Législatives : Carole Delga voit les rejets de Macron président et de Mélenchon premier ministre

La présidente de la région Occitanie Carole Delga déplore les rejets d’Ensemble et de la Nupes au profit du Rassemblement National qui devient le premier parti d’opposition de la nouvelle Assemblée.

Après les résultats des législatives, Carole Delga a livré une analyse de son échec et de ceux des partis qui n’auraient pas été assez clairs au moment de défendre le front républicain. Celle qui a refusé la coalition de gauche sous la bannière de la Nupes s’était néanmoins positionnée pour leurs candidats au 2nd tour lorsqu’il fallait s’opposer à l’extrême droite. La présidente de la région Occitanie se félicite de la progression des élus de gauche qui n’ont pas voulu, selon elle, d’un “Jean-Luc Mélenchon premier ministre”.

Réaction de Carole Delga

Carole Delga : “Les stratégies politiciennes ont porté l’extrême droite au rang de premier groupe d’opposition à l’Assemblée Nationale. Cette élection est, à bien des égards, historique : par son abstention massive, par le score de l’extrême droite et parce que le nombre de députés du Président de la République vient d’être divisé par deux. Ce soir c’est l’échec et la fin du ‘en même temps’. Ce résultat acte, dès le début de ce quinquennat, la très forte opposition qui existe dans le pays au programme injuste proposé par le Président de la République. Cette faible majorité est le résultat de la colère et du désespoir grandissant de nos concitoyens. Elle doit être un avertissement pour toutes celles et tous ceux qui exercent des responsabilités électives.

Ce soir, le Rassemblement National devient le premier groupe d’opposition. Le manque de clarté des responsables politiques de tout bord sur le front républicain a fait le lit de l’extrême droite. C’est une faute politique majeure. De même que la personnalisation de l’élection législative, au détriment des idées de progrès social, a conduit à un vote d’opposition au bénéfice du RN. Nous devons entendre ce résultat et apporter des solutions claires, concrètes et adaptées aux difficultés de tous les Français, dans tous les territoires. Si la gauche a largement progressé en nombre de sièges, les Français ont rejeté la proposition ‘Jean-Luc Mélenchon, premier ministre’. Je souhaite que le groupe socialiste dispose d’un nombre de députés le plus élevé possible. Nous devons travailler avec sérieux, crédibilité, cohérence et sincérité, à l’union de la gauche pour un projet de société répondant aux injustices sociales, au défi climatique et à la crise démocratique.

Je mesure pleinement la gravité de la situation. A la fin de ce cycle électoral qui fait s’accumuler des lourdes menaces sur notre République, il est urgent de proposer une alternative crédible pour changer la vie de nos concitoyens. Nous devons garantir à nouveau l’unité de notre pays pour engager les grands chantiers qui s’imposent à nous avec urgence, en matière sociale, écologique, économique et démocratique.”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.