Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Pavillon Bleu : Ecologie ou démagogie ....

Le port du Cap d'Agde vient d'obtenir le label 2007 du Pavillon Beu et…

Le port du Cap d’Agde vient d’obtenir le label 2007 du Pavillon Beu et ce label devrait engendrer pour la commune une réponse en terme de critères d’excellence pour la qualité de son environnement .
Cependant, on est en droit de se poser des questions sur la qualité des vérifications qui sont faites pour accorder ce label.
Cette reconnaissance est elle vraiment indépendante où est elle sujette à une cotisation ou une adhésion ?
Si oui, combien coûte cette adhésion et est-elle suffisante pour que le label soit accordé.

L’extension de l’ile des loisirs d’un parterre de 168 bateaux peut faire l’objet de discutions en ce qui concerne l’esthétisme environnemental mais imaginons que des contraintes d’ordre financier soit venues nous obliger à dépasser les seuils initialement prévu par la mission d’aménagement du Cap d’Agde.
Soit ! Mais parlons encore d’environnement : Depuis plus d’un an, il n’existe pas de sanitaires sur cette partie devenue importante du port.
Les usagers sont toujours les heureux bénéficiaires d’un sanitaire flottant du style de ceux utilisés lors d’évènements provisoires ou utilisé lors des chantiers de construction !
La moitié du temps, ce sanitaire est inutilisable, il lui est même arrivé de chavirer avec une plaisancière à l’intérieur !
Les propriétaires de bateaux n’ont pas d’autres choix que celui de prendre leur véhicule et de se rendre à Malfato ou au Bassin 4 !
Pour les envies pressantes, il n’y a pas le feu au lac .
Je passe sous silence, dans ces conditions, les moins respectueux des plaisanciers qui peuvent voir une manière trés écologique et plus directe de soulager leurs besoins en plein coeur du port du cap d’Agde afin d’alimenter la faune aquatique locale !

Au Village naturiste et au port d’Ambonne ce n’est pas mieux, les sanitaires sont en travaux depuis octobre et la livraison n’est prévue que fin mai début juin à la grande joie des plaisanciers naturistes dont on se rappelle peu souvent qu’ils sont également des pionniers de l’écologie.
A l’aire de l’écologie, on privilégie au Cap d’Agde de discutables projets futuristes tels que le fameux Mobideck .
On ne cesse d’annoncer le report de la mise en service, au point qu’il soit légitime de penser aujourd’hui que celui-çi soit plus politique que stratégique !

Une nouvelle date de livraison aurait lieu, comme c’est curieux , à l’approche du second tour des législatives.
Le personnel de la SODEAL n’a de cesse que de s’afférer à terminer cet ouvrage médiatique mais inutile, au détriment des services rendus aux usagers, ce qui provoque de nombreux mécontentements.
On espère bien sûr une couverture nationale sans doute politiquement plus intéressante que la satisfaction des usagers et le respect de la charte environnementale.

Le fameux Mobyeck va ajouter 144 bateaux à la liste des emplacements disponibles sur notre port, mais aucun sanitaire de plus n’a encore été programmé.

Les exemples sont nombreux de l’inadéquation des services proposées avec l’attente des usagers. Il y a un mois, victime d’un branchement défectueux, le propriétaire d’une embarcation a vu sa batterie exploser.
Dans ce cas là, les batteries sont intransportables car elles répandent de l’acide dès la moindre manipulation. Soucieux de préserver l’environnement marin et portuaire, notre plaisancier demande l’intervention des services de la Capitainerie pour leur signaler les faits et leur demander un enlèvement adapté et sécurisé.
On lui donne suite certes, mais on indique le coût préalable a cet enlèvement : 100 € pour l’intervention.. Sans doute le prix de l’écologie !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.