Pour ou Contre ? Par Dominique Anache

  Ca et là on entend des noms cités et des envolées de vociférations…

 

Ca et là on entend des noms cités et des envolées de vociférations surtout contre un procédé ou un processus, mais on est toujours dans un flou artistique quand aux définitions réelles du sujet.

En effet, doté de la science infuse dés sa naissance, notre bon maire nous propose depuis un bon moment une « torche à plasma » ; Qu’est-ce que c’est ? Réponse : « c’est trop compliqué à expliquer mais c’est bien », on offre un voyage aux copains sur place (Canada) pour voir ce que c’est : « c’est bien ». Mais on ne sait toujours pas ce que c’est, mis à part qu’il y était traités uniquement des déchets industriels que nous n’avons pas.

On nous envoie ensuite promener sur « l’Ecopole de la Valasse » ; En quête d’explications les réponses sont « c’est pas bien », mais, à part qu’on va y enfouir des déchets, on ne sait toujours pas ce que c’est.

Tout ça pour trouver une solution au traitement des déchets.

L’opinion de notre groupe, c’est qu’en tout premier lieu nous sommes européens et que des normes ont été prises pour l’ensemble des pays européens ; Notre beau pays, la France, a pris des engagements dans le même sens en définissant des normes que doivent faire appliquer les préfets dans les régions et les départements. Aux maires et présidents d’agglomérations de trouver des solutions aux traitements des déchets qu’ils soient d’une catégorie ou d’une autre, toxique ou non, en restant dans le cadre légal.

Notre première réflexion est que comme nous n’avons pas d’industrie polluante sur notre territoire, nous devons surtout nous intéresser aux déchets ménagers et à ce sujet toute forme d’éducation citoyenne doit être mise en œuvre pour réduire les déchets et en particulier par le tri sélectif : toute mesure éducative ou répressive doit être instaurée sur tout le territoire sans restriction.

Ensuite, une fois nos divers déchets séparés nous connaîtrons nos besoins en matériels pour les « valoriser », parce que jusqu’à présent personne ne parle de l’obligation européenne que nous avons de « valorisation des déchets » !

Alors commencera le temps des études pour chiffrer les besoins en énergie, en espace, en accès routiers, en délai, en frais de transport etc. bref faire des bilans prévisionnels. Y a-t-il eu seulement une ébauche chez nous ?

A ce jour, il est bien clair qu’il est interdit en Europe d’enfouir autre chose que des déchets inertes, même les scories et les mâchefers peuvent être utilisés dans les cimenteries. Les déchets inertes peuvent résulter du traitement des résidus d’un incinérateur de nos déchets par une torche à plasma. La crainte des gaz toxiques n’est sérieuse qu’en cas de défaillance de la technique, et encore … Le procédé de la torche à plasma a été trouvé à Toulouse par l’Aérospatial pour tester la résistance des matériaux des engins spatiaux pour leur retour dans notre atmosphère, des produits dérivés (à moins de 1.000€) servent entre autre à découper les métaux. Les gros spécimens de matériels (encore en cours de recherche) ne sont sans doute pas pour nous à cause de la variation importante de production de déchets lors du flux touristique, mais d’autres existent.

Au cours de nos recherches nous avons trouvé une lettre d’un fabricant décrivant succinctement son produit en vue d’une implantation à Fabrègues et adressée au préfet de notre région le 13 novembre 2008 avec copie aux ministres BORLOO et KOSCIUSKO-MORIZET ; A sa lecture on comprend bien que l’ensemble de ce système peut traiter jusqu’à plusieurs centaines de tonnes par jour tout en garantissant le respect parfait les contraintes environnementales édictées, et même en produisant diverses énergies telles que la chaleur ou l’électricité.

Seulement, cela a un coût que nous ignorons, surement que d’inaugurer un centre aquatique est plus valorisant que de couper le ruban d’une usine de traitement de nos déchets … quoique, demandez aux habitants d’Annecy ce qu’ils pensent du docteur SERVETTAZ et des travaux colossaux réalisés depuis 1957 pour avoir le lac le plus propre et pur d’Europe et qui en fait aujourd’hui la ville de France la plus agréable à vivre !

Alors, POUR ou CONTRE ? Mais de quoi et combien ça coute ? Les agathois sont-ils des moutons trop tondus qu’on conduit à l’abattoir ?

Des agathois pour leur ville

Dominique Anache

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.