Peinture : Elisa Cossonnet flirte avec l’autoportrait à la Galerie de l'Ancien Courrier

Claire BORNERAND expose jusqu'au 13 juin 2014, aux cimaises de sa galerie, de grandes…

Claire BORNERAND expose jusqu’au 13 juin 2014, aux cimaises de sa galerie, de grandes tentures et plusieurs toiles d’Elisa COSSONNET. D’une nouvelle facture, ces œuvres de cette peintre attachante marquent une évolution sensible de sa technique, à plusieurs points de vue. Décryptage…

Cet article a été publié dans son intégralité dans l’Hérault Juridique & Economique du 22 mai 2014. La peintre y évoque notamment son changement de technique et les différentes périodes de son travail.

HJE : Comment nommeriez-vous la série qui est exposée à la Galerie de l’Ancien Courrier ?

Elisa COSSONNET : Je l’appellerais Le Rêve ou Les Rêves. Elle présente divers états d’âme ou états d’être. Il s’agit en fait d’un extrait de cette série, qui sera exposée dans son intégralité à l’Hôtel des Barons de Castille, à Uzès, en juillet prochain. Je suis en train de la compléter par des travaux sur des ronds de bière, représentant de mini scènes de vie.

HJE : Si vous deviez décrire cette série, que diriez-vous ?

Elisa COSSONNET : Il s’agit d’œuvres nourries de ma vie dans lesquelles je représente des petites filles, des adolescentes et des femmes rêveuses ou en mouvement, dans des scènes du quotidien. De nombreuses personnes y voient des autoportraits de moi. C’est sans doute le cas, mais ma peinture est plus instinctive que mentale, donc ce n’est pas volontaire. Cette série a débuté alors que j’effectuais une résidence d’artiste à Poitiers. J’y ai mené diverses expérimentations qui ont modifié mon style.

HJE : A l’Ancien Courrier, vous exposez des autoportraits en tant que peintre. C’est une première pour vous !

Elisa COSSONNET : Oui. J’ai eu envie de me représenter dans mon atelier. C’est un lieu à ma mesure, où je travaille en musique. Sur un mur, j’ai rassemblé des cartes postales, des photos (dont une de moi), des tableaux, des morceaux de tissu qui m’inspirent. Et des grigris spirituels, car la spiritualité vise à répondre aux questions existentielles. C’est comme un laboratoire. J’adore ce lieu.

Propos recueillis par Virginie MOREAU

> Galerie de l’Ancien Courrier – 3, rue de l’Ancien Courrier – Montpellier – 04 67 60 71 88.

> Exposition visible du mardi au samedi, de 10h30 à 13h30 et de 15h00 à 19h00.

 

© photo : Virginie MOREAU

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.