Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

POMEROLS DEMAIN A DEPOSE UNE REQUETE EN ANNULATION DES ELECTIONS MUNICIPALES DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF

Après le scrutin du 23 mars 2014 où notre liste POMEROLS DEMAIN ne recueille…

Après le scrutin du 23 mars 2014 où notre liste POMEROLS DEMAIN ne recueille que deux sièges au conseil municipal de POMEROLS, je tiens à remercier les centaines de Pomérolais qui m’ont adressé leurs remerciements et manifesté leurs soutiens…beaucoup m’ont exprimé leur grand étonnement devant les résultats du scrutin !

En préambule, je souhaite dire que la campagne de notre équipe a été transparente et démocratique puisque nous avons posé des questions légitimes au travers de la presse ou des réseaux sociaux mais l’équipe du maire sortant n’a jamais répondu aux pomérolais…Ils ont préféré jouéer la carte de la « victimisation » et propager des rumeurs infondées dans le village.

De très nombreuses « irrégularités » ont entaché cette campagne, avant les élections et le jour des élections. Le code électoral et les procédures n’ont pas été respectés en particulier au moment du dépouillement et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de déposer une REQUETE POUR ANNULATION DES ELECTIONS DEVANT LE JUGE DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF.

Lors de sa campagne et en particulier au moment de sa réunion publique, le maire sortant a fait valoir son souci de TRANSPARENCE !

Or qu’en est-il réellement ? Trois jours après les élections, le mercredi 25 mars au matin, trois de mes colistiers ont voulu étudier les procès-verbaux électoraux comme la loi le leur permet, la mairie a refusé prétextant que les pièces étaient parties. C'était faux et grâce à l'intervention du maire de Florensac, j'ai pu avec deux colistiers  regarder les copies qui étaient bien à la mairie de Pomérols !

Il n'a pas fallu longtemps pour que monsieur Gairaud oublie ses promesses de campagne au sujet de LA TRANSPARENCE à l'égard de tous les Pomérolais.

Décidemment, il avait raison quand son slogan de campagne énonçait « poursuivons notre marche en avant ! ».

Le VENDREDI 28 MARS, lors du conseil municipal public en vue de l’élection du maire et des adjoints, monsieur GAIRAUD a pris la parole à la fin pour remercier ses électeurs et s’autocongratuler pendant plusieurs minutes devant un public ému.

J’ai demandé la parole pour m’exprimer comme tout conseiller municipal a le droit de le faire. Le maire monsieur GAIRAUD a refusé que je m’exprime au motif que ce que je pouvais dire n’était pas à l’ordre du jour ! je lui ai précisé alors que ce qu’il venait de dire n’était pas non plus à l’ordre du jour…

Je souhaitais simplement remercier tous les Pomérolais qui avaient voté pour moi et je voulais annoncer ma requête devant le Tribunal Administratif en annulation des élections.

Dans toute démocratie, un élu peut s’exprimer au sein du conseil et le maire doit lui donner la parole et c’est LA LOI REPUBLICAINE.

Un certain public dans l’assistance inféodé au maire m’a sifflé parce que je voulais m’exprimer. Le maire en tant que responsable de la police du conseil n’aurait jamais dû accepter qu’un ELU DU PEUPLE soit sifflé et raillé par une minorité d’affidés soumis.

J’ai informé les autorités de tutelle non seulement des irrégularités de procédure relevées lors de ce conseil municipal mais aussi du traitement réservé à un élu, conseiller municipal.

Pour terminer, je veux informer tous les  Pomérolais d’un nouveau scandale perpétré à POMEROLS dès le lendemain matin des élections.

Oui, je pèse mes mots, un SCANDALE…le lendemain des élections, des employés municipaux sont venus recouvrir d’une peinture jaune des fresques intérieures et extérieures de l’Ancien Couvent. L’artiste peintre « YLLEN » est bizarrement l’épouse d’un conseiller sortant qui avait rejoint ma liste aux élections municipales. Un comité de soutien s’est constitué pour dénoncer cette destruction d’œuvre artistique publique et une plainte a été déposée auprès du Procureur de la République et devant des collectifs de défense de droit des auteurs. Pourquoi la nouvelle municipalité n’a-t-elle pas encore bougé ?

Il semble qu'un certain climat de « représailles » sévisse actuellement à Pomérols et je tiens à dire que je serai particulièrement vigilant à ce qu'il n'y ait aucun abus d'autorité ou abus de droit.

Concernant les élections municipales, notre équipe et moi-même sommes maintenant dans l’attente de la décision du juge administratif et je ne manquerai pas d’informer par voie de presse la population Pomérolaise.

LEROGNON bruno

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.