LE CAP D'AGDE / PEZENAS - Le médecin organisait des soirées coquines sur fond de drogues

L'affaire a fait quelque peu désordre au Conseil départemental de l'Hérault de l'Ordre des Médecins.L'an dernier, l'un d'entre…

L'affaire a fait quelque peu désordre au Conseil départemental de l'Hérault de l'Ordre des Médecins.

L'an dernier, l'un d'entre eux, un médecin de 62 ans exerçant sur la commune de Pézenas était interpellé pour trafic de stupéfiants sur fond de soirées coquines au village naturiste du Cap d'Agde. Son jugement est intervenu cette semaine.

Amené à s'expliquer devant la barre du tribunal judiciaire de Béziers, l'homme n'en menait pas large ce lundi. Face aux magistrats, il doit répondre aux nombreux témoignages qui l'accablent et à la découverte, lors de la perquisition de son domicile et de son cabinet médical, de plus de 3 000 euros en espèces, ainsi que de la drogue de synthèse et de petites quantités de cocaïne et de cannabis.

Je suis un consommateur régulier de stupéfiants, j'achète la drogue de synthèse depuis plusieurs années sur internet, essentiellement du 3-MMC et du GHB. J'en fais parfois profiter mes amis dans un cadre privé, je ne suis pas un trafiquant ” se défend le prévenu devant le tribunal.

Pour les policiers, les soirées organisées par le médecin au Cap d'Agde, se tenaient au moins trois fois par semaine au Cap d'Agde depuis plusieurs années. C'est un témoignage anonyme reçu en janvier 2020 qui les a amené à s'intéresser aux activités de ce médecin aux méthodes “stupéfiantes”. Les investigations des enquêteurs tentent à démontrer que plus de 3 kilos de drogue sont passés entre les mains du généraliste qui en faisait commerce lors de soirées festives et libertines.

Chacun amenait sa drogue, tout cela était mis sur la table afin de partage, il n'y avait pas de commerce, les témoins qui affirment le contraire sont des menteurs ” affirme le médecin pour sa défense. 

Pour autant, les investigations menées sur ses comptes bancaires ont amené à la saisie de 19 000 euros dont l'origine pourrait être liée à ce trafic qui durait depuis au moins deux ans. Le médecin a également du mal à justifier la provenance des 3 000 euros en espèces saisis à son domicile.

Les faits d'une extrême gravité du fait de votre statut de médecin, la probité de votre personne est entachée par vos agissements, vous avez préféré empoisonner et trafiquer plutôt que de soigner les gens”  lui répond sévèrement le président Martel.

Le prévenu, qui n'exerce plus son activité de médecin depuis son interpellation en janvier 2020, a été condamné pour trafic de stupéfiants à deux ans de prison dont un avec sursis et s'est vu interdire l'exercice de sa profession et de fréquenter le Cap d'Agde durant cinq années. 

Une peine qui devrait servir de leçon à cet ancien instituteur !
 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.