Marseillan - Ainsi coule la vie… par Annie Roy

Cette rubrique dédiée à la poésie et à la littérature " Plumes Agathoises "…

Cette rubrique dédiée à la poésie et à la littérature ” Plumes Agathoises ” poursuit sa route cette semaine avec deux poèmes d’ Annie ROY de Marseillan

N’hésitez pas à nous livrer vos émotions littéraires afin de les faire partager sur la toile aux lecteurs de notre Pays agathois.

Ainsi coule la vie…

Bien trop longtemps j’ai bourlingué
Enfin je me suis arrêtée
Dans un endroit où je suis bien
Dans un village languedocien,
L’accent chantant des habitants,
Une belle histoire en occitan
Ecrite en vers ou même en prose,
Une compagnie de flamands roses,
L’endroit rêvé des migrateurs
Au « Bagnas » où ils trouvent demeure,
Et en été comme en hiver
Abondent toujours les fruits de mer,
Sous les étoiles scintillantes
Se profilent les vignes rougeoyantes,
Assise non loin de là,
Sur un rocher à « Tabarka »
A moi s’offre un paysage
Comme un rêve, comme un mirage
L’étang ressemble à un miroir
Dans lequel je peux me voir,
La dans la brume du matin
Soudain se lève le vent « Marin »,
C’est pourtant là à cet endroit
Que je me sens vraiment chez moi,
Souvent le matin de bonne heure
Je vois s’éloigner les pêcheurs,
Ils partent vers la « Grande Bleue »
Et moi je rêve d’être avec eux,
Tandis que sur « l’Etang de Thau »
Prend son envol un bel oiseau
En sifflotant sur quelques notes
La chanson de la « Belle Scribote »
Une barque trace des sillages
Entre les parcs de coquillages,
Je ferme les yeux doucement
Nonchalant s’écoule le temps
Au clocher déjà sonne midi
C’est l’heure de boire un petit « Noilly… »

Ce village si accueillant
Vous avez deviné
C’est MARSEILLAN

Les belles éphémères

Posées dans les cheveux, imprimées sur une robe
Au jardin, en bouquet ou même en solitaire
Parfois pendantes gracieuses au bout d’un joli lobe
Avec autour d’elles une part de mystère
Ces fleurs que l’on vous offre, qui vous vont droit au cœur
Qui universellement ont le même langage
Ce présent porte en lui, une part de bonheur
Une caresse, un pétale, frôle votre visage
Qui y a-t-il de plus doux qu’un envoûtant parfum
Suave, étourdissant, qui vous monte à la tête
Comme celui de la rose éclose ce matin
Sa naissance à la vie est comme un jour de fête
Si douce, si délicate qu’on n’ose la toucher
Ses pétales de satin l’habillent de velours
Ses reflets rougeoyants, ses couleurs irisées,
Sa présence à elle seule est un hymne à l’amour
De son souffle le vent, déjà la fait souffrir
La pluie sur ses pétales vient déposer des larmes
Tout bas je l’entends dire « je ne veux pas mourir »
Et dans le crépuscule, son rouge vire au parme
Elle commence à ployer vers le sol mouillé
Les rayons du soleil ne l’ont pas réchauffée
Elle n’a pas eu le temps de voir la lumière
Trop vite sur la terre elle sera passée
Elle ne savait pas qu’elle était éphémère

Merci à vous

Je viens d’avoir un accident
Entre Bessan et Marseillan
Dans ces moments on a besoin,
Car tu sais je reviens de loin
Besoin de parler à quelqu’un
Cette fois là, sur mon chemin
J’ai cru que tout s’arrêtait là
Des gens que je ne connais pas
Autour de moi se sont pressés
Dans la carcasse disloquée
Où tout me semblait bien fini
Ils m’ont tous sauvé la vie
C’est vrai ce n’était pas mon heure
Pourtant j’ai vraiment eu très peur
Ces inconnus qui passaient là
Sûr je ne les oublierai pas
Je les ai là dans ma mémoire
Je repense à eux chaque soir
Mon corps encore endolori
Me rappelle que je suis en vie
Puis il y a eu tous ces appels
Ceux qui ont pris de mes nouvelles
C’est juste un coup de téléphone
Qui dans ma tête encore résonne
Un geste, un mot ou un sourire
Un petit rien pour me faire rire
Et c’est tous ces petits bonheurs
Qui me sont allés droit au cœur
N’ignorons point notre prochain
Mon expérience en est témoin
C’est le printemps et je m’éveille
La nature entière se réveille
Pour moi la vie est vraiment belle
Comme si elle était éternelle
A tous ceux qui m’ont soutenue
Qui m’ont souhaité la bienvenue
A mes sauveurs improvisés
A mes collègues attentionnés
A mes amis que j’apprécie
A vous tous je dis MERCI
Annie Roy

Annie Roy

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.