MOBILISONS NOUS POUR AGDE par Gilles D'ETTORE

Mobilisons nous pour Agde Mes chers concitoyens, Dimanche dernier, vous avez choisi, lors du…

Mobilisons nous pour Agde

Mes chers concitoyens,

Dimanche dernier, vous avez choisi, lors du 1er tour de l’élection municipale, de placer la liste de l’Union Agathoise 2014 en tête de vos suffrages.

En nous attribuant, dès ce tour préliminaire, près de 44 % des voix, vous nous avez placés en première position dans 18 bureaux de vote, sur les 20 que compte notre commune.

Aussi, je veux remercier l’ensemble de ceux qui, parmi vous, nous ont ainsi exprimé leur confiance.

Dimanche prochain, au-delà des convictions qui vous sont propres, vous serez amenés à choisir votre Maire et son équipe.

Vous le savez, j’ai fait du maintien de la qualité de vie en Agde l’objectif majeur de l’action municipale que je souhaite continuer à mener à votre service.

Dans tous les quartiers où je me suis rendu afin d’aller à votre rencontre, vous m’avez répété la priorité qui est la vôtre de voir conserver à notre cité son cadre de vie et l’environnement exceptionnel qui sont les siens.

A tous, j’ai réaffirmé ma volonté d’agir pour qu’Agde reste une ville à taille humaine où il fait bon vivre et où nos enfants puissent s’épanouir pleinement.

Cela suppose que nous soyons en capacité de maîtriser l’évolution démographique sur notre territoire communal, notamment en refusant la construction massive de logements sociaux que l’actuel gouvernement tente de nous imposer. Je le répète ici, l’application de la loi Duflot entraînerait l’arrivée de 10 000 habitants supplémentaires que notre ville serait dans l’incapacité d’intégrer économiquement et socialement. Je ne veux pas non plus, comme l’immense majorité d’entre vous, voir émerger à Agde un quartier type La Devèze à Béziers ou La Paillade à Montpellier.

Quand il s’agit de notre qualité de vie, nous devons être clairs sur nos engagements et nos objectifs. Je l’ai été tout au long de la campagne en réaffirmant précisément les décisions que je prendrais à cet égard.

Beaucoup d’entre vous, quel que soit d’ailleurs votre lieu de résidence, m’ont manifesté leur attachement au Cœur de Ville et leur préoccupation quant à son avenir. Ce sera l’une des priorités du prochain mandat avec, en premier lieu, la lutte incessante que nous devons y mener contre les incivilités.

Tout sera mis en œuvre pour faire reculer l’incivisme et les comportements inadmissibles de certains individus qui se croient tout permis, et en terrain conquis. Brigade canine, patrouilles pédestres permanentes, caméras mobiles, justice de proximité, préemption de baux commerciaux afin de contrôler les futures activités, loyers modérés pour aider à l’installation de nouveaux artisans d’art et d’antiquaires sont autant d’actions qui, conduites ensemble, nous permettront de reconquérir le terrain. A moyen terme, l’ouverture du château Laurens au grand public, la création de 500 nouvelles places de parking, l’aménagement d’un parc d’activités économiques en lieu et place de la Méditerranéenne, le creusement d’une voie de circulation fluide sous le passage à niveau de la route de Bessan ou l’agrandissement du port Fluvial face à l’Hôtel Riquet seront autant de réalisations qui permettront de développer l’emploi, de renforcer notre attractivité touristique et d’embellir le centre historique de notre cité. Tout cela sera rendu possible par des financements croisés avec nos partenaires publics et privés. Ces projets ambitieux, nous les mènerons avec, à l’esprit, la responsabilité qui est la nôtre de préserver ce patrimoine millénaire qui doit contribuer plus encore au dynamisme de notre territoire.

Notre qualité de vie et le développement économique de notre cité dépendent aussi largement de l’action que nous conduirons pour embellir notre littoral et préserver nos richesses naturelles. Je ne vais pas ici refaire le bilan de ce qui a déjà été accompli, bien qu’il nous faille poursuivre le travail engagé. Ainsi, au Grau d’Agde, la promenade du Front de Mer sera poursuivie jusqu’à Saint-Vincent et au Cap d’Agde, nous allons achever le réaménagement des quais du Centre-Port.

Je l’ai dit et je le réaffirme ici, nous devons poursuivre la montée en gamme de notre destination, qui nécessite la modernisation de nos infrastructures. Ce sera le cas sur l’Ile des Loisirs, qui conservera sa vocation d’animation mais dont les nuisances sonores devront être limitées grâce à de nouveaux aménagements. Ce sera le cas aussi au Village Naturiste, dont nous souhaitons renouveler l’image en le paysageant et en donnant la priorité au piéton. Ce sera enfin tout particulièrement le cas au niveau de l’entrée de station, qui sera réorganisée pour accueillir le futur Casino et surtout, une nouvelle salle de spectacle.

Le maintien de notre qualité de vie nécessite la préservation de nos espaces naturels. C’est le sens de la Ceinture Verte que nous souhaitons voir conserver au cœur de notre territoire communal, afin d’y développer les activités de plein air et un écotourisme de nature à attirer de nouveaux visiteurs tout au long de l’année. Le périmètre de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains des Verdisses (PAEN) s’inscrit aussi dans cette logique de valorisation de nos espaces naturels, en contribuant à l’amélioration de notre qualité de vie, tout en stimulant l’activité touristique.

Enfin, la qualité de notre quotidien dépend aussi largement de la sécurité que la collectivité a le devoir de vous apporter à chacun. Ces 12 dernières années, la délinquance n’a cessé de baisser sur Agde et il nous faudra faire plus encore pour faire face  à toutes les situations et y répondre avec la plus grande fermeté. Mais au-delà, c’est notre sécurité sanitaire qui continuera à être au cœur de l’action que nous souhaitons poursuivre. En 2001, et en dehors de la médecine libérale, Agde était un désert sanitaire avec, à Lachaud, un mouroir qui, lors de la première visite que j’y ai faite, m’a soulevé le cœur et les tripes tellement nos anciens vivaient dans des conditions indignes. Depuis, on a bâti sur Agde un hôpital, trois maisons de retraite, un scanner, un centre de dialyse, une Maison Médicale de Garde et bientôt, on accueillera les urgences car j’ai veillé personnellement en tant que Président du Centre Hospitalier du Bassin de Thau à ce que l’hôpital soit conçu pour les accueillir.

Toutes ces actions, nous comptons les mener dans le respect des finances communales et avec l’objectif de baisser dès que possible la pression fiscale, comme nous l’avions fait avant la crise, durant trois années consécutives.

Aussi, dimanche prochain, j’appelle l’ensemble des Agathois qui souhaitent que notre ville conserve sa qualité de vie et continue à se développer dans le respect de son identité à voter pour la liste que je conduis.

Nous comptons sur votre mobilisation pour que ce qui a été accompli puisse être poursuivi, avec une équipe renouvelée et porteuse d’un projet clair et cohérent.

Alors, dimanche prochain, votez et appelez à voter pour l’Union Agathoise 2014.

Gilles D’ETTORE

Maire d’Agde

Candidat de «L’Union Agathoise 2014»

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.