Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

MONTPELIER - REGION LR -Interventions du Front National au Conseil régional - Séance Plénière du 30 novembre 2011

Conseil Régional – Languedoc-Roussillon Séance Plénière du 30 novembre 2011 Communiqué de France Jamet, membre du Bureau Politique du Front National présidente du groupe Front National au Conseil régional du Languedoc Roussillon Bourquin sur orbite budgétaire Alors que la France s’enfonce dans la crise, que nos compatriotes souffrent toujours plus, la Région Languedoc Roussillon, est […]

Conseil Régional – Languedoc-Roussillon
Séance Plénière du 30 novembre 2011


Communiqué de France Jamet,
membre du Bureau Politique du Front National
présidente du groupe Front National au Conseil régional du Languedoc Roussillon


Bourquin sur orbite budgétaire


Alors que la France s’enfonce dans la crise, que nos compatriotes souffrent toujours plus, la Région Languedoc Roussillon, est la championne du chômage et de la pauvreté, toute région de France confondue. Malgré cela, Bourquin persiste et signe dans sa mauvaise gestion.

Le débat d’orientation budgétaire qui a eu lieu en séance plénière ce mercredi 30 novembre, a été l’occasion pour le président de l’exécutif de gauche, Christian Bourquin, de ressortir les éternelles vieilles ficelles comme le recours à l’emprunt de 200 millions d’euros (+ 10 millions, qui ne sont rien d’autre que de l’impôt en différé) pour financer et augmenter encore plus la dette, en dépit du bon sens.

Sans doute fort des conseils du dernier dirigeant soviétique, qu’il a récemment reçu en grandes pompes, Christian Bourquin s’est plu à exposer sa « gestion vertueuse » de la Région, en cherchant à s’exonérer des conséquences d’une crise mondiale dont l’UMPS est responsable depuis 38 ans, de la loi Pompidou-Giscard de 1973 en passant par l’Acte unique puis Maastricht jusqu’à la création de l’euro. Une gestion totalement irresponsable qui s’articule autour de choix politiques ubuesques, d’une vision opaque et des dépenses irresponsables allant des dérives hors compétences, aux ambassades régionales (cas uniques en France !), en passant par un indécent train de vie des édiles régionales.

France Jamet, présidente du groupe FN, a souligné avec conviction que cette politique en adéquation totale avec les choix gouvernementaux, était délétère et mortifère pour la région et notre pays.

« Vous serez responsables des 40 piteuses, les 40 dernières années, a-t-elle lancé. Jamais un Etat, ni des collectivités ne furent plus mal gérées que sous vos règnes oligarchiques. »

Pour sortir de cette impasse, il aurait fallu et il faudra appliquer les recommandations de Marine Le Pen et du Front National :
–    Recouvrer notre souveraineté budgétaire et monétaire ;
–    Sortir de façon concertée de l’euro avant qu’il ne s’écroule complètement ;
–    Protéger nos emplois et nos biens ;
–    Relocaliser notre économie ;
–    Réinsdustrialiser la France ;
–    Opérer une dévaluation compétitive et récupérer ainsi deux points de croissance nécessaire à la relance de notre économie et du bien vivre en France.


Intervention de Julien Sanchez, conseiller régional FN
Rapport N°CR 11 – 07.735 – Schéma régional de lutte contre les discriminations


Monsieur le Président,

Votre vice-président Monsieur Navarro nous a dit tout à l’heure, je le cite : “l’intelligence c’est le débat et l’écoute”.
Ceci étant dit, il est précisément des rapports sur lesquels on ne peut pas rester silencieux lorsqu’on a à cœur, comme nous tous au FN, la défense de l’argent public.
Celui-ci en fait partie.
Vous nous demandez en effet d’y soutenir 3 subventions idéologiques et politiques, et une subvention dont l’urgence et l’utilité sont discutables.

Sur la forme, je note que vous nous demandez d’abord de voter une subvention pour un Congrès qui doit avoir lieu selon votre rapport dans 100 ans : les 16, 17 et 18 mars 2112. Si c’est vraiment le cas, le vote de cette subvention n’est peut-être pas indispensable tout de suite. A moins qu’il ne s’agisse évidemment d’une nouvelle grossière erreur de frappe non remarquée par le Président ou la Présidente de commission qui doit visiblement beaucoup s’intéresser à ses (heureusement) rares dossiers idéologiques et politiques.

