Pour sa première opération, le promoteur immobilier Aeko frappe fort à Valras-Plage

Le promoteur immo­bilier Aeko est le nouveau nom de Meridis, société créée en 2006 par Thierry Aznar et Didier Delmas. Leurs enfants respectifs, François Aznar (volet juridique et développement), 31 ans, et Julie Delmas (volet commercial), 39 ans, vont assurer l’accélération d’Aeko. Avec un premier programme d’envergure à Valras-Plage.

Pour son premier programme, le quatuor familial à la tête d’Aeko frappe fort, avec un premier projet d’exception réalisé en première ligne face à la mer, à Valras-Plage. L’opération, baptisée L’Archipel, développera 78 logements et 121 hébergements seniors sur une surface de plancher de 11.500 m2, sur un foncier de 7 043 m2 où se trouve l’ancien casino. Trois îlots seront livrés par phases entre le second semestre 2023 et le premier trimestre 2024. Dessinés par l’architecte montpelliéraine Nathalie Guérin, il s’agit de Capri (28 appartements, du T2 au T4, sur 4 niveaux), Panarea