Montpellier, galerie AL/MA : Tjeerd Alkema en deux dimensions

Marie-Caroline Allaire-Matte a, par deux fois, exposé des sculptures de Tjeerd Alkema dans sa…

Marie-Caroline Allaire-Matte a, par deux fois, exposé des sculptures de Tjeerd Alkema dans sa galerie. Elle présente cette fois-ci des dessins qu’il a réalisés de 1980 à nos jours. On y voit la réflexion du sculpteur sur des projets de sculptures réalisés ou irréalisables, reposant sur le principe de l’anamorphose.

Extrait de l’article publié dans “L’Hérault Juridique & Economique” du 11 septembre 2014.

Membre fondateur du groupe ABC et initiateur en son temps de l’expo 100 artistes dans la ville, Tjeerd Alkema propose, selon la galeriste, « un travail radical, minimal et cérébral, basé sur les vrilles de la forme et l’anamorphose ». L’anamorphose est un procédé optique de distorsion de la perspective qui interroge sur la perception de la réalité par l’œil. Qu’elles soient exposées dans des galeries ou des espaces publics (comme le square Mozart de Gennevilliers), les sculptures en métal ou résine polyester à la fois simples et hautement élaborées de Tjeerd Alkema incitent le spectateur à tourner autour d’elles pour les appréhender dans leur globalité. Elles naissent toutes de dessins préparatoires de grand format, réalisés pendant longtemps au pastel et à la craie grasse de couleur et, plus récemment, au crayon noir. Détail caractéristique, l’artiste n’hésite pas à ajouter des morceaux de papier autour de la feuille principale pour continuer ses dessins. Ce processus a été nommé « poldérisation » par la critique d’art Marie Cantos, dans un texte publié aux éditions Méridianes à l’occasion de l’exposition. La structure mathématique et géométrique du dessin tranche avec la découpe désinvolte du papier. Pour Tjeerd Alkema, les dessins en deux dimensions sont une façon de réfléchir à la potentialité de réalisation de ses projets sculpturaux en volume. Tout un pan de sa réflexion sur l’anamorphose porte sur le cube de Necker. Selon Marie-Caroline Allaire-Matte, Tjeerd Alkema repousse de plus en plus la logique de la perspective avec un point de fuite de plus en plus complexe à trouver. Les dessins présentés, d’époques et de types différents, sont souvent liés à des projets célèbres réalisés par l’artiste (photo 3), comme l’installation Casino présentée à la Fondation Miró de Barcelone en 1983 ou une sculpture créée à la Villa Médicis en 1985-86, à Rome. D’autres n’ont jamais pu aboutir à une réalisation, comme une spirale impossible à réaliser (photo 4), exposée dans la première salle de la galerie.

Virginie MOREAU

> Galerie AL/MA – 14, rue Aristide-Ollivier –  Montpellier – Tel. : 06 63 27 15 63 / 09 51 30 27 01.

 > L’exposition « Dessins » de Tjeerd Alkema est visible jusqu’au 20 septembre 2014, du mardi au samedi, de 15h00 à 19h00.

Elle sera suivie, du 26 septembre au 31 octobre, par une exposition consacrée à Patrice Pantin, intitulée « Penelope today ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.