Le Comité Agathois Anti-Corrida remercie « Le Chat agathois »

Lors de la foire aux associations d'Agde, le stand du « Chat agathois »…

Lors de la foire aux associations d’Agde, le stand du « Chat agathois » a eu la gentillesse de laisser un peu de place à la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas à laquelle est adhérent le CAAC. Nous avions disposé sur la table nos nouveaux tracts ciblant particulièrement le scandale des enfants qui assistent à des corridas.
Même des aficionados avertis trouvent cela choquant. Nous précisons avoir le soutien de 66 psychiatres et psychologues qui ont signé une motion demandant l’interdiction de l’entrée des arènes aux moins de 16 ans. Comme en Catalogne espagnole (moins de 14 ans). Gilles d’Etorre, notre Député maire, venu nous saluer, a pu constater la présence de notre cause lors de cette belle journée.

J’en profite pour rendre hommage aux courageux bénévoles du « Chat agathois » qui se dévouent pour cette structure généreuse. Je sais, par expérience, que nos adversaires ont tendance à mépriser les défenseurs des animaux et plus particulièrement les femmes qui s’occupent d’animaux errants et en souffrance. Moi, en ce qui me concerne, je préfère ces femmes de cœur qui donnent de l’affection à des animaux, à toutes ces bourgeoises « emperlouzées » qui vont se régaler à voir des taureaux se faire massacrer dans les arènes.

Et je ne parle pas des chevaux… Voilà qui est dit ! Vive le « chat agathois » !

Thierry Hély pour le CAAC
www.flac-anticorrida.org
Tel : 04 67 01 23 29

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.