Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

La facture du SICTOM…Question Orale de Didier Denestebe - Conseil Municipal du 21 Février 2005 à 18 h

Vous êtes, Monsieur D'Ettore, à la tête de notre municipalité depuis 2001, date à…

Vous êtes, Monsieur D’Ettore, à la tête de notre municipalité depuis 2001, date à laquelle le traitement des ordures ménagères fonctionnait sans problème, sous la responsabilité du SIVOM ( Syndicat intercommunal à Vocation Multiple ).
En 2002, vous avez décidé de confier cette charge au Syndicat Mixte de l’Ouest Héraultais qui, tout comme le SIVOM était financé par la Taxe sur les Ordures ménagères de la Ville d’Agde telle qu’elle figure sur nos Avis de Taxes Foncières.
En 2003, vous avez décidé la création de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée telle qu’elle est géographiquement constituée aujourd’hui.
C’est dans ce cadre et, en tant que président de l’Agglo…que vous avez décidé que la Ville d’Agde allait rejoindre le SICTOM de Pézenas dirigé par votre Vice président ,Monsieur Vogel Singer.
C’est cette année-là que fût décidée une première augmentation de la TEOM ( Taxe d’ Enlèvement des Ordures Ménagères) de 15, 65 %.
L’année suivante en 2004 vous avez encore augmenté cette taxe de 19.55 % soit une augmentation cumulée de 38 % sur 2 ans.
Avec des augmentations si conséquentes, les Agathois aurait pu s’attendre à un service d’une qualité irréprochable.

Au lieu de cela : Quel est le constat aujourd’hui ?
Une insatisfaction générale des ménages basée sur une diminution de la fréquence des enlèvements et la suppression du ramassage des encombrants et des déchets verts.
Une image dégradée de la ville tant au niveau des Agathois que de nos visiteurs devant des amoncellements d’ordures en attente d’enlèvement.
Une tentative de racket fiscal auprès des professionnels de la commune avec des propositions de tarification démesurées et irréalistes représentant pour la grande majorité d’entre eux l’équivalent de leur bénéfice industriel et commercial annuel.

Au manque de concertation préalable, au manque d’information, vous avez ajouté la démesure et vous avez enveloppé le tout dans une gesticulation verbale appelée : Simulation.
En plus de tout cela, vous tentez de vous exonérer de votre totale responsabilité en vous défaussant sur tel ou tel cadre administratif des structures que vous avez contribué à mettre en place.
C’est sous votre autorité que ces décisions concernants le traitement des ordures ménagères par le SICTOM a été prise. Je n’imagine pas une seconde, bien entendu, que vous n’ayez pas réfléchi aux conséquences de vos actes.
Je n’imagine pas non plus que vous n’ayez pas connaissance des décisions prises par cet organisme et que vous puissiez aujourd’hui refuser la responsabilité de vos choix.

Si le transfert de 25 agents de la Ville d’Agde au SICTOM peut justifier une partie des surcoûts et aurait du entraîner une baisse corrélative de la masse salariale de la commune, elle ne justifie pas tout.
Comment pouvez-vous justifier de tels dysfonctionnements et de telles augmentations tarifaires ?
Alors que la Ville d’Agde représente une part très importante des recettes du SICTOM prélevées sur les contribuables agathois ,quelles ont étés vos actions concrètes pour remédier à la situation ?.
Puisqu’ apparemment, vous ne maîtrisez plus la situation, quand La Ville d’Agde va t’elle assumer ses responsabilités en sortant du SICTOM ?
Les ménages agathois comme les professionnels sont plus réactifs que vous lorsqu’ils rencontrent des difficultés.
Quand ils ne sont pas content du fournisseur… Ils en changent !

Didier Denestebe
Conseiller Municipal de la Ville d’Agde
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=4

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.