Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Négoce : les Domaines Pierre Chavin misent sur les vins sans alcool

La maison de négoce viticole se distingue par sa gamme sans alcool et sa démarche RSE.

Par Hubert VIALATTE

Le metteur en marché Pierre Chavin (Béziers) mise sur les vins sans alcool, avec 1,5 million de bouteilles déjà vendues et l’ambition d’être le leader français sur ce secteur à l’international.

Renforcés par le ‘Dry January’ (absence de consommation d’alcool en janvier), un phénomène de plus en plus en vogue, les vins sans alcool s’adressent à une clientèle essentiellement féminine… mais pas uniquement. « Nous commercialisons aussi dans les Ehpad, raconte Mathilde Boulachin, actionnaire et présidente. Quel plaisir d’apporter du plaisir aux seniors, qui ont connu des décennies de consommation de vin ! De manière générale, les consommateurs s’intéressent de plus en plus à la nutrition, aux degrés alcooliques et calorifiques. »

Pierre Chavin est bien installé dans une cinquantaine de pays, au Japon, en Europe, en Amérique du Nord, en Chine, en Corée du Sud… Une stratégie qui permet de se reposer sur des zones les plus dynamiques, quand, par exemple, les États-Unis mettent en place la taxe Trump, ou quand la Chine ferme ses frontières du fait de la pandémie. « On ouvre des marchés de manière constante. Les vins sans alcool sont devenus une extension naturelle du vin, pour des catégories de consommateurs qui assument ce choix. Dans un lieu festif, il n’y a souvent pas le choix, entre des boissons alcoolisées et de l’eau ou des soft drinks. Nous proposons une boisson à mi-chemin, qui apporte de la naturalité, des vertus, et qui emprunte des codes de l’univers du vin. »

boulachin mathilde pierre chavinInfusions de pépins et R&D

Les vins sans alcool de Pierre Chavin sont élaborés à base de vins désalcoolisés après fermentation. Une colonne de centrifugation permet d’extraire la partie alcoolique et la sépare de la partie aromatique. Autre procédé utilisé : la macération, sans fermentation, avec des jeux d’infusions de pépins, de levures et d’autres composants du vin. « On va chercher la partie tanique contenue dans les pépins. Les références sans alcool sont complexes à élaborer, explique-t-elle. Avec ou sans fermentation, ils sont le fruit d’une R&D poussée. »

Pierre Chavin travaille des cépages comme le Chardonnay, le Sauvignon blanc, le Muscat, le Cabernet-Sauvignon, le Merlot et le Pinot-noir. En dix ans, la PME, qui réalise 10 millions d’euros de chiffre d’affaires (80 % à l’international) et emploie 15 salariés, a développé des marques comme Pierre Zéro, Opia, Zéra et le Petit étoilé. Les vins sans alcool représentent désormais 30 % de l’activité.

Pierre Chavin s’aventure aussi dans les vins légers en alcool, avec une gamme à 8,5 degrés lancée chez Monoprix.

Côté RSE, Pierre Chavin sait également se distinguer : arbres replantés au Pérou ou à Haïti, étiquettes biosourcées en canne à sucre, push bag sans aluminium, recrutement d’un ‘chief happiness officer’ (bien-être au travail), délais de paiement strictement respectés, qualité de la relation avec les fournisseurs… Une stratégie qui va être formalisée cette année et portée à la connaissance des intermédiaires et des importateurs.


La viticulture languedocienne face au Brexit

« Nous nous retrouvons face à une concurrence mondiale »
« Sur le marché britannique, les vins français se retrouvent à présent face à une concurrence mondiale. Nous rentrons frontalement avec les nouveaux pays producteurs : Argentine, Chili, Australie… Sans accord préférentiel, nous n’avons plus d’avantages particuliers sur ce marché, où l’offre se retrouve très concentrée, avec une forte pression sur les prix. Avec le Brexit, la Grande-Bretagne devient comme un pays du grand export, avec des documentations spécifiques demandées, un rallongement des délais à la frontière. Conséquence : une augmentation des coûts logistiques et des coûts de dédouanement. Les metteurs en marché, dont nous faisons partie, devront réintégrer ces éléments dans leurs prix de vente. Mais nous ne sous-estimons pas les débouchés, notamment sur le segment des vins sans alcool, où Pierre Chavin est très présent » conclut Mathilde Boulachin, actionnaire et présidente.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.