Pour que la route soit belle .. par Olivier Goudou

La sécurité routière est aussi une facette de la question environnementale.La route d'Agde à…

La sécurité routière est aussi une facette de la question environnementale.
La route d’Agde à Bessan (CD13) est une route départementale.
C’est donc le Conseil général qui est compétent.
Cette route est tachée de sang et bien souvent de sang juvénile.
Récemment, sur initiative de l’association « Charlène », les pouvoirs publics ont fait procéder à la mise en place de glissières de sécurité.
Cet équipement est intéressant car il concourt à une meilleures sécurité des automobilistes.
Toutefois, un bémol : si ces glissières concourent à la sécurité ses automobilistes, il n’empêche pas moins qu’elles peuvent augmenter la dangerosité  des cyclistes et des piétons.
Et les cyclistes sont nombreux sur cette magnifique mais dangereuse route départementale.
 

Adapter l’état du trafic à l’état des lieux

 
Cette route départementale est ombragée.
« Ombragée » : parlons donc de la destinée des platanes.
Beaucoup d’entre eux ont connu une fin de vie anticipée, récemment encore, et pour des motifs variés. Leur abattage peut un jour être décidé.
Beaucoup sont attachés à ces platanes (et j’en suis)
D’abord ces platanes sont partie intégrante du paysage, mais aussi de l’histoire et du patrimoine. C’est le Marquis de Pina (ancien Maire de Bessan) qui les aurait fait planter, d’autant qu’il habitait les Comtesses il avait des filles d’où le nom de la campagne)
On peut penser que certaines routes départementales sont inappropriées au trafic d’aujourd’hui. C’est pourquoi, à la place de vouloir changer la physionomie de la route, autant plutôt adapter l’état du trafic à la physionomie de la route.
«Le Midi sans les platanes, ce n’est plus le Midi» disait Georges Pompidou, alors Président de la République  qui par anticipation, avait senti arriver la question.
Sur cette route, il serait intéressant d’étudier la faisabilité de réaliser des pistes cyclables sécurisées, de part et d’autre des platanes conservés, ce qui certes implique un considérable aménagement d’adaptation des lieux. Mais si l’aménagement a un coût, le plaisir du loisir et la sécurité de la vie eux n’ont pas de prix.
On peut aussi contribuer à limiter le trafic sur de axe voire à limiter la vitesse de circulation sur le tronçon de la ligne droite.
 

Aménager un accès piéton entre la sortie du village et Intermarché

 
En outre, nombreuses et nombreux sont les Bessanaises et les Bessanais qui souhaitent que soit aménagé un sentier piéton entre la sortie du village et Intermarché, sur cette même route départementale CD 13. L’éclairage public est également souhaité. Dans la mesure où le panneau « Bessan » matérialisant l’entrée d’agglomération a été déplacé (gare au radar mobile ou à la voiture de police banalisée) le citoyen-usager-contribuable est en droit d’attendre équipements et services adéquats, surtout pour les soirs d’hiver.

Didier Denestebe, candidat du MoDem (Mouvement démocrate présidé par François Bayrou) connaît ces doléances et c’est avec énergie et détermination qu’il les portera à l’assemblée départementale, s’il est élu.
 
Olivier Goudou,
Coordinateur de la campagne cantonale de Didier Denestebe
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.