Montblanc : Kiss’Wing, une microbrasserie artisanale et engagée

Reportage

Implantée à Montblanc, la Brasserie Kiss’Wing accueille les visiteurs dans un lieu chaleureux où il fait bon brasser le houblon. La marque propose des bières artisanales bio, avec la conviction d’utiliser des produits valorisés par un circuit court et green.

(© Soufiane Zaidi)

Rencontre avec Anaïs Ducroq, fondatrice et gérante de Kiss’Wing, « une chorégraphe d’alchimies gustatives ».

Comment est née Kiss’Wing ?

Anaïs Ducroq : « Implantée au cœur des vignobles Languedociens, la brasserie Kiss’Wing a vu le jour au début de l’année 2017. C’est après deux ans de travail que le projet familial a abouti. A l’origine de l’idée, Didier, mon père, qui a pris conscience de l’ampleur du phénomène des microbrasseries au Canada, lors d’un retour au Québec, 18 ans après avoir quitté la belle province. En tant qu’amatrice de bière artisanale, cette idée a tout de suite pris du sens à mes yeux. La brasserie est aujourd’hui dirigée par moi-même et Florent mon petit frère, appuyés par une équipe dynamique de 8 personnes ».

Racontez-nous votre marque et son univers en quelques mots

Anaïs Ducroq : « L’univers de la Brasserie Kiss’Wing (comprendre qui swingue) est celui de la danse, avec des bières aux noms qui évoquent les plus célèbres danses swing. Les premières bières créées, ont été à l’image de notre passion pour les IPA, très houblonnées, on retrouve ainsi la beeb’hop, la fox’trot, la boogie woogle et la lindy hop. Elles sont également, à l’image de la Suzie Q, bière blanche de style Witbier ou de la Eastern Swing, notre pils, légères en alcool et désaltérantes. Mais le privilège du microbrasseur est la liberté de création ce qui nous permet de proposer une gamme variée et sans cesse renouvelée. Ainsi on retrouve des bières fortes comme la POGO et la Bavarian Swing, une gamme de bières sans alcool, une bière au rhum, une à la cerise ou encore une bière au poivre. Toutes les bières sont et seront bio, parce que pourquoi pas ! ».

Kiss’Wing, une société à la responsabilité sociétale ?

Anaïs Ducroq : « Toutes nos créations sont issues d’une agriculture biologique labélisée. La vente directe est privilégiée et les producteurs locaux ainsi que les distributeurs du coin sont mis à l’honneur. L’eau utilisée pour fabriquer la bière est extraite de la nappe phréatique de Montblanc. Je tiens beaucoup à limiter l’empreinte énergétique de cette activité artisanale, tout le process et la tribu y concèdent. Nous sommes fortement attachés à notre ancrage territorial, notre savoir-faire, à la valorisation de nos collaborateurs, des hommes et des femmes de caractère derrière une production qui agit pour la protection environnementale, la naturalité et le Bio. Nos produits sont labellisés AB : Label Agriculture Biologique qui est un label français fondé sur l’interdiction d’utilisation de produits chimiques, d’absences d’OGM et d’une certification accordée par un organisme agréé par les pouvoirs publics français, selon la norme européenne EN 45 011. Le circuit court est favorisé grâce à un terroir généreux : l’orge et le blé sont issus du Château Perdiguier. Le processus de fabrication sollicite en partie l’énergie solaire (panneaux photovoltaïques). Les bouteilles sont recyclables et sous consigne pour les 75 cl et les emballages sont minimalistes et aussi recyclables. ».

Il est possible de visiter votre brasserie atypique ?

Anaïs Ducroq : « Oui, notre intarissable et passionné brasseur vous fera découvrir tous les secrets de la fermentation ainsi que la magie des mélanges de houblons et de céréales avec des dégustations à la fin de la visite. Uniquement sur réservation, le tarif est de 3 € à partir de 18 ans. C’est aussi l’occasion de repartir les bras chargés de cadeaux pour les copains, la famille et les collaborateurs de son entreprise. Notre boutique est un endroit de partage. Des apéros ponctuels en musique vous attendent également pour un délicieux moment de rencontres sur notre terrasse en bois chaleureuse 2 à 3 fois dans l’année ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.