Sur le fond, et en premier lieu :
Vous nous demandez donc d’abonder l’organisation du Congrès National de la LICRA à Nîmes à hauteur de 7000 euros.
Toute subvention est censée, je vous le rappelle, être accordée dans l’intérêt général.
Or, cette association a uniquement pour but de soutenir l’immigration et s’attaque régulièrement à la liberté d’expression dans notre pays, que ce soit celle des politiques ou celle des journalistes (je citerais le cas Eric Zemmour) en se basant notamment sur les lois liberticides faites par un membre de votre majorité pour imposer la pensée unique sur les bienfaits de l’immigration et favoriser la préférence étrangère pour importer de nouveaux électeurs, clients il est vrai plus dociles que les ouvriers et les classes moyennes que vous avez déçus et qui se tournent aujourd’hui vers Marine LE PEN.
La LICRA n’est pas pauvre, elle est déjà trop largement subventionnée pour le faible nombre d’adhérents qu’elle comporte.
En la matière, je tiens à porter à votre connaissance mais aussi à la connaissance des élus dont l’opposition hors FN une très sage décision de la cour administrative d’appel de Marseille du 09/11/1999 et une décision du Conseil d’Etat du 28/10/2002 qui avaient toutes deux cassé une subvention de la commune de Draguignan à la “LICRA Draguignan” car il avait été jugé que “dès lors qu’une association a une action partisane, l’intérêt public n’existe plus. Quelles que soient leurs intentions, les autorités locales ne peuvent subventionner une association engagée dans le combat politique”.

Sinon pourquoi ne pas subventionner la réunion que nous tiendrons nous aussi à Nîmes avec Jean-Marie LE PEN en janvier. Ce serait ridicule et déplacé tout comme cette subvention pour le Congrès National de la LICRA qui n’a qu’à choisir une salle plus modeste ou demander à Jean-Paul FOURNIER, Maire de Nîmes, une salle municipale. Il y en a de très belles à Nîmes. Madame BOURGADE, adjointe au Tourisme ici présente, ne me démentira pas. Et vu le nombre de participants, une arrière-salle de bistrot PMU suffirait sans doute, à moins que ces Messieurs de la LICRA ne soient allergiques à ces lieux franchouillards.

Vous nous demandez ensuite la mise en place de l’action “Voix et voies des Migrants”, itinéraire de 4 jours permettant à 5 classes de lycéennes et lycéens de la région de prendre conscience de la multiplicité et de la diversité des passages et installations de populations en Languedoc-Roussillon.
Pour un montant de 33 000 euros.
Je propose d’annuler cette subvention et d’amener ces lycéens devant la Mairie de Nîmes les jours de mariages. Ils y verront des déplacements d’immigration dans des grosses cylindrées avec des drapeaux algériens ou marocains. Cela sera plus instructif et gratuit.

Vous nous demandez le renouvellement de l’action “Discrimétrages” qui vise à la réalisation de courts-métrages sur la question des discriminations par des classes de lycées ou d’apprentissage en vue de participation à ce concours idéologique. Nous votons évidemment contre cette subvention de 26 000 euros, en vous demandant de porter à notre connaissance les films en question après leur réalisation. Nous aurons ainsi l’occasion de prouver que les personnes bien intentionnées qui encadrent ces élèves (comme j’ai moi-même été encadré à l’époque par des professeurs adjoints au maire socialistes ou communistes pour le résultat que l’on sait) auront certainement oublié le racisme le plus frappant dans notre région : le racisme anti-français.

Enfin, vous nous demandez d’abonder la réalisation d’une étude par l’Université de Perpignan sur le thème “Discrimination et Genre : la prostitution dans l’espace catalan transfrontalier” (rien que ça) à hauteur de 15 000 euros. Tout en notant que ce sujet est moins polémique que la prostitution au Carlton de Lille ou au Sofitel de New York : A un moment où nos concitoyens souffrent tant pour se loger, pour se nourrir, pour se soigner et finir les fins de mois, dépenser l’argent (15 000 euros) des impôts de nos déjà pauvres concitoyens pour faire des études sociologiques alors qu’on sait que ce sont en grande partie les politiques UMPS qui démolissent le pouvoir d’achat et qui entraînent la prostitution et pas seulement dans l’espace catalan transfrontalier, est-ce réellement cette énième étude qui va sauver la population du Languedoc-Roussillon ?

