MONTPELLIER - Étudiants refusés par l’université Paul Valéry : le combat continue !

Depuis plusieurs semaines à l'Université Paul Valéry, les étudiants interdits d'inscription multiplient les procédures…

Depuis plusieurs semaines à l'Université Paul Valéry, les étudiants interdits d'inscription multiplient les procédures et les actions afin de faire valoir leur droit à l'inscription. Ce mardi 27 septembre, alors qu'un Conseil d'Administration se tenait, et ou des élus étudiants devaient déposer une motion demandant leur inscription, les étudiants « sans fac » se sont rassemblés devant le bâtiment. Le Syndicat de Combat Universitaire (SCUM) ainsi qu'une trentaine d'étudiants ont mené un cortège festif et ont déambulé dans les amphithéâtres afin de manifester leur colère face à ces refus répétés. Les sans fac ont expliqué leur problème sous les applaudissements des amphithéâtres.

La semaine dernière, le vice-président du Conseil des Études et la Vie Universitaire (CEVU), Philippe Joron avait assuré devant les caméras de France 3 que la douzaine de dossiers déposés par le SCUM serait acceptée. Pourtant aujourd'hui, une fois encore, la motion a été rejetée par la majorité du Conseil d'Administration après sa lecture. Les élus enseignants (Snesup-FSU, CFDT, FO) s'opposent à l'inscription des étudiants et étudiantes, alors que la CGT et les organisations étudiantes ont soutenu les sans fac. Encore une fois, le président de l'université, Patrick Gilli, s'est illustré par ses propos. Alors que la semaine dernière il prétendait, à tort, que le logiciel d'inscription « Admission Post Bac » avait été fermé le 9 septembre, le voilà qui raconte désormais que les étudiants refusés par son administration depuis le mois de juillet auraient fait leur demande d'inscription hors délai. 

La question n'est pas de savoir si le président de l'université a menti encore une fois délibérément, ou si sa méconnaissance des dossiers et de la procédure d'inscription va au delà de ce que l'on pouvait imaginer. Toutefois, nous avons aussi constaté, lors des dépôts de dossiers, que plusieurs étudiants refusés par la direction se voient reprocher leur pugnacité à se faire inscrire et la médiatisation de leur combat. Serait-ce là une manœuvre visant à démobiliser les sans fac ? Dans tous les cas, pendant que certains semblent très occupés à diffuser des rumeurs, pensant porter atteinte au moral des étudiants concernés, ces derniers payent le prix fort de la sélection illégale opérée par l'université Paul Valéry – Montpellier 3 : privés d'inscription, ils sont aussi privés d'accès aux bourses étudiantes auxquelles ils ont droit, et sont de ce fait plongés dans une précarité de plus en plus préoccupante.

Aux côtés des étudiantes et étudiants sans fac, nous continuerons à nous mobiliser. Nous n'excluons pas de mener des procédures juridiques aux côtés des avocats que nous avons contacté, et nous continuerons à maintenir et augmenter la pression afin d'obtenir l'inscription pour tous et toutes, sans exception.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.