OCCITANIE - Conseils d’administration des lycées : la démocratie impose un nouveau vote

Communiqué de presse de Gilles ArdinatProfesseur agrégé d’histoire-géographieConseiller régional FN-RBM du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Secrétaire départemental…

Communiqué de presse de Gilles Ardinat

Professeur agrégé d’histoire-géographie
Conseiller régional FN-RBM du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Secrétaire départemental du Collectif Racine de l’Hérault 

La gestion des lycées est une compétence essentielle du Conseil régional. A ce titre, la région est représentée par des élus lors des conseils d’administration des lycées.

En plus des élus régionaux, ces conseils réunissent le proviseur, des parents d’élèves et des membres de l’équipe pédagogique. Les dossiers abordés concernent la gestion technique des locaux (travaux, sécurité) et la vie quotidienne des lycéens. Cet organe collégial n’a donc rien de politique ; il prend des décisions pratiques pour le bon fonctionnement d’un établissement scolaire.

Pourtant, Carole Delga et sa majorité socialo-communiste ont décidé d’écarter par principe les élus d’opposition FN-RBM de ces conseils.

Pour justifier cette exclusion, Madame Delga invoque, comme pour chacune de ses décisions arbitraires, ses «valeurs républicaines»: selon elle la présence des conseillers Front National serait « anti-républicaine ». Cet argument a été répété à plusieurs reprises, notamment devant la presse.

Madame Delga n’a jamais expliqué sa conception des « valeurs républicaines » conduisant à un abus de pouvoir évident. Nous l’avons questionnée à ce sujet en avril dernier par une lettre ouverte à laquelle elle a refusé de répondre.

N’ayant obtenu aucune explication, nous demandons aujourd’hui solennellement à Carole Delga de revenir sur sa décision et de faire revoter l’attribution des représentations dans les lycées. Ce nouveau vote serait pour elle l’occasion de réparer une profonde injustice. Cette demande (voir document ci-joint) a été adressée par lettre recommandée avec accusé de réception.

Comme nous l’expliquons dans notre lettre, la discrimination dont sont victimes les élus d’opposition est une entorse grave aux principes républicains. Cela s’apparente à un délit d’opinion. D’ailleurs, si Madame Delga était respectueuse des « valeurs républicaines » elle commencerait par dessaisir Béatrice Négrier, élue socialiste condamnée pour abus de confiance, de ses nombreuses représentations pour les confier aux élus FN-RBM dont la probité ne fait aucun doute. Les 40 élus de notre groupe, issus du suffrage universel, sont pleinement disponibles pour assumer leur rôle de représentants du peuple au sein des lycées et des divers organismes extérieurs. 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.