Notre patrimoine local par Didier BEL

Notre patrimoine local change trés trés vite. Notre Fort Brescou qui pourrait s'appeller aujourd'hui…

Notre patrimoine local change trés trés vite. Notre Fort Brescou qui pourrait s’appeller aujourd’hui “l’ile aux Goëlands subit lui aussi malheureusement les stigmates de ce changement.

Il y a encore quelques années les murs l’entourant ètaient plus ou moins sécurisés.

Les fonds sous marins regorgeaient de coquillages en tout genre, poissons sédentaires, poulpes, langoustes crabes, ect… donnaient à cet ensemble un aspect de nature respectée et sauvage. Quelques années ont suffit pour que tout cela disparaisse complétement “mais vraiment complétement”.

Cette biodiversité marine qui était vraiment trés riche est remplacée exponentiellement par une colonie de goëlands ayant trouvé asile et nourriture grace aux déchets laissés par des centaine de visiteurs journaliers. La nidification de ces oiseaux au millieu des pierres du Fort Brescou, détruit lentement l’édifice qui n’avait pas besoin de cela. Des dizaines de nids sont à même le sol au pied des murailles.

Les rochers émérges qui à l’époque étaient bien sur noir comme notre pierre d’Agde sont devenus tout blanc a cause des fiantes de ces animaux. Un gros coup de mer ne reussirait pas à néttoyer ces rochers. De plus, dés que l’on approche de l’embarcadère une forte odeur pourrait rappeller la présence d’algues en train de sécher. Mais malheureusement ce n’est pas le cas, il s’agit tout simplement de la décomposition d’oeufs et de jeunes oisillons qui n’ont pas réussi à survivre. Bien sur les déjections de tous ces oiseaux n’arrangent rien a tout cet ensemble.
Une vrai tristesse écologique est en train de naitre sous nos yeux. J’espère que mes humbles constatations seront prises en compte par nos “techniciennes et techniciens locaux”.
Par exemple une stérilisation des oeufs et un nettoyage plus régulier du fort devrait être mis en place, il faut bien commencer par quelque chose.

Pour les oeufs il est peut-être trop tard pour cette année. Par contre pour le reste c’est vous qui voyez…..
 

Didier BEL :  ” DES AGATHOIS POUR LEUR VILLE ”
(Réaction à l’article tous les samedi matin à l’espace dialogue rue Jean ROGER)

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.