Plus que trois jours pour admirer les nus exposés à la Galerie Trintignan

Magnifique exposition que celle qui se tient, jusqu'au samedi 18 avril 2015 inclus, à…

Magnifique exposition que celle qui se tient, jusqu’au samedi 18 avril 2015 inclus, à la Galerie Hélène Trintignan, à Montpellier. La galerie a réuni des œuvres de peintres autour du thème du nu, l’un des favoris de l’histoire de l’art. L’occasion notamment de découvrir les fameux nus cliniques de Vincent Corpet, ceux japonisants de Louis Cane, mais aussi des nus ronds portant la marque de couleur franche d’Alain Clément, un beau Desnoyer ou encore de superbes nus au pastel de Thomas Verny, dans le milieu de la danse. Une exposition aux styles variés et de grande qualité.

 

Hélène Trintignan évoque le lien des peintres exposés avec le thème du nu : “Certains artistes abstraits tels Henri Goetz pour la modernité ou Alain Clément et Pierre Buraglio aujourd’hui pour garder la main n’hésitent pas à dessiner des nus comme symbole d’un thème universel. Vincent Bioulès et Vincent Corpet en ont fait un des sujets structurants de leur travail, le premier avec des poses classiques et poétiques, le second dans des postures cliniques et dénuées d’affect. L’exposition permet de voir des artistes que la galerie défend depuis longtemps comme Gérard Barthélemy, Louis Cane, Catherine Lopes-Curval, Jean Le Gac), des artistes hérités du passé comme François Desnoyer et de jeunes artistes comme Julien Descossy et Thomas Verny”.

Virginie MOREAU (vm.culture@gmail.com)

Galerie Hélène Trintignan
21, rue Saint-Guilhem
34000 MONTPELLIER
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.