est dame la […]

 Jan de Trop ou quand le temps reprend sa place …

Tout commence par la naissance de Jan de Trop, ou Asclépius, au grand désespoir de son père qui avait déjà trop d’enfants à nourrir.

Celui-ci chercha une personne digne de confiance pour son petit dernier afin d’en faire sa marraine. Et, c’est dame la Mort qui se présenta…

Si elle surprit le père de Jan de Trop par cette proposition, elle surprit aussi le public venu en nombre ce mercredi au théâtre Henri Maurin pour découvrir cette très belle histoire de «Jan de Trop », offerte par la municipalité dans le cadre de sa programmation culturelle mais aussi de la 5ème semaine occitane organisée par l’association « Lo Cranc ».

Petits et grands furent rapidement plongés dans ce conte poétique grâce à la mise en scène des comédiens Jérôme Dru, Nathalie Robert et Véronique Valéry du « Théâtre de la Rampe » : la Mort, habillée d’un superbe costume blanc, arriva en effet par l’arrière de la salle à côté des spectateurs. Certains petits sursautèrent à son arrivée ; il faut dire qu’elle était impressionnante dans son accoutrement !

Grâce aux études offertes par sa marraine, Jan devint un jeune médecin somme toute moyen. Mais dame la Mort voulait qu’il devienne un excellent médecin.

Elle lui révéla alors qu’il était son filleul et qu’elle allait l’aider à mieux exercer son métier.

Chaque fois qu’il irait voir un malade, si elle se trouvait au pied du lit, le malade guérirait, quelle que potion qu’il lui donnerait et si elle se trouvait à la tête du lit, il pourrait assurer à la famille que le malade était condamné. La seule condition émise par sa marraine était qu’il ne devait rien révéler de tout cela à quiconque.

Grâce à son franc-parler et à son diagnostic infaillible, la réputation de Jan de Trop devint très grande par monts et par vaux.

Jusqu’au jour où le Roi d’Espagne le convoqua à son château au chevet de sa fille malade. Jan de Trop tomba sous le charme de cette belle princesse mais quand il découvrit sa marraine à la tête du lit de sa belle, il déchanta. La suite de l’histoire emmena le public dans un monde où l’amour, les intrigues et la perfidie de Jan de Trop se mêlent avec finesse et émotion.

Pendant tout le spectacle, les scènes cocasses et rythmées se succédèrent pour la plus grande joie des petits mais aussi des grands : le théâtre résonna pendant cette après-midi là de tant de rires ! La particularité résidant dans l’alternance de français et d’occitan, de chants et de musiques rythmées avec des dialogues plein d’humour, le tout présenté dans un décor très original. Un élément important aussi du succès de ce spectacle réside dans des costumes somptueux et des masques très évocateurs voire magiques.

Sans dévoiler l’intrigue des plus originale de cette histoire, on peut dire que les personnages ont compris une chose : « on ne peut pas tromper la Mort ». Et ce très beau conte se termina en un final magnifique et très poétique.

Un spectacle à voir et à revoir, interprété par des comédiens de grand talent.

Photos : de l’arrivée impressionnante de dame la Mort au final magnifique, petits et grands ont été subjugués.

Ville de Marseillan

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.