Le Crès : visite en images du premier collège à énergie positive de l’Hérault

Reportage

Ce jeudi 1er septembre, à l’occasion de la rentrée scolaire, le président du Conseil départemental Kléber Mesquida, le vice-Président délégué à l’éducation Renaud Calvat et le maire de la ville du Crès Stéphane Champay se sont rendus au collège de la Via Domitia.

Cyrille Guillermin, principal du collège, a guidé les élus lors d’une visite instructive de l’établissement scolaire, en travaux jusqu’en décembre 2023. Salle après salle, le principal a souligné l’important travail réalisé pour réhabiliter les bâtiments et les aménagements écologiques qui vont permettre au collège de devenir le 1er collège rénové BEPOS (Bâtiment à Energie Positive) du Département.

Le chantier avance

En chantier depuis juillet 2021, après une réflexion de 4 ans autour de la consommation d’énergie et de la faisabilité des travaux, celui qu’on disait autrefois “vieillissant” arbore d’ores et déjà des façades flambant neuves.

À l’intérieur, si les ouvriers s’affairent, les élèves ont déjà repris le chemin des salles de classe, étonnés de voir les modifications effectuées lors des dernières vacances scolaires. Tous disent “avoir hâte” de découvrir le résultat final, convaincus qu’ils pourront profiter d’un meilleur environnement de travail et de jeu.

“Pour nous, c’est un chantier important car ce collège est un symbole, il accueille historiquement les élèves du Crès et de Vendargues, rappellent Stéphane Champay, maire de la commune du Crès. Les Cressois y sont attachés mais il avait la réputation d’être un établissement vieillissant en termes de bâtiment. L’investissement important du département et la volonté d’intégrer des dispositifs énergétiques vont lui donner une place unique dans le département.” 

mesquida-enfant
Les collégiens ont posé leurs questions à Kléber Mesquida ©Louise Brahiti

Le 1er collège à énergie positive

Construit dans les années 70, le collège de la Via Domitia faisait l’objet de critiques régulières quant à sa vétusté. En réaction, depuis un peu plus d’un an, les coups de visseuse et de pinceau, le va-et-vient des camions et la valse des ouvriers rythment la vie de l’établissement.

“C’est fait intelligemment, explique le directeur du collège. Quand les entreprises réalisent des travaux en présence d’élèves, les espaces sont balisés, sécurisés. Il y a des nuisances sonores, mais il est indispensable d’avancer.”

Ce qui fait la richesse de ce projet de réhabilitation est le fait qu’elle s’accompagne de grands travaux de rénovation énergétique avec la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire à base d’énergies renouvelables, l’installation d’une centrale photovoltaïque sur les toitures terrasses, le revêtement des sols de la cour de récréation et des aménagements paysagers… Ces aménagements vont permettre au collège de devenir le premier collège à énergie positive de l’Hérault. Cela signifie qu’à partir de décembre 2023, le collège produira plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Des aménagements à retombées durables

Pris en charge par les entreprises EMG (Castelnau-le-Lez) et Caizergues (Clapiers), en coordination avec le cabinet d’architecture Caremoli-Miramont de Montpellier, les travaux ont un coût estimé de 11 millions d’euros.

Cette enveloppe budgétaire couvre l’ensemble des aménagements, dont les chantiers de réhabilitation énergétique. Parmi eux, l’isolation thermique du bâtiment avec de la laine de roche et de bois, l’installation de lattes sur les fenêtres qui permettent de réguler manuellement l’ensoleillement, l’implantation de panneaux solaires sur les toitures et l’aménagement de sondes géothermique afin de chauffer ou de refroidir l’établissement par le biais d’une pompe à chaleur. 

college-cres
Les espaces du collège seront arborés pour plus de confort ©Louise Brahiti
college-cres
Les lattes, manuelles, devraient tenir dans le temps ©Louise Brahiti

Investir pour le bien-être des collégiens

Pour contribuer au bien-être des élèves, la cantine et l’accès au préau sont en travaux, la cour sera réaménagée courant 2023 avec un revêtement drainant et des arbres seront plantés pour apporter de l’ombre dans les espaces extérieurs.

“Les échanges que nous avons mené en amont des travaux nous ont permis de faire un état des lieux, de repérer les besoins des élèves et des professeurs, même au-delà des besoins énergétiques”, explique le principal. 

Les locaux de la Segpa (section d’enseignement général et professionnel adapté), particulièrement concernés par l’ancien état de vétusté, connaissent aujourd’hui de meilleurs jours. Désormais, les classes disposent d’une réelle luminosité et de multiples points d’eau. Une salle informatique et une salle polyvalente ont également été aménagées.

segpa-cres-college
L’atelier du local Segpa ©Louise Brahiti
segpa-cres-college
©Louise Brahiti
segpa-cres-college
©Louise Brahiti

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.