Montpellier : le préfet pose des restrictions à la manifestation anti-Pass sanitaire du 21 août

Une fois encore, le préfet de l’Hérault a décidé d’agir et d’encadrer la manifestation anti-Pass sanitaire de ce samedi 21 août afin d’éviter les troubles à l’ordre public.

Cet arrêté intervient alors que les appels à manifester se propagent sur les réseaux sociaux et que les incidents en marge des protestations se multiplient.

Un itinéraire à nouveau encadré

Depuis six semaines, le centre-ville de Montpellier est devenu le théâtre de nombreuses mobilisations anti-pass sanitaire. Organisées tous les samedis, elles avaient réuni 7 500 manifestants le 14 août et environ 10 000 personnes le 7 août, selon la préfecture.

Pour éviter que ces rassemblements en extérieur ne viennent perturber l’ordre public et se transforment en manifestation non-déclarée, le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh, a décidé de restreindre les champs d’action de la protestation.

Dans le nouvel arrêté préfectoral, il est mentionné que les manifestants de ce samedi 21 août devront suivre un itinéraire fixe allant de la place de la Comédie à l’Esplanade Charles de Gaulle (voir plan).

Il rappelle également que les personnes mobilisées ne pourront pas manifester dans le centre-ville de Montpellier, entre 10h et 20h, en dehors de cet itinéraire.

Une infraction punie par la loi

Le préfet de l’Hérault rappelle que toute infraction au présent arrêté sera constatée et réprimée conformément à l’article R. 644-4 du code pénal qui institue une contravention de quatrième classe, soit une amende forfaitaire de 135 €.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.