L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit
Marseillan

MARSEILLAN - Un Conseil Municipal peint en vert

LIBRE EXPRESSION La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle permettant la publication de textes externes à la rédaction. Il n’engage que son auteur et en aucun cas la rédaction. Un Conseil Municipal en demi-teinte… de Vert…. Ce mardi 26 janvier se tenait le conseil municipal avec 18 points inscrits à l’ordre du jour. Le premier […]

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle

permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n’engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.


Un Conseil Municipal en demi-teinte… de Vert….


Ce mardi 26 janvier se tenait le conseil municipal avec 18 points inscrits à l’ordre du jour.

Le premier qui concerne la 3ème modification du PLU et qui doit permettre la création de 10 logements pour l’accueil des futurs entrepreneurs /artisans/commerçants de la future ZAC a été retiré de l’ordre du jour au motif que certains éléments manqueraient….

Motif surprenant à ce stade de la procédure puisque l’enquête publique s’est déroulée et que le commissaire enquêteur, Mr Jean-Noël BRENON, a remis ses observations…. Qu’attendre de plus ? la procédure aurait-elle été viciée ? le SCOT tant de fois agité ne serait-il pas respecté ? mais on ne nous en dira pas plus…. Il faudra donc attendre le prochain conseil !

On pouvait donc se réjouir de débattre sur tous les points suivants. Débattre ? non, de débat il n’y en eu point ! nous avons assisté à une litanie de rapports lus avec application mais qui ne permettaient pas de sortir de la torpeur qui progressivement s’installait !

Pourtant les sujets étaient d’intérêt : approuver l’implantation d’une dotation d’arbres qui nous est attribuée par le Département, adhésion à l’association départementales des communes forestières de l’Hérault, signature d’une convention pour le soutien à la filière bois .

Nous n’avons pu que nous réjouir de toutes ces bonnes intentions ne manquant pas au passage de souligner une forme d’incohérence entre la volonté affichée et les actes.

Peut-on, sans prendre le risque de manger son chapeau, faire l’apologie de la forêt et autoriser la destruction programmée de la pinède des Belles, véritable poumon vert de notre commune avec sa centaine d’arbres centenaires ?

Avec mépris le maire a alors déclaré en parlant des magnifiques pins centenaires, « peut-être pourront-ils en réchauffer quelques uns ? » humour déplacé, ironie tout autant déplacée, dérapage, manque total d’empathie envers les riverains qui ont à cœur de préserver leur environnement ?

Pour notre part, nous considérons que le premier magistrat de la ville n’est pas le leader d’un groupe mais le représentant de toute sa population, qu’il doit préserver ses intérêts qu’ils soient patrimoniaux ou environnementaux ! l’intérêt collectif doit toujours primer ! c’est fort de cet état d’esprit que nous nous sommes opposés à l’aliénation de parcelle communales au profit de particuliers car il ne nous a bien évidemment pas été démontré que cette vente, plus que symbolique, revêtait un intérêt général pour la collectivité.

Ensuite, nous avons eu connaissance des décisions du Maire qui comme cela devient la règle, concernent des permis de construire accordés, contestés par des riverains et dont nous payons la facture!

Fin du conseil municipal et surtout pas un mot sur une éventuelle modification du PLU concernant la hauteur des constructions en milieu pavillonnaire…………nous attendions pourtant un calendrier…… mais retenons cette sage maxime…. Tout vient à point à qui sait attendre….

Christian PINO, Gisèle GUIRAUD, Corinne BASTIDE

Élus de l’Opposition

Ville de MARSEILLAN

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.