"Le cliché du psychodrame latin" de Mauricio Oliveira à l'Arpac

L'Arpac s'apprête à accueillir des peintures et une installation du Brésilien Mauricio OLIVEIRA, diplômé des Beaux-Arts à l’Université Fédérale de Bahia et du Musée d’Art Moderne de Salvador. Depuis 2009, le peintre…

L’Arpac s’apprête à accueillir des peintures et une installation du Brésilien Mauricio OLIVEIRA, diplômé des Beaux-Arts à l’Université Fédérale de Bahia et du Musée d’Art Moderne de Salvador. Depuis 2009, le peintre vit et travaille en France (Lyon, Sète, Montpellier, Paris…).

Mauricio Oliveira explique : ” L’exposition s’appuie sur les figures marquantes du psychodrame latin, le carnaval, les tribus oubliées, la différence ethnique. Le quotidien révélé est exploité à chaque coin d’un monde en perpétuel changement où héritage et mélange culturel sont à chaque moment inspirés par une mobilité géographique. Un monde influencé par les médias et les nouvelles technologies. Un monde proche et lointain, un exotisme oublié et inaperçu. J’ai commencé à travailler avec l’iconographie traditionnelle et l’imagerie populaire, pour les décomposer, les recomposer ou les décaler. Cette exposition à l’ARPAC est une sélection de peintures récentes tout spécialement réalisées pour ce lieu. Lieu qui m’a amené à travailler sur de plus grands formats. “

> Vernissage le vendredi 5 juillet 2013 à partir de 19 heures.

> Exposition du 6 au 27 juillet de 15 à 19h. Fermée le lundi.

> Fondation du Pioch Pelat / ARPAC – Allée Marie Banégas – 511, route de la Pompignane – Castelnau le Lez

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.