Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

POLITIQUE - Pour Jean louis Cousin, Patrick Balkany et Gilles d’Ettore ont une dette similaire

 Qu’est ce qui peut rapprocher un Patrick Balkany d’un Gilles d’Ettore ?  Les deux hommes…

 

Qu’est ce qui peut rapprocher un Patrick Balkany d’un Gilles d’Ettore ?  Les deux hommes tirent leur ville dans le même sens, vers la ruine, malheureusement pour leurs habitants.

En effet, ce qui caractérise les deux villes que président les deux hommes, c’est leur niveau d’endettement par habitant. Levallois-Perret trône ainsi depuis de nombreuses années à la première place dans le palmarès des villes de plus 10 000 habitants les plus endettées de France.

Quant à Agde, Gilles d’Ettore s’emploie à en faire un solide second, un challenger même capable de détrôner Levallois-Perret de sa première place, si rien n’est fait, tant les deux villes ont une évolution dissemblable.

La première, Levallois, connait ainsi un léger désendettement. A contrario, notre ville d’Agde a connu l’évolution inverse à travers l’explosion de son niveau d’endettement, avec un accroissement de l’endettement de plus de 47% depuis que notre actuel maire est aux manettes, malgré le transfert d’une partie de sa dette à l’agglo Herault Méditerranée.

La cause est à rechercher, notamment, dans les travaux démesurés lancées sur la station du cap d’Agde, qui du fait de leur montant astronomique, ne pourront, en aucun cas, être rentabilisés par un surcroît de recettes avec une saison de plus en plus courte et une concurrence accrue entre stations touristiques.

Ce qui a pu, jusqu’à présent, nous éviter la faillite c’est le patrimoine de notre ville que Monsieur d’Ettore s’est employé à brader années après années, notamment en 2018.  Cela a permis à la Mairie d’Agde de faire apparaître un excédent en trompe l’œil de 8 millions d’€ basé sur la vente de biens communaux.

Mais tout à une fin, les biens que possèdent encore notre ville en premier lieu. Il ne restera bientôt plus rien à vendre. Un nouveau mandat à ce rythme et ce sera la faillite pour tous les agathois. La banqueroute de notre ville risque de venir d’autant rapidement que toutes les sommes empruntées ont été dilapidées à tort et n’ont entrainé aucun accroissement économique, aucune création massive d’emplois à la mesure des sommes dépensées.

Ainsi si Levallois connaît un fort endettement, a-t-elle au moins la chance de connaître une activité économique dynamique, source de recettes fiscales, et un niveau de chômage légèrement inférieur à la moyenne nationale. Tout le contraire de notre Cité.

 Ainsi notre cher maire a réussi le tour de force de faire d’Agde, la vice-championne de France de l’endettement, tout en lui conservant le titre peu envié de championne française du chômage avec près de 18 % de chômeurs soit près du double de la moyenne nationale. En bref, un Balkany en pire.

Avec un bilan aussi calamiteux, il est urgent de sortir les sortants. Une autre politique est possible. Ecrivons-là ensemble.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.