Montpellier : Nicolas Noguier, ancien président du Refuge, en garde à vue

Une enquête est ouverte depuis février 2021 pour "harcèlement moral", "agression sexuelle" et "viol" après les plaintes de 19 personnes.

En décembre 2020, une enquête de 14 pages publiée par le site d’investigation en ligne Médiapart faisait état de “pressions” et “d’humiliations”. A la suite de ces accusations, le Parquet avait ouvert une enquête préliminaire. Son président fondateur, Nicolas Noguier, avait démissionné en février 2021.

Rapide garde à vue

Selon nos confrères de France Bleu Hérault, Nicolas Noguier aurait été en garde à vue à Montpellier mercredi puis remis en liberté jeudi. Il est visé par plusieurs plaintes d’anciens bénévoles pour harcèlement moral ou sexuel, attouchement ou agression sexuelles, abus de faiblesse ou encore corruption de mineur. Son compagnon Frédéric Gal, ancien directeur général du Refuge, est lui aussi visé par ces plaintes et aurait été entendu par les policiers.

Le procureur de la République de Montpellier devrait s’exprimer ce vendredi sur le dossier

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.