Le préfet Witkowski visite les projets urbains de Clermont-l’Hérault [Vidéo]

Mardi 2 février, le préfet de l’Hérault était dans le Clermontais pour rencontrer les élus de la ville bourg-centre et découvrir les projets de requalification urbaine de la commune.

Gérard Bessière, maire de Clermont-l’Hérault, et les élus du conseil municipal ont reçu le préfet de l’Hérault avec une idée en tête : montrer que la ville met en place une nouvelle dynamique par la réhabilitation et la mise en valeur du patrimoine situé en centre-ville. Plusieurs projets ont ainsi été présentés au représentant de l’Etat. Comme l’indiquait notre article du 13 janvier dernier*, Clermont-l’Hérault a lancé son projet de territoire.


Voir la vidéo


Parmi les opérations qui devraient voir le jour prochainement figurent la requalification urbaine de plusieurs places du centre-ville et des projets de rénovation de bâtiments qui trouveront une nouvelle destination à l’issue du chantier. C’est le cas de l’ex-collège moderne de jeunes filles, qui abrite l’école de musique. Le projet est de faire dans ce bâtiment de 3 000 m2 un tiers-lieu qui permettra de fixer en coeur de ville des activités culturelles, de l’économie et des relais sociaux.

Véronique Delorme, adjointe à la Culture, explique : « Le site accueillera la médiathèque sur la moitié de l’espace disponible, l’école de musique avec de nouveaux aménagements, la maison des associations avec des salles de réunion et des bureaux dédiés, mais également…

… le CCAS et l’antenne France Services ». Un point numérique sera mis en place pour les usagers qui souhaitent se former à Internet. « Nous prévoyons aussi en complément un espace de coworking », ajoute l’adjointe à la Culture.

“Une association est en train de préfigurer le tiers-lieu, qui pourrait ouvrir d’ici deux mois », précise l’élue. La volonté de la municipalité est de redynamiser l’artère commerciale qui traverse la ville en revisitant son patrimoine. « Nous sommes également en train de réorganiser la partie accessible du château féodal des Guilhem. Elle sera inaugurée pour la fête de la musique. Nous voulons créer un véritable cheminement commercial et culturel à travers la ville, entre la gare et le château » indique Véronique Delorme.

Autre lieu emblématique qui va bénéficier d’un réaménagement, l’ancienne église, en cours de désacralisation, abritera à terme la future salle du conseil municipal.


La scission avec la communauté de communes toujours d’actualité

Malgré un laconique « Ce n’était pas à l’ordre du jour » de la part du préfet, on se doute bien que la sortie de Clermont-l’Hérault de la communauté de communes du Clermontais, voulue par la municipalité, a été abordée lors des entretiens privés entre les élus et le représentant de l’Etat. Cette scission figurait d’ailleurs à l’ordre du jour du Conseil municipal du 28 janvier dernier. Cette proposition approuvée par 19 des conseillers (4 contre, 1 abstention et 1 non participant au vote) a occupé une bonne partie du conseil. Le maire Gérard Bessière a confirmé le sentiment de rejet par l’intercommunalité et qu’une étude préfigurant le départ de la commune de l’intercommunalité était en cours. Elle sera remise en temps voulu au préfet. (DC)


Le zoom : Arnal Tissus, une histoire de famille qui fête son centenaire

Le préfet Witkowski est aussi allé à la rencontre des commerces du centre-ville, comme l’incontournable boutique Arnal Tissus. A Clermont-l’Hérault, ce commerce en est à sa quatrième génération. Une entreprise familiale qui sait se renouveler pour perdurer. A l’origine, Louise Arnal a ouvert l’enseigne en février 1921, reprise par sa belle-fille Angèle, puis relayée par Nicole, qui officie aujourd’hui avec sa fille Marie-Pierre. Une histoire de femmes, de tissus d’ameublement, de linge de maison mais aussi de décoration. La boutique regorge de trésors pour laisser libre cours à la créativité ou à offrir, à prix doux. Même si le contexte sanitaire impacte le commerce, certains clients viennent parfois de loin : des hauts-cantons, du Var et parfois même de Paris ! Nicole et Marie-Pierre livrent le secret de leur longévité : « s’adapter toujours ». Nul doute que le choix, les conseils et l’accueil, qui font partie intégrante de l’ADN de la boutique, assurent également la fidélité renouvelée de la clientèle (voir notre vidéo).

Marianne SYLVESTRE

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.