Covid : le président Macron s’exprimera ce soir à 20h00. Quelle est la situation en région ?

Des services de réanimation qui ont dépassé le pic de la deuxième vague, un virus qui ne freine pas encore sa course, une vaccination trop lente pour modifier la donne : tel est le sombre tableau qui se présente devant l’exécutif qui doit annoncer des décisions ce mercredi soir.

En occitanie

En Occitanie, la situation sanitaire continue de se dégrader, comme un peu partout en France. Au 30 mars 2021, les indicateurs régionaux d’activité hospitalière sont de 1 642 hospitalisations en cours (+96), dont 317 en réanimation et soins critiques (-1), et 3 572 décès constatés en établissements de santé depuis le début de l’épidémie en mars (+44 en 4 jours).

Dans l’Hérault

Dans l’Hérault, le taux d’incidence départemental a progressé de 34 % et les hospitalisations ont crû de 38% ces 7 derniers jours. La barre des 300 est franchie. Le préfet de l’Hérault rappelle que lors de la 2e vague, le pic épidémique (471,2) a été atteint le 5 novembre en 10 jours à partir du taux d’incidence de 300.

Alors que le taux d’incidence départemental est à 300, la situation paraît particulièrement préoccupante sur le territoire de la Domitienne avec un taux de 451, Béziers à 419, Lunel à 335, Sète à 328, alors que le pays d’Or et la métropole de Montpellier sont à 255.

Le  total des personnes atteintes sur 7 jours glissants continue de progresser avec 3 534 personnes atteintes. Le nombre de détections est très haut ces derniers jours, avec plus de 500 personnes supplémentaires par jour testées positives au Covid  et 1 444 cas contacts par jour.

Des mesures à Béziers

Face à la propagation rapide de l’épidémie à Béziers et dans le Biterrois, Robert Ménard, maire de Béziers et président de l’Agglomération, a décidé ce jour diverses mesures : la fermeture de toutes les piscines de l’Agglomération, la fermeture de la Médiathèque André Malraux et du Conservatoire de Béziers, le renforcement des contrôles de la Police Municipale sur le respect du port du masque et du couvre-feu à 19h00.

Compte-tenu de l’urgence sanitaire actuelle, le maire de Béziers demande à l’État d’augmenter le rythme de la vaccination : ”Je ne comprends pas que la vaccination les week-ends ne soit pas systématique. Le week-end dernier, il n’y a eu aucune vaccination à Béziers ! Personne ne sera vacciné le week-end de Pâques car nous n’avons pas les vaccins !’

Robert Ménard rappelle les propos du chef de l’État le 23 mars à Valenciennes : ”il faut vacciner matin, midi et soir, […] Il n’y a pas de week-end ni de jours fériés pour la vaccination”.

Les Hôpitaux du Bassin de Thau ont activé leur plan blanc de niveau 3

Le nombre de patients hospitalisés pour cause de Covid a été multiplié par 5 en 10 jours, avec 8 patients en réanimation et 26 en médecine. L’établissement a fait évoluer son plan blanc au niveau 3.

La situation sanitaire s’aggrave à un rythme très soutenu sur le bassin de Thau. L’Hôpital Saint-Clair comptait 7 patients hospitalisés le 20 mars. Il en comptabilisait 23 hier et 34 aujourd’hui. Cette évolution très rapide l’a conduit à augmenter le niveau du plan blanc, pour accompagner la transformation de lits et le redéploiement des professionnels.

Un service de médecine est d’ores et déjà totalement dédié aux patients Covid. Un second service est en cours de sectorisation pour accueillir des patients Covid et non Covid. 6 à 8 lits supplémentaires seront activés en court séjour gériatrique pour les patients non Covid.

Trois lits de surveillance continue sont transformés en réanimation, portant à 11 les lits de réanimation sur 12 lits installés. La surveillance continue des patients Covid se déporte sur 3 lits de soins intensifs de cardiologie. Les patients stabilisés de cardiologie non Covid seront hospitalisés en Unité d’Hospitalisation de courte durée (UHCD). L’objectif est de permettre à tous ces patients de bénéficier d’une surveillance intensive monitorée.

La programmation chirurgicale, qui avait été ramenée de 6 à 5 salles, est désormais limitée à 4 salles. Les interventions urgentes sont maintenues. La chirurgie ambulatoire est préservée dans l’immédiat, mais pourrait être reconsidérée en fin de semaine. Les hospitalisations en chirurgie conventionnelle sont regroupées sur une seule unité.

Les professionnels médicaux et non médicaux sont en alerte maximale. Des redéploiements et renforts sont effectués dans les services de réanimation et de médecine. Les présences médicales sont également doublées dans ces secteurs.

L’inquiétude gagne l’ensemble de la communauté hospitalière face à l’afflux rapide et continu de patients : 10 à 11 par jour aux urgences. Près de la moitié d’entre eux requièrent une hospitalisation et leur mise sous oxygénation à haut débit, ce qui a conduit l’établissement à se doter de 4 équipements supplémentaires en quelques jours. Les patients sont globalement plus jeunes : 66 ans de moyenne d’âge en réanimation, 77 en médecine, le plus jeune d’entre eux étant âgé de 43 ans.

Une nouvelle cellule de crise sera organisée le jeudi 1er avril pour déterminer si des mesures complémentaires doivent être envisagées avant le week-end de Pâques. D’ores et déjà, des professionnels supplémentaires sont recherchés pour faire face à un afflux de patients.

La campagne de vaccination s’accélère

Sur l’Hérault, 195 200 personnes ont été vaccinées depuis le 4 janvier, dont 48 200 en seconde dose, dont 119 000 personnes de plus de 75 ans.

La campagne de vaccination poursuit son intensification dans toute la région : depuis début janvier, plus de 1 million de doses ont déjà été administrées. Les bénéficiaires d’une première injection de vaccin représentent désormais 12,6% de la population, 23% des personnes de 65 à 74 ans, 58% des plus de 75 ans et 94,3% des résidents de nos 880 Ehpad et Unités de soins de longue durée.  

Des campagnes de tests renforcées

Le laboratoire Biomed34 ouvrira 3 centres de dépistage PCR Covid le lundi de Pâques :

– à Saint Thibéry : au 15 avenue Mazza de 9h à 12h sans rendez-vous

– à Sète : au 25 rue Maurice Clavel de 9h à 12h, prise de rendez vous sur Doctolib.fr

– à Villeneuve-les-Maguelone : au 3 Allée du Collège de 8h30 à 11h30, prise de rendez-vous sur Doctolib.fr

Pour éviter de démultiplier les cas les plus graves dans les établissements hospitaliers, « chacun est appelé à une responsabilité individuelle forte : plus que jamais respecter les gestes barrières et limiter les interactions sociales, pour se protéger et protéger les autres ! » prévient l’Agence régionale de Santé.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.