Nous voterons donc contre l’ensemble de ces subventions.


Intervention de  France JAMET
DECISION MODIFICATIVE N°2 :
UNE GESTION DE CRISE


Monsieur le Président,

Votre exécutif régional navigue à vue et vous ne faites que « gérer » les conséquences de la crise faute de l’avoir anticipée. Vous auriez dû réduire drastiquement les dépenses de comm’ et de fonctionnement, comme nous l’avions déjà préconisé, et vous auriez dû tenter de générer dans le même temps de la croissance grâce à l’investissement et en soutenant plus sérieusement l’économie régionale.

Mais non, alors même que vous réduisez les dépenses de 17,9 millions d’euros, ce dont nous pourrions nous réjouir, on s’aperçoit en y regardant de beaucoup plus près que vous avez opéré des coupes claires sur l’investissement (- 19,7 millions d’euros) tandis que vous augmentez le budget fonctionnement augmente de 1,8 millions d’euros.

Parce que vous n’arrivez pas à maîtriser les dépenses de fonctionnement vous tapez sur les investissements !

C’est exactement l’inverse qui s’imposait et que nous préconisons. Pour faire perdre du poids à une Région pléthorique comme la vôtre, au lieu d’éliminer la mauvaise graisse (fonctionnement) vous lui faites perdre du muscle (l’investissement). Vous affaiblissez davantage encore notre région qui est toujours, je vous le rappelle, la dernière région de France en matière de chômage, d’investissement ou d’emploi…

Les dépenses supplémentaires dont vous auriez pu faire l’économie :

Concernent la dette qui nous coûte toujours plus avec 1,3 million d’euros et les dépenses fr fonctionnement dans le sport (1 million ) et le tourisme (700 000) avec notamment votre dernier machin créé en septembre 2011.

Les dépenses soustraites que vous auriez dû faire :

Concernent l’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : avec les transports sur lesquels vous avez retiré 14,7 millions, pour les Trains, la Route, les Fleuves

Elles concernent aussi l’INTELLIGENCE : vous supprimez 3,4 millions d’euros qui devaient être dédiés à l’Enseignement et la Recherche

Enfin, alors que « l’économie » se trouve être de votre pleine et entière compétence vous annulez tout simplement plus d’1 million de subventions aux entreprises.

Bref, comme l’Etat, c’est-à-dire à l’identique de Sarkozy et de sa politique, la Région et son exécutif de gauche présidé par vous-même sont incapables de modérer leur train de vie et préférez taper sur le contribuable, et particulièrement les plus nécessiteux, en supprimant des investissements utiles et nécessaires

C’est la politique de l’UMPS que nous dénonçons à longueur d’année

C’est la politique de l’UMPS qui voit ses limites et à laquelle Marine Le Pen propose la seule alternative : aux lieu et place des sacrifices exigés à l’égard du Peuple et de l’austérité infligée à nos compatriotes, nous proposons la croissance et l’emploi

C’est en 2012, que nos concitoyens pourront enfin voir leur calvaire cesser, grâce à Marine Le Pen, et malgré vous.


Intervention de  France JAMET
DEVELOPPEMENT DURABLE( dossier 682)


Monsieur le Président,

Nous nous sommes astreints à lire ces 104 pages d’autosatisfaction et d’autocongratulations que vous destinez à votre propagande.
Mais, lorsque dès les premières lignes on découvre que vous avez pris (je cite) des engagements en faveur du développement durable afin de « satisfaire les besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » : on se demande tout simplement de qui vous parlez, à qui vous vous adressez et dans quel monde vous vivez !Sans doute dans la 4ème dimension.

Que ce soit dans le cadre de la politique environnementale, du pouvoir d’achat, de l’accès et du retour à l’emploi, de la qualité de vie, de l’économie régionale, de l’agriculture, … vous occultez délibérément, semble t’il, la réalité de nos concitoyens, la brutalité des chiffres, et la situation catastrophique de notre région dans tous ces domaines et plus particulièrement encore sur ceux de votre compétence.

