OCCITANIE - Trajets domicile-travail : privilégions les trains du quotidien

L’INSEE révèle aujourd’hui l’augmentation des trajets domicile-travail en nombre et en distance dans la région…

L’INSEE révèle aujourd’hui l’augmentation des trajets domicile-travail en nombre et en distance dans la région Occitanie. En 1999, 50 % des actifs ne travaillent pas dans leur commune de résidence, ils sont 56 % aujourd’hui. En 1999, 36 % des navetteurs – c’est comme cela que l’INSEE les nomment – habitaient à moins de 10 km de leur lieu de travail, ils sont seulement 31 % aujourd’hui.

La croissance démographique et l’allongement de la portée des déplacements se conjuguent donc pour rendre, aujourd’hui et demain, les trains du quotidien encore plus prioritaires qu’ils ne l’étaient hier afin d’en faire le mode de déplacement privilégié.

Les réunions organisées dans le cadre des États généraux du rail et de l’intermodalité ont d’ailleurs permis de montrer la vive attente des usagers pour un service ferroviaire fiable, ponctuel et régulier qui facilite les déplacements domicile-travail et ne perturbe pas le déroulement de la journée.

EELV LR attire ainsi l’attention sur la priorité dans l’emploi des fonds régionaux à l’amélioration des TER, en particulier des lignes les plus empruntées par les navetteurs : Avignon-Narbonne, Nîmes-Alès, Nîmes-Marseille, Perpignan-Narbonne, Perpignan-Cerbère et Perpignan-Prades pour ce qui est de l’ex-Languedoc-Roussillon.

EELV LR demande également que l’on réexamine au plus tôt les possibilités d’ouvrir d’anciennes lignes fermées afin de faciliter les déplacements du quotidien et de décongestionner les axes routiers : Montpellier-Sommières-Castries, Montpellier-Fabrègues-Paulhan-Pézenas-Vias-Béziers, Montpellier-Lunel-Saint-Gilles-Arles, Alès-Bessèges et Nîmes-Bagnols-sur-Cèze-Pont-Saint-Esprit.

Aujourd’hui, le choix de la très grande vitesse (320 km/h) plutôt que celui de la grande vitesse (220 km/h) entre Montpellier et Perpignan se traduit par un surcoût de 1,5 milliard d’euros et cela afin de ne gagner que dix à quinze minutes entre Montpellier et Perpignan tout en désavantageant le fret ferroviaire.

Optons plutôt pour une solution qui maximise le fret tout en restant compatible avec la grande vitesse (220 km/h) et servons-nous de l’économie réalisée (1,5 milliard d’euros) pour financer les transports du quotidien.

Oui, la politique est l’art de choisir !

Mathieu BOUCHARD, porte-parole EELV LR : 06 28 33 45 24 – mathieu.bouchard@no-log.org

Sibylle JANNEKEYN, porte-parole EELV LR : 06 63 20 43 60 – sibylle.jannekeyn@hotmail.fr

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.