LES  BITERROIS  SERONT-ILS  ENTENDUS ?

 L'Agglo Béziers Méditerranée veut construire  à Béziers une usine d’incinération pour brûler 15.000 tonnes/…

 

L'Agglo Béziers Méditerranée veut construire  à Béziers une usine d’incinération pour brûler 15.000 tonnes/ an de déchets d’assainissement ménagers et industriels. L’agglo envisage aussi de brûler une bonne partie des ordures ménagères de Béziers et de 27 autres communes du Biterrois. C’est le projet dit « CSR » (combustible solide de récupération). Au total le tonnage jeté au feu sera considérable.

Les fumées d’incinération répandront à des kilomètres à la ronde de grandes quantités de polluants : gaz acides, ammoniac irritant, monoxyde de carbone, dioxines et furanes cancérigènes, hydrocarbures aromatiques polycycliques, métaux lourds neurotoxiques,  particules fines qui s’introduisent dans les poumons puis dans le sang.

L’Etat reconnaît que l’incinération des déchets est source de graves pollutions puisque les incinérateurs doivent payer la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP). La vocation de cette taxe est de s’alourdir au fil des ans jusqu’à devenir insupportable. Les élus sont ainsi poussés à recycler les déchets au lieu de les brûler.

Innombrables sont les scientifiques qui s’opposent publiquement à l’incinération. Voici en quels termes s’exprime le professeur Dominique Belpomme, cancérologue mondialement connu : « Un incinérateur, c’est comme des milliards de cigarettes. Avec des substances toxiques, des poussières, des résidus… » Autour des incinérateurs « une surveillance épidémiologique montre chez les habitants des pathologies cardiovasculaires accrues liées aux particules fines, aux vapeurs de soufre et d’azote. Le taux de cancers augmente largement. Il y a des malformations cardiaques chez les enfants. On note aussi une chute de la fertilité des couples dans les vingt kilomètres avec une baisse de la natalité » (Midi libre du 18 juin 2015, édition de Lunel)

Nos déchets sont à 100 % de précieuses matières premières. Souvent rares elles commencent à manquer. Les brûler au lieu de les recycler est aussi un crime contre l’environnement . C’est pourquoi dans tout le Languedoc-Roussillon l’agglo biterroise est la seule collectivité qui s’entête à vouloir construire un incinérateur de déchets d’assainissement. 

Lundi 06 novembre une délégation de l’ABCPSE a remis à F. LACAS président de l’agglo, une pétition couverte d’environ trois mille signatures. Cette pétition demande à l’agglo de suspendre le projet d’incinérateur et d’engager publiquement la concertation sur la manière de traiter les déchets. La charte de l’environnement incluse dans la Constitution française dispose en effet que « Toute personne a le droit …de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement ». Les Biterrois ont donc le droit constitutionnel d’être consultés sur le traitement des déchets. Quelles modalités pour cette consultation ? Elles sont décrites en détail dans la « Charte pour des projets concertés de traitement des déchets ». Cette charte a été élaborée,  signée et adoptée en grande cérémonie notamment par la préfecture et par le conseil général de l’Hérault. Le plan départemental de gestion des déchets demande que cette charte soit respectée. Il est temps que l’agglo la mette en œuvre au lieu de s’obstiner par orgueil, par autoritarisme, dans un projet désastreux.

          

Site web : abcontre-les-nuisances.asso-web.com

Tél : 04 67 76 28 56

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.