Vous martelez votre « com’ », vous assénez des contre-vérités, des slogans éhontés, et vous faites ployer plus encore tous nos compatriotes, particulièrement les plus fragiles économiquement, sous le poids de vos budgets, des impôts directs ou indirects, et autres taxes tandis que votre train de vie explose et que vos utopies s’envolent au-delà de la couche d’ozone, pour tourner en orbite autour de notre terre !… 54 ans après Laïka dans le Spoutnik 2 : Le président de la Région Languedoc-Roussillon sur sa « Stratégie régionale d’aménagement prévisionnel de l’espace et des territoires » (sic) en orbite autour du Soleil !
Rappel : La chienne Laïka (_____, qui veut dire « petit aboyeur »), fut le premier être vivant à être mis en orbite autour de la Terre à bord du Spoutnik 2 lancé le 3 novembre 1957. Il est étonnant d’ailleurs qu’en son temps personne n’ait protesté contre cette barbarie (lancée 7 jours en orbite autour de la Terre)

Revenons sur Terre. « L’épanouissement des êtres humains et la qualité de la vie », comme vous le dites si joliment, commence par un emploi stable, un logement décent, un pouvoir d’achat sécurisé et des politiques cohérents et lucides… Nous vous l’avons chaque fois répété.
Mais là, je pense que vous rejoignez effectivement le dogme écologiste et vous organisez parfaitement la décroissance de notre région et la désespérance de nos compatriotes désignés coupables par l’idéologie mondialiste.
Ce pseudo-rapport illustre ce paradoxe : prétendre préserver l’humain à travers le social, tout en soutenant de facto le mondialisme. C’est ubuesque.
Ainsi, s’il est évident que notre jeunesse demande à ce que nous lui garantissions un avenir, vous lui répondez par la distribution d’ordinateurs portables gratuits ! Ils auront l’air fin, les jeunes surdiplômés de demain lorsqu’ils feront, avec leurs parents, les séniors et les retraités, la queue à Pôle emploi!
Et s’il est nécessaire pour vos amis écologistes de montrer du doigt tous ceux qui sont « obligés » de prendre leur voiture pour aller travailler pourquoi ne pas dénoncer ensemble le bilan-carbone catastrophique induit par l’agglomération de Montpellier « capitale régionale », où vos amis organisent quotidiennement une concentration de substances polluantes sans précédent à cause des difficultés de circulations inhérentes aux interminables et inutiles travaux pharaoniques et à l’absence de vision cohérente d’aménagement du territoire.
Et pourquoi ne pas parler des achats excessifs et indécents de grosses berlines polluantes payées par le contribuable pour le confort personnel de certains édiles de la Région…

En fait, ce document a l’avantage finalement de présenter sur une centaine de pages les dérives constatées ces dernières années du développement durable et que nombre de chercheurs comme le géographe du CNRS François Mancebo dénoncent à juste titre (François Mancebo, « Le développement durable en question(s) », Cybergeo : European Journal of Geography, 09 octobre 2007.) ou même Philippe Barthelet qui redéfinit très bien la notion de « développement soutenable » comme l’oxymore absolu et absurde par excellence.
Et face à la chute du pouvoir d’achat de nos concitoyens, dans le cadre du bio abordé dans ce rapport, vous ne vous posez même pas la question de savoir qui en Languedoc-Roussillon pourra réellement continuer de se payer encore ces produits bio demain?
Quant à la « gestion et la prévention des risques naturels », nous savons tous que vous n’êtes pas prêts d’atteindre le minimum requis de sécurité pour faire face aux intempéries. Or, ces questions étaient justement essentielles pour les Languedociens et Roussillonnais.
Notons au passage que ces carences ont largement contribué à l’augmentation des primes d’assurance, annoncée aujourd’hui, dans le cadre des castastrophes naturelles notamment.

Monsieur le Président, il paraît que vous avez fait une prestigieuse rencontre la semaine dernière, organisée par Georges Frêche, lorsqu’il était encore des nôtres, et dont vous avez pu profiter. Vous avez vu et parlé avec Mikhaïl Gorbatchev !
Il aura dû vous expliquer ainsi comment s’est effondré en 1991 le communisme, dernier totalitarisme du XXème :
–    une situation économique létale,
–    -une pénurie généralisée,
–    et la « Glasnost » (transparence)
Cette liberté d’expression que vous bafouez régulièrement se fera bientôt entendre en avril 2012 par la voix de Marine. Le Peuple retrouvera ses droits et il sera temps alors de faire les comptes, les bilans et les rapports.


