Marché immobilier, l’analyse de S’Antoni Immobilier

Le point avec Aurore Fiorentino, gérante associée et directrice marketing du groupe S’Antoni Immobilier. S’Antoni totalise 14 agences situées entre Villeneuve-lès-Béziers et Sète, environ 80 collaborateurs, et a réalisé plus de 5 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2020.

La crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an touche quasiment tous les secteurs, et entraîne une baisse de l’activité économique. Mis à l’arrêt par certains épisodes de confinements, le marché s’adapte, avec de nouvelles règles. On observe des changements dans les comportements immobiliers… Une pièce en plus pour le télétravail et un espace extérieur sont les maîtres mots des nouveaux acquéreurs ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, pour S’Antoni Immobilier « 2020 a été globalement une bonne année pour le marché, et 2021 s’annonce sous les meilleurs auspices. »    

S’Antoni est une belle histoire familiale depuis les années 80…

Aurore Fiorentino : « Oui ! Mon grand-père était peintre en bâtiment, puis s’est lancé dans la promotion immobilière. Il a construit sa première résidence S’Antoni à Marseillan-Plage, en l’honneur de sa grand-mère Antoni. Ma mère vendait alors ses premiers logements, à 17 ans, en parallèle de ses études. Elle s’est découvert une vocation et a ouvert sa première agence immobilière en 1986, toujours à Marseillan-Plage. Très passionnée, elle a “embarqué” toute la famille dans l’aventure. Mon père l’a rejointe en premier, puis mon frère et ma sœur. Je suis la dernière arrivée, il y a bientôt sept ans, dans l’entreprise. »

Famille fiorentino©SANTONI

« L’objectif familial est de travailler dans une réelle harmonie pour apporter le meilleur service, partager de belles valeurs avec des collaborateurs motivés, rigoureusement sélectionnés pour leurs qualités humaines et professionnelles, et participer au développement du groupe. »

Les ventes immobilières sont-elles stables ou en croissance ?

Aurore Fiorentino : « Au niveau national, l’immobilier a bien résisté à la crise sanitaire avec une légère baisse des transactions (980 000 en 2020 contre un peu plus de 1 million en 2019).

À notre niveau, chez S’Antoni, nous avons connu une légère croissance du chiffre d’affaires en 2020 avec +5% et un nombre de ventes stable, 550 ventes réalisées l’an dernier.

Toutefois, le premier trimestre 2021 est historique pour notre entreprise : en trois mois, nous avons déjà réalisé plus de 250 ventes, ce que nous réalisons normalement en six mois, dont 40 ventes rien que la semaine dernière ! Une semaine après la prise de parole d’Emmanuel Macron. Notre secteur est de plus en plus prisé, et ça se ressent clairement. »

Est-ce le bon moment pour acheter ?

Aurore Fiorentino : « Oui, c’est toujours le moment de réaliser vos rêves ! Pour l’instant, les banques accordent encore des crédits à des taux très intéressants. Mais pour combien de temps ? Il est à noter qu’en tant qu’acheteur, sur un marché aussi tendu, il sera indispensable de préparer son financement à l’avance et de savoir se positionner rapidement sur l’affaire qui vous intéresse pour ne pas qu’elle vous passe sous le nez.

Afin que nos clients puissent bénéficier des meilleures conditions de financement possibles, nous avons mis en place des partenariats avec le Crédit Agricole et des courtiers locaux. »

Quels types de produits sont les plus recherchés dans le périmètre de vos agences ?

Aurore Fiorentino : « Des logements avec des extérieurs (terrasses, jardins, balcons) situés dans un environnement privilégié, donc proches des plages et des commerces. »

Comment le marché locatif saisonnier se porte-t-il ?

Aurore Fiorentino :« Nous sommes forcément tributaires des directives gouvernementales. Les confinements n’ont pas freiné l’envie de partir en vacances, au contraire ! Comme dans les nouvelles voitures, nous subissons un nouveau rythme de “Stop and Go”. Hier nous étions à l’arrêt, demain nous serons à 200 %.

En 2020, malgré la crise sanitaire, nous avions atteint 94% de notre objectif de chiffre d’affaires en locations de vacances. La plupart des réservations ont été condensées pendant la période des grandes vacances. L’avant et l’après-saison ont été à peine moins actives. Partir en vacances dans les pays étrangers est devenu plus compliqué, les Français privilégient la France pour leurs vacances. »

Comment le marché locatif annuel se porte-t-il dans votre périmètre d’action ?

Aurore Fiorentino : « Comme pour la transaction, le marché locatif annuel reste très tendu. Nous avons plus de demandes que d’offres. L’Hérault attire de plus en plus nos concitoyens. »

La maison reste-t-elle le logement préféré des acquéreurs ?

Aurore Fiorentino : « Les recherches sont équilibrées. Avant, nous étions plutôt sur une répartition de nos ventes de 60% d’appartements pour 40% de maisons. Aujourd’hui, on se rapproche plutôt du 50/50. À noter cependant que la taille moyenne des logements recherchés augmente ! Une pièce supplémentaire devient nécessaire, avec le télétravail ou les cours à la maison. »

Avec la pandémie et le télétravail, y a-t-il plus de personnes expatriées qui achètent des biens ?

