Les Matelles : démission en bloc de 11 élus du conseil municipal, de nouvelles élections en vue

La commune des Matelles, dans l'Hérault, est sous le choc depuis l'annonce, ce matin, de la démission de 11 membres du conseil municipal.

Ce matin du lundi 30 août 2021, 11 conseillers municipaux sur 19, appartenant aux listes d’opposition (Le Collectif des Matelles et Les Élus Indépendants des Matelles) du conseil municipal des Matelles, ont remis leur démission en mairie. Un geste collectif qui devrait entraîner l’organisation de nouvelles élections d’ici la fin de l’année.

Unis dans la tourmente

Adversaires aux dernières élections municipales, Les Élus Indépendants des Matelles dans la majorité, le Collectif des Matelles dans l’opposition, les deux groupes se rejoignent dans cette démission collective autour d’un même même constat : “pour le bien-être du village et des habitants, la très grave crise que traversent les Matelles ne peut plus perdurer. La situation est, comme le maire l’a reconnu en conseil municipal, « catastrophique ». De lourds dysfonctionnements perturbent, au quotidien, la continuité du service public que les Matellois sont en droit d’attendre”, selon un communiqué envoyé à la rédaction par les élus démissionnaires.

Ayant perdu sa majorité au conseil, le maire ne gouverne plus qu’à l’aide d’un seul adjoint, “ce qui ne saurait correspondre ni aux exigences de la démocratie ni à celles des intérêts de la commune”, affirment les 11 conseillers municipaux démissionnaires. “Depuis plusieurs mois, notre village traverse une très grave crise à la fois de ressources humaines (personnel communal) et de politique générale”, indiquent-ils.

Des faits graves à l’origine de ces démissions

Ils rappellent que “de nombreux faits graves ont été révélés ces derniers mois. La Préfecture de l’Hérault, le Tribunal Administratif ainsi que le Procureur de la République ont été saisis à plusieurs reprises”. Selon eux, “ces faits accablants auraient dû amener le maire, mis en cause et premier responsable d’un tel chaos, à démissionner. Mais, lors du conseil municipal de juin, il a préféré tenter un « coup de bluff » : il a annoncé avec force qu’il demanderait dès le lendemain la dissolution du conseil au Préfet, sachant que cette procédure rare et longue n’avait aucune chance d’aboutir… et finalement il n’en a rien fait”.

Des élections provoquées, à défaut d’une démission du maire

Voilà pourquoi, “pour sortir de cette situation d’enlisement, nos deux groupes politiques ont donc décidé d’assumer leurs pleines responsabilités en démissionnant en bloc pour provoquer le retour devant le suffrage populaire. Il ne s’agit ni d’un rapprochement entre nos listes, ni d’une alliance, mais d’un accord de circonstance dans l’intérêt
général. Cela n’est pas non plus une manoeuvre politicienne ou « complotiste », mais, bien au contraire, la dernière solution possible afin que les Matellois redeviennent décisionnaires de l’avenir du village”,
affirment-ils.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.