Intervention de  France JAMET
TIPP BORLOO Rapport CR 10/13.289


Monsieur le Président,

Il y a un an, presque jour pour jour, nous étions le 29 novembre 2011, nous avons eu le même débat, les mêmes postures et les mêmes tragiques excès : vous écrasez nos compatriotes sous la fiscalité.
Rappelons-nous déjà que vous aviez l’année dernière augmenté la TIPP sur le quota maximum autorisé par la loi Borloo. Sans état d’âme.
Alors que le chômage explose, que la situation économique de notre pays et de notre région, dernière de France), s’effondre, que l’inflation annuelle est de presque 3% et que nous allons droit vers une grave période de récession : Vous continuez de vous acharner sur les familles et les ménages les plus modestes, les ruraux et tous ceux qui sont obligés de prendre leur voiture régulièrement.
Vous faites pratiquement pire que Sarkozy : vos règles sont iniques, antisociales et délétère pour le redressement de notre pays.
Comme lui, vous préservez les nantis et vous faites payer plein pot les plus nécessiteux et les vaches à traire : les classes moyennes qui ne le sont plus.
TROP D’IMPÔT TUE L’IMPÔT vous avais-je dit en son temps. Nous y voilà. Dans un excellent publi-rédactionnel paru dans l’Indépendant cette semaine, après avoir pleuré sur vos manques à gagner (1 milliard 152 millions d’euros de budget annuel), vous regrettez aussi que la fiscalité indirecte (125 millions) baisse de près de 2 points à cause de la baisse des ventes de voitures… CQFD. Les Français et plus encore les Languedociens et ROussillonais, n’ont plus un sou. Ils n’ont plus les moyens, ils n’ont pas vos moyens, ils n’achètent plus de voiture.
C’est ainsi que si la TIPP selon l’excellent rédacteur de la publicité en question nous révèle que la TIPP reste à son même niveau pour cette année, c’est que nos concitoyens consomment de moins en moins d’essence parce que cela leur revient de plus en plus cher
(sans compter tous ceux qui n’ont plus d’emploi aujourd’hui et qui ne se déplacent plus).
TROP D’IMPÔT TUE L’IMPÔT !

Si on considère d’autre part que la TIPP devait contribuer à enrayer l’élévation du taux de CO2 alors qu’il s’applique aussi sur les biocarburants, nous continuons largement, comme en 2010, de douter de la sincérité de cet impôt.

Nous ne doutons pas par contre de l’innocuité de cette taxe puisqu’elle devait être affectée pour partie au « financement d’infrastructures de transports durable, ferroviaire ou fluvial »…
Déjà en 2010 vous annuliez le même jour 28.609.000 (millions) d’euros, vous nous refaites le même coup aujourd’hui :
– Vous augmentez la TIPP sans y être obligé et vous annulez 14,7 millions sur les transports (Train, Route, Fleuves)… alors que vous étiez « obligés de les attribuer », ne serait-ce que moralement.

Enfin, les derniers chiffres parlent d’eux-mêmes, alors que TOTAL est devenu le 1er exploitant pétrolier du monde devant EXXON et CHEVRON et que son chiffre d’affaires 2010 dépasse les 10 milliards d’euros sans qu’il paye pratiquement  d’impôt en France, Merci Sarko,
Tandis que les distributeurs et raffineurs viennent d’augmenter leur marge (même dérisoire proportionnellement à ce que vous ponctionnez sur le prix du litre d’essence), Merci l’UMPS,
Vous, vous ne trouvez rien de mieux à faire que d’augmenter la TIPP au détriment et au seul détriment des contribuables les plus démunis de notre région.
Vous les anéantissez. Merci à l’exécutif PC-PS-VERTS que vous présidez.
Les clignotants sont tous au rouge, comme l’année dernière, les assurances augmentent, l’essence, le diesel, le gaz, l’assurance, les logements, l’emploi s’effondre,
Et vous, vous subtilisez leurs derniers centimes jusque dans les poches de nos compatriotes qui n’en peuvent plus.

Nous vous avions en son temps demandé la possibilité d’amender ce rapport et d’annuler l’augmentation de la TIPP.
Nous réitérons cette demande.
Sur les 1 milliard 152 millions d’euros de budget vous auriez dû au moins faire l’économie de quelques agapes quotidiennes, de quelques berlines de luxe ou encore et surtout supprimer quelques millions d’euros sur les 100 dévolus à une comm’ de plus en plus falsifiée, ne serait-ce que par décence à l’égard des Français qui vivent dans notre Région.


