MONTBLANC - La Ville a rendu hommage à Samuel Paty

Vendredi dernier, un professeur d’histoire et de géographie était assassiné pour avoir défendu les…

Vendredi dernier, un professeur d’histoire et de géographie était assassiné pour avoir défendu les valeurs de la République Française. 

Ce mercredi, le maire a invité les montblanais à se réunir pour lui rendre hommage, voici son discours.

“Mesdames, Messieurs,

Samuel Paty était professeur d’Histoire-Géographie en charge de l’enseignement moral et civique au collège du Bois d’Aulne à Conflans Ste Honorine. Il a été lâchement assassiné au nom d’une idéologie meurtrière parce  qu’il faisait simplement son travail !

Les élus Montblanais et à travers eux  l’ensemble de la population et ce malgré le contexte sanitaire, tenaient à rendre hommage à son engagement. Nous adressons nos sentiments de profonde sympathie  à sa famille, ses amis, ses collègues enseignants, ses élèves, et  je vous invite à observer une minute de silence.

Il voulait seulement enseigner, il voulait seulement transmettre un savoir, faire réfléchir, faire émerger la liberté de s’exprimer, faire jaillir l’esprit critique!

Cet homme a perdu la vie parce qu’il voulait que des enfants puissent construire la leur en toute objectivité, dans le respect mutuel de l’autre tout en respectant les valeurs de notre république !

Samuel a été décapité pour la passion qu’il portait à sa profession, parce qu’il était un  fervent défenseur de la laïcité et de la liberté d’expression !

Dans chaque enseignant, il y aura désormais la mémoire de Samuel Paty et la volonté indéfectible qui nous animera de continuer à faire découvrir, à faire réfléchir, à apprendre.

Une ancienne directrice de notre école qui ne pouvait être parmi nous ce jour me confirmait il y a quelques minutes ceci :

« L’école de la république continuera à construire des êtres libres et capables de penser par eux-mêmes »

Mais ce n’est pas seulement la communauté éducative qui est endeuillée : c’est toute la France et la République, contestées dans leurs principes fondateurs. A travers cet acte de barbarie, c’est la liberté d’expression et le principe de la laïcité  tels que nos lois, notre volonté commune et notre histoire les conçoivent qui sont bousculées !

Nous n’acceptons pas que l’on puisse toucher aux valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité qui figurent au fronton de nos mairies !

Nous ne l’acceptons plus !

Ce serait faire affront aux soldats morts aux combats pour défendre ces valeurs et notre liberté au Sahel ou en Afghanistan

Ce serait faire affront aux journalistes exécutés pour des dessins ou des caricatures

Ce serait faire affront aux familles des personnes assassinées alors qu’elles venaient assister à un concert au Bataclan

Ce serait faire affront aux familles des personnes brutalement fauchées un soir de 14 juillet à Nice

Ce serait un affront tout simplement à la Nation

Alors combien de milliers de bougies devra-t-on encore allumer ?

Combien de bouquets de fleurs faudra-t-il encore déposer ?

Combien de marches blanches faudra t’il effectuer ?

Alors combien de titres posthumes ou décorations devra-t-on encore distribuer ?

Il est temps de ne plus rien céder sur la liberté d’expression, sur la  liberté de la presse  et des journaux satiriques, sur notre liberté !

Face à l’obscurantisme quel qui soit, face aux fanatismes meurtriers quel qui soit, face à toutes formes de totalitarisme

Le temps n’est plus aux grandes  palabres ou aux beaux discours,

Le temps n’est plus à la réflexion et  à l’indignation et au recueillement

Ce que nous attendons désormais ce sont actes et décisions qui garantiront l’avenir et la sécurité de nos enfants et des futures générations

Notre république renforcée et unifiée doit être le rempart de notre liberté

Alors comme le chante  Mr Hugues Aufray

« Adieu Mr le professeur »

Vive la République, vive la France, vive Montblanc

 

Claude Allingri, Maire de Montblanc

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.