Le Kiasma, une nouvelle salle de spectacles à Castelnau-le-Lez

Le tout nouveau complexe culturel "Le Kiasma" ouvrira ses portes en tout début d’été à Castelnau-le-Lez. Il sera inauguré de façon festive et pluridisci­plinaire du 24 au 30 juin prochains.

2 239 m2 à la disposition du public, dont un auditorium, une salle multivalente et une salle de réunion

 

Bénéficiant d’une direction artistique commune avec l’Agora, salle complémentaire qui a ouvert au Crès en janvier 2017, «le Kiasma proposera notamment de la musique, du théâtre, du cinéma et du cirque contemporain dans son auditorium de 336 places : soit 629 m2, dont un grand espace scénique de 120 m2» indique Daniel GREPINET. L’élu à la Culture rappelle la signification du terme grec kiasma, à savoir «lieu de croisement». «Conçu par l’atelier de l’architecte montpelliérain Emmanuel NEBOUT (auteur de la rénovation du Musée Fabre et du Musée de l’Homme à Paris, sans oublier le quartier Nouveau Saint-Roch à Montpellier), Le Kiasma aura pour directeur artistique Gabriel LUCAS DE LEYSSAC, qui est également chargé de la direction artistique de l’Agora du Crès, et dont le salaire est assuré par la métropole et les communes de Castelnau et du Crès. Pour sa programmation, il s’inspire des orientations, différentes, des deux municipalités : musique et danse classiques, théâtre, cirque contemporain, sans oublier le cinéma pour Le Kiasma ; musique et musiques du monde pour l’Agora. Si la programmation de l’Agora est déjà connue, celle du Kiasma, qui débutera en septembre 2017, est en cours de réflexion», précise Daniel GREPINET. L’élu estime que la danse classique est trop peu prise en compte sur le territoire métropolitain, et qu’elle mérite un tel lieu pour avoir plus de visibilité. Il compte programmer tous les ans le jeune ballet de Montpellier, qu’il juge remarquable.

Le Kiasma est situé sur l’avenue du Jeu de Mail. Son architecture est voulue «pure, légère et transparente» par l’architecte Emmanuel Nebout. L’accès au hall d’accueil se fera à partir d’un vaste parvis abrité par un auvent, à l’inter-
section des principales circulations piétonnes. La salle de spectacles, ou auditorium, proposera 336 places. Ses murs seront revêtus de bois sombre. Un grand espace scénique de 120 m2 et de 10 mètres de hauteur est prévu pour recevoir des concerts, des spectacles de danse, des représentations théâtrales, du cirque contemporain, des conférences et des projections cinématographiques (mensuelles). La salle multivalente de 488 m2 pourra abriter 1 000 personnes debout ou 500 assises. Ses murs seront revêtus de bois clair. Sa galerie haute accueillera des expositions de prestige. Sa location et celle d’une salle de réunion de 150 m2 pouvant accueillir 80 personnes au maximum contribueront à rentabiliser l’établissement.

Le rez-de-chaussée vitré donnera sur l’accueil. Une coursive, permettant une circulation fluide des visiteurs, s’étendra le long d’une paroi en bois dont les courbes évoquent une guitare. Celle-ci abritera des niches dédiées aux vestiaires, aux sanitaires et à la buvette.

A l’étage, le foyer, aux vitrages revêtus d’une double peau (sorte de « jupe plissée », selon l’architecte Emmanuel Nebout) en plaques de polycarbonate blanches, isolantes sur les plans phonique et thermique, mènera à l’auditorium. Des brises-soleil métalliques extérieurs accentueront le confort des lieux.

> Plus d’infos sur l’inauguration et la programmation du Kiasma sur www.castelnau-le-lez.fr

 

Articles connexes

Daniel GREPINET, adjoint à la Culture de Castelnau-le-Lez : «une offre culturelle variée et croissante»

La future médiathèque Aimé-Césaire de Castelnau-le-Lez, un équipement ambitieux

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.