Intervention de  France JAMET
Débat d’Orientation Budgétaire


Monsieur le Président,

Vous nous parlez d’une crise mondiale dont bien évidemment vous vous exonérez : Or, je rappelle que l’UMPS en est responsable et coupable depuis 38 ans
– C’est d’abord et avant tout la loi Pompidou-Giscard-Rothschild de 1973 qui a contraint l’Etat français à emprunter sur les marchés financiers avec des intérêts énormes au lieu d’emprunter à la Banque de France au « taux de l’argent ». La droite l’a fait Mitterrand l’a cautionné. Sans cette loi, nous aurions remboursé notre dette en 2005. (+ 1.400 milliards d’intérêts déjà payés)
– Puis ce fut la mise en place d’une Europe ouverte à tous les mauvais vents qu’ils viennent d’outre Atlantique, d’Asie ou du Sud : et je vous rappelle que vous étiez tous pour, l’Acte Unique puis pour le traité de Schengen.
– Enfin, nous avons eu droit à la création de l’Euro dont le seul prix nobel d’économie français, Maurice Allais disait, qu’il n’était pas viable. Or je vous rappelle aussi que vous l’avez tous défendu bec et ongle.
On allait voir ce que l’on allait voir ! Paix et Prospérité nous étaient annoncées.
Aujourd’hui c’est la guerre civile et citoyenne qui gronde déjà en Grèce, en Espagne et bientôt en Italie…à quand la France?
Alors qu’en 2005, les Français ont rejeté la constitution européenne, c’est VOUS, tous les représentants de l’UMPS qui l’avaient imposé dans le mépris le plus flagrant vis-à-vis du Peuple.

Depuis nous avons eu :
La crise mondiale en 2007 (crise des subprimes aux Etats-Unis).
En automne 2008, un krach mondial boursier
Aujourd’hui, la crise prévisible, prévue par Monsieur Allais, Marine Le Pen et nos économistes, la crise de l’euro « surgit ».
Depuis de plan de sauvetage en plan de sauvetage, c’est le chaos, boursier, européen et financier. Depuis la France s’enfonce inexorablement dans le marasme économique.
Et vous ne faites rien pour l’arrêter, vous pratiquez la politique du PIRE
Seul le Front National et Marine Le Pen avaient anticipé ces catastrophes à répétition.
Vous avez sacrifié la France sur un dogme, une idéologie européiste, financière et mondialiste au détriment des Peuples, de leur liberté et de nos valeurs.

C’est vous et vos politiques, celles de l’UMPS, depuis 30 ans qui nous ont mené à cette impasse, que vous avez le culot aujourd’hui de faire semblant de dénoncer.

– l’Argent roi et les marché : C’est sous Mitterrand que la loi de la Bourse nous a été imposée, avec Monsieur LAMY notamment (l’homme des accords du GATT..) et votre ami DSK!
– et les Prélèvements obligatoires insupportables c’est Sarkozy qui a su faire pire encore que les socialistes. Ainsi, sous Mitterrand (1985) ils représentaient 44,7%, sous Sarkozy ils sont passés de 43,2 à 44,5 !
Mieux Sarkozy a créé 24 taxes en 5ans ! Il a alourdit notre dette de 500 milliards en 4 ans !
Mesdames et Messieurs, dans les livres d’histoire, vous serez responsables des 40 piteuses. Jamais un Etat ni des collectivités ne furent plus mal gérés que sous vos règnes d’oligarques.

Pour sortir de cette impasse, il aurait fallu, il faut, il faudra appliquer les recommandations du Front National.
–       Recouvrer notre souveraineté budgétaire
–       Sortir de façon concertée de l’euro avant qu’il ne s’écroule complètement
–       Protéger nos emplois et nos biens
–       Relocaliser notre économie,
–       Réindustrialiser la France
–       Opérer une dévaluation compétitive et récupérer ainsi 2 points de croissance supplémentaires et nécessaires.

Et ces solutions doivent s’appliquer nationalement et régionalement dès maintenant et de façon salutaire pour nos concitoyens.

