Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Villeveyrac attend votre soutien

  Depuis son ouverture en juin 2012, le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage, basé à Villeveyrac et avec qui la ville de Bessan a déjà coopéré, a accueilli plus de 10.200 animaux sauvages en détresse : 90% d’oiseaux (du Roitelet de 5g au Vautour fauve de 2,70 m d’envergure) et 10% de petits mammifères. […]

 

Depuis son ouverture en juin 2012, le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage, basé à Villeveyrac et avec qui la ville de Bessan a déjà coopéré, a accueilli plus de 10.200 animaux sauvages en détresse : 90% d’oiseaux (du Roitelet de 5g au Vautour fauve de 2,70 m d’envergure) et 10% de petits mammifères. Les causes sont diverses : dénichage, choc avec des véhicules, collision sur des vitres, botulisme, détention, chasse, braconnage… Une grande partie des pensionnaires est relâchée en milieu naturel, sans dépendance à l’homme. 

Le nombre de patients pris en charge classe ce centre parmi les plus importants de France. Il apporte les soins nécessaires aux animaux et réalise une mission importante de médiation sur la faune sauvage. Il répond à plus de 3.000 appels par an, afin d’apporter, au plus grand nombre, les informations relatives à la cohabitation avec la faune, la gestion des désagréments, de la salubrité et des nuisances éventuelles. Il s’inscrit comme un acteur de premier ordre dans la formation des professionnels et dans le suivi des risques sanitaires. Ainsi, au fil des ans, un véritable partenariat s’est instauré avec les muséums d’histoire naturelle, le Cnrs, les universités ou encore l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Il alimente également d’importantes banques de données nécessaires à l’étude et la gestion de la faune. 

Malheureusement, ses responsables envisagent une réduction importante de son activité dans le cas où ils ne trouveraient pas les fonds nécessaires pour pérenniser les postes actuels et recruter le salarié supplémentaire indispensable pour soutenir les deux seules soigneuses actuellement submergées par la charge de travail. Compte tenu de son statut d’association à but non lucratif et du caractère d’intérêt général de son activité, les dons reçus par la Lpo Hérault, de particuliers ou d’entreprises peuvent faire l’objet de la délivrance d’un reçu fiscal.

 

Contact : 04 67 78 76 24 et dons en ligne : http://herault.lpo.fr/nous-aider.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.