Aurore Fiorentino : « Expatriées des grandes villes surtout. D’après ce que nous observons sur le terrain, les villes moyennes sont devenues la nouvelle préférence : on y trouve des prix plus attractifs qu’en grande ville, tout en gardant une bonne dynamique économique et locale. »

Quelle est la proportion du neuf et de l’ancien dans les ventes que vous réalisez ?

Aurore Fiorentino : « Nous travaillons principalement dans l’ancien, même si nous réalisons des ventes de logements neufs. »

Observez-vous une tendance concernant l’âge des acquéreurs ? Sont-ils retraités, primo-accédants ?

Aurore Fiorentino : « La clientèle a rajeuni en 2020 avec une moyenne de 30-45 ans. Aujourd’hui ,elle s’équilibre entre les jeunes et les moins jeunes. Nous avons à peu près la même proportion d’acheteurs de 30-45 ans que d’acquéreurs de 45-60 ans ou de 60 ans et plus, mais moins de primo-accédants. »

Quelles sont les villes les plus attractives où vous êtes implantés ?

équipe santoni 2020©SANTONI

« L’attractivité est étendue à la totalité de notre territoire (Ndlr : les agences S’Antoni Immobilier sont implantées sur les communes d’Agde, du Cap d’Agde, du Grau d’Agde, de Marseillan, Marseillan-Plage, Vias, Bessan, Servian, Villeneuve-lès-Béziers, Valras-Plage, Mèze et Sète). La nouvelle vague d’acheteurs ne s’arrête pas à une seule ville en particulier. »

Comment vous êtes-vous adaptés aux restrictions sanitaires au niveau des visites ?

Aurore Fiorentino : « Ce troisième confinement ne change presque rien à notre travail quotidien. Certes, nos agences sont fermées au public, mais nous avons le droit de nous rendre chez nos clients, rentrer des mandats, réaliser des visites dans le cadre de résidences principales, prospecter… Bien entendu dans le respect des gestes barrières et des recommandations sanitaires du ministère de la Santé.

Les déplacements au-delà de votre zone de 10 km sont autorisés dans le cadre d’une visite pour l’acquisition ou la location d’une résidence principale. L’agent immobilier fournit un document spécifique à joindre à l’attestation de déplacement dérogatoire.

Les procédures électroniques et à distance doivent être privilégiées, mais ce n’est pas un problème pour nous. Nous utilisons la visite virtuelle, les visioconférences et la signature électronique depuis cinq ans déjà. Nous nous adaptons facilement à la situation de chacun. »

Cela a-t-il changé votre relation avec vos clients ?

Aurore Fiorentino : « Pas vraiment. C’est sûr que nous nous voyons physiquement moins souvent, mais nous restons très présents pour nos clients. Nous réalisons des projets de vie ! »

« Le bonheur de nos clients reste notre véritable priorité et cela depuis trois générations. Une belle notoriété s’est construite grâce à un travail efficace, l’implication et l’engagement de nos équipes ainsi que notre norme qualité IS0 9001 obtenue en 2006 et toujours renouvelée depuis pour l’ensemble de nos services. »

Le premier site internet S’Antoni a fait son apparition en 1994. Avez-vous mis en place de nouvelles choses depuis ?

Aurore Fiorentino : « Bien sûr ! Le site a beaucoup évolué. Je vous parlais précédemment de visites virtuelles, visites à distance par visioconférence. Nous réalisons aussi pour nos clients des photos et vidéos professionnelles de leurs biens, du home staging virtuel… Nous réalisons une veille régulière pour nous tenir au courant des nouvelles tendances et technologies dans l’immobilier, dans l’objectif d’offrir les meilleurs services à nos clients… »

Avez-vous d’autres commentaires sur l’immobilier en période de crise sanitaire ?

Aurore Fiorentino : « La crise sanitaire a recentré les Français sur leur immobilier. En passant plus de temps chez eux, ils ont vu les qualités et les défauts de leur bien. De nouveaux rêves sont nés, de nouveaux besoins aussi, notamment avec le télétravail et l’école à distance.
Je serai aussi curieuse de connaître les statistiques nationales en termes de naissances ! nous avons connu un léger Covid-boom dans notre clientèle et même au sein de notre personnel…

L’Hérault et plus largement le Sud de la France continuent de faire rêver et d’attirer de nouvelles personnes. Les séries télévisées comme “Demain nous appartient” ou le long-métrage “Balle perdue” sur Netflix ont aussi contribué à la mise en lumière de notre département. En termes de prix, nous faisons partie des secteurs les plus accessibles en bord de mer, et des plus rentables également.

Le marché de l’immobilier a encore de beaux jours devant lui. Investir dans la pierre reste une valeur sûre et refuge. Se sentir bien chez soi est encore plus important aujourd’hui. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Ce serait pas mal si nous avions un autre témoignage que celui de la famille S’Antoni, car il me semble qu’il existe d’autres agents immobiliers sur Agde et les environs qui sont tout aussi compétent. Leur témoignage est très souvent orienté sur le moi je, nous sommes,…. C’est un peu dommage.

  2. Il serait bon lors de vos vente de bien faire remarquer aux acquéreurs les endroits calmes, les havres de paix, pour qu’il ne débarquent pas avec des chiens qui aboient sur des terrains de moins de 700 m², obligatoirement ça rompt le silence et ça stress le voisinage, car en général ces nouveaux arrivants en ont rien à faire

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.