Car les vôtres sont délétères et mortifères pour notre région :
–       Vos choix sont mauvais (impôts, emprunts, augmentation du fonctionnement, avec un tiers du budget hors compétence et sans incidence sur notre économie)
–       pas de ligne claire (une économie qui n’est pas soutenue, un clientélisme installé, des aides aux + riches (lordi) et le mépris pour les plus pauvres)
–       pas de vision politique (simplement une communication débridée que nous découvrons à longueur de rapports)
–       et les résultats sont là : nous sommes dernière région de France pour le chômage et dernière région de France pour la création de richesse
–       sans parler de tous ces projets prometteurs et salutaires à côté desquels vous êtes passés : Agrexco, IDEX, LABEX, etc…

Quant aux recettes : vous êtes les professionnels de la pleurniche !
Les dotations des collectivités sont en constante augmentation (plus que l’inflation) et les dotations substitutives de fiscalité ont progressé l’an passé de 14,8% alors même que l’Etat est en faillite.
Quant aux Dépenses : il semble que des irresponsables soient aux commandes
Non seulement vous ne tenez pas compte de la crise, mais vous l’aggravez!
BILAN
Les recettes hors emprunt augmentent plus que l’inflation (+1,1 %)
Par ailleurs, les dépenses de fonctionnement ne baissent toujours pas…
Malgré l’explosion des charges de structure l’an passé, celle-ci ne diminue pas non plus. Quant à l’annuité de la dette, il poursuit son ascension (+ 9 millions d’euros)
PROPOSITIONS DE l’exécutif sur les moyens de financement : Entièrement supportés par le contribuable (impôts et emprunts qui n’est que de l’impôt différé).
– Les deux taux de TIPP sont portés au maximum
– Malgré la crise, la Région ne baisse pas les cartes grises. Rappel de la loi de Laffer
– Augmentation de l’emprunt (+10 millions) soit en tout 200 millions d’euros (C’est de l’impôt différé).
Je vous rappele que les dettes des Régions sont parties intégrantes de la dette de l’Etat qui est de 1700 milliard d’euros alors que le PIB est à 1940 milliards. C’est souvent une petite goutte d’eau qui fait déborder le vase.
Je vous rappelle au passage que vous contribuez aussi à l’endettement de notre pays et lorsque vous osez nous dire que la région ne coûte que 250 euros de dette par habitant en Languedoc-Roussillon sur les 19820  de la dette par habitant en France. Il paraît utile de vous rappeler et de préciser que ces 250 euros multipliés par les 20 régions que vous présidez contribuent largement à l’aggravation de la dette avec toutes autres collectivités territoriales que vous dirigez en France…
Rappel intervention France au DOB 2010 le 20 novembre 2009 puisque Bourquin commence le DOB avec une citation qu’il a fait le même jour
« Cette année la fiscalité directe augmentera sans toucher les taux de 4,8%
C’est quatre fois l’inflation prévue par le gouvernement dans le projet de loi de finances, Rien de moins ! C’est dire si votre déclaration concernant des « bases peu dynamiques » est pour le moins inexacte voire déloyale…
La modulation de la TIPP sera portée, comme chaque année, à son maximum. Ce qui vous confère une rondelette augmentation des recettes de 2%, au double de l’inflation.
Il faudra bien à un moment ou à un autre que vous entendiez enfin la voix du bon sens et de la mesure, celle de Marine et des économistes rompus : la croissance ne sera ni de 2, ni de 1 ni de 0,5% mais de 0%.
Le troisième plan de rigueur aura bien lieu.
L’euro ne passera sans doute pas Noël.
Le spectre de la récession se profile.
Vous auriez dû TENIR  compte de ces paramètres.
Vous préférez continuer dans l’erreur, amplifier une politique stérile clientéliste et vous augmentez l’emprunt qui n’est rien d’autre que de l’impôt… différé.
Avec vous c’est toujours les mêmes solutions qui n’en sont pas et qui conduisent notre Pays et notre Région de façon inéluctable à la catastrophe et dans une spirale mortelle.
Lorsque vous prendrez en compte nos amendements afin de soutenir et d’encourager des mesures de relocalisation de notre économie ,
Lorsque vous prendrez en compte nos amendements en matière de territorialité et que vous respecterez notre Nation,
Lorsque vous prendrez en compte nos avertissements sur vos excès et vos dérives hors compétence et que vous recentrerez les dépenses sur l’intérêt général,
Lorsque vous aurez entamé une véritable politique d’économie en commençant par diminuer les dépenses de fonctionnement, vos indemnités et votre train de vie…
Il sera sans doute déjà trop tard,.. pour vous
Mais nous, nous serons déjà au pouvoir !


 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.