LE GRAU D'AGDE / BESSAN : La police judiciaire interpelle en flag un gang de "saucissonneurs"

Jeune Dans les affaires de police, c'est comme dans la vie, le travail et…

Jeune Dans les affaires de police, c'est comme dans la vie, le travail et le savoir-faire ne suffisent pas toujours. Il faut parfois être aidé par la chance pour aboutir.

Ce n'est pas les hommes de la police judiciaire de Montpellier qui démentiront ce constat. En enquêtant sur le vol d'armes commis avec effraction au stand de tir d’Agde en novembre dernier, ils sont tombés sur une équipe de malfrats armés, cagoulés et munis d'équipements de police.

En travaillant sur cette affaire, nous nous sommes intéressés à des suspects potentiels. Nos investigations sur cette équipe ont démontré qu'elle avait des activités nocturnes importantes et qu’elle préparait quelque chose sur le secteur agathois, sans que l’on en ait objectivement la moindre idée” a précisé ce mardi matin Jean-Philippe Fougereau, directeur du SRPJ de Montpellier lors d'une conférence de presse suivie par midi-libre

Un saucissonnage au Grau d'Agde

Ces bandits qui ficellent les riches à domicile comme des saucissons pour obtenir la combinaison du coffre-fort ou la cachette aux bijoux attaquent habituellement sans laisser de traces. 

Mais dans la nuit du jeudi à vendredi, le duo de malfrats agathois, au profil cette fois-ci assez jeune ( 28 et 30 ans) s'est montré moins performant que la perspicacité des policiers. En surveillance depuis plusieurs semaines derrière cette équipe, les hommes de la BRI ont la certitude que ce soir là, le gang est à bord d'un véhicule volé faussement plaqué et tourne dans le quartier de Rochelongue, situé entre le Grau d'Agde et le Cap d'Agde.

Dans ce secteur assez déserté en cette nuit d'hiver, les policiers de la PJ usent de toutes les techniques policières pour les suivre à distance sans se faire repérer.

Les malfaiteurs s'arrêtent finalement à proximité d’une propriété du secteur. Ils y pénètrent en étant porteurs de brassards “police” puis en ressortent une vingtaine de minutes plus tard avant de prendre la fuite en voiture en direction de l'autoroute.

Les policiers leur emboîtent le pas sans savoir ce qu'il vient réellement de se passer. Leur instinct leur fait penser à un home jacking bien que le délai finalement assez court les laisse perplexe. L'explication viendra plus tard…

Ce n'est que sur le trajet que le CIC, le Centre d'Information et de Commandement de la police héraultaise qui reçoit les appels 17 informe sur les ondes qu'une violente agression venait d’être commise.

Une interpellation périlleuse en flagrant délit

Le rapprochement est immédiatement fait et une interpellation en flagrant délit est alors décidée avec tout ce que cela comporte en terme d'improvisations et de dangerosité face à des individus armés et déterminés.

L'interception a finalement eu lieu sur la commune de Bessan dans des conditions périlleuses ou un policier sera d'ailleurs blessé. “Un flag c’est rare, difficile et dangereux” indique le commissaire chevronné.

Trompés d'adresse ?

Les deux hommes interpellés ont été placés en garde à vue. S'ils ont gardé le silence sur leur intention, il semble d'ores et déjà établi qu'ils se soient trompés d'adresse, à quelques maisons prés, en ayant finalement agressé un couple ne répondant ni au profil ni à la fortune espérés.

Se rendant compte assez rapidement de leur erreur, ils décidaient de quitter les lieux précipitamment, d'où le délai rapide constaté par les policiers en surveillance.

Erreur de cible ou pas, l'intention est la même juridiquement parlant. Mis en examen pour association de malfaiteurs, séquestration et vol avec armes, ils ont été placés en détention provisoire et risquent 20 ans de réclusion criminelle devant une cour d’Assises. 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.