Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Marseillan à l’heure du Rap, le temps d’une soirée

  Dans le cadre de sa programmation culturelle 2010-2011 axée sur la thématique «Culture…

 

Dans le cadre de sa programmation culturelle 2010-2011 axée sur la thématique «Culture pour tous », la municipalité a choisi de proposer, voilà quelques jours, une soirée RAP aux jeunes et aux moins jeunes qui apprécient ce style de musique qui peut déranger parfois.

Les animations culturelles se déroulant habituellement au théâtre, à la salle Paul Arnaud ou à la médiathèque, il fut choisi d’offrir ce spectacle à tous dans une volonté d’intégration et de partage, et la place du Pradet, à deux pas du théâtre, se révéla être le lieu idéal du centre-ville de Marseillan.

Ce fut les « Grandes Gueules », groupe sétois de rappeurs bien connus des jeunes, qui fut pressenti pour cette soirée. Mais dès l’information diffusée lors du lancement de la saison en septembre dernier, très rapidement, les jeunes rappeurs marseillanais ont souhaité être de la partie. Par l’intermédiaire du service jeunesse de la mairie, ils ont ainsi pris contact avec l’adjointe au maire en charge de la programmation culturelle, Marie-Françoise Demortier, afin de lui présenter leur projet.

Trois groupes se sont présentés et trois groupes furent choisis afin d’assurer la première partie de cette soirée qui serait consacrée aux jeunes et pour les jeunes.

Ce samedi 14 mai, en fin d’après-midi, nos chanteurs-rappeurs marseillanais ont, comme tous les chanteurs professionnels, effectué leurs balances avec l’équipe technique. Encadrés par ces professionnels et le service culturel de la mairie mais aussi sous les yeux de Rasheed alias Demi-Portion, l’un des chanteurs du groupe des « Grandes Gueules », les jeunes rappeurs ont fait leurs essais sur la scène spécialement aménagée pour l’occasion à côté du théâtre Henri Maurin.

Dès 21 heures, le spectacle de Rap commença donc par une première partie marseillanaise, et un peu agathoise aussi, car le troisième groupe, les « Street Conscience », comprend 5 chanteurs dont certains sont agathois.

Pour lancer la soirée, l’honneur fut donné au groupe MART 340. Il n’est pas facile de passer en première partie d’un spectacle et encore moins de chanter en premier mais Martin Bonail et son ami, Arnaud Montels ont assuré !

Ils ont interprété trois morceaux de leur cru, de même que les deux autres groupes qui leur ont succédé.

Abdel Yaclaff, alias CROMA, prit le relais, suivi du groupe « STREET CONSCIENCE » où les jeunes Marseillanais ont pu reconnaître leur frère (comme disent si bien les jeunes), Youssef Kahattab.

Pendant plus d’une demi-heure, les jeunes rappeurs amateurs ont pris possession de la scène comme des pros, interpellant leur public, visiblement très à l’aise.

Deux amis des « Grandes Gueules » ont, à leur tour, chanté : il s’agit de « 1 SANG 2 VOIX », un nom de groupe tellement percutant pour ces deux frères, des vrais… des jumeaux.

Demi-Portion et Sprinter, les rappeurs des « GRANDES GUEULES » sont ensuite montés sur scène pour interpréter leurs derniers morceaux. Ces rappeurs, d’origine sétoise, sont bien connus des jeunes de la région. Ils ont fait de nombreuses apparitions en public, en première partie de groupes nationaux comme Manu Key, Scred Connexion, Rocca ou La Rumeur. Dernièrement, en avril, Demi-Portion a même participé à un concert à New York dans le lieu mythique du BB King et ce, dans le cadre du festival « This is Hip Hop ». Nul doute que nous entendrons de plus en plus parler de ces chanteurs et de ce groupe dont l’agenda pour 2011 est déjà bien rempli.

Ces rappeurs passionnés ont offert au public un Rap responsable, comme ils aiment à le préciser. Et, en « grands frères », ils ont clôturé cette soirée par un freestyle, permettant ainsi à une vingtaine de jeunes de venir rapper avec eux sur scène. Pendant près d’une demi-heure, à tour de rôle, chacun a pu venir s’exprimer dans un langage universel qui reste et restera, la chanson.

Chacun s’en est ensuite retourné chez lui dans le calme de la nuit qui reprenait ainsi ses droits. Félicitation à tous ces jeunes, amateurs ou professionnels, qui ont prouvé le temps d’une soirée que le Rap, synonyme d’expression des jeunes, pouvait aussi être synonyme de respect de l’autre, quel que soit son âge, ses idées et ses goûts musicaux !

Photos :

1 – Mart 340

2 – Croma

3 – Street Conscience

4 – 1 Sang 2 Voix

5 et 6 – Les Grandes Gueules

7, 8 et 9 – Clôture par un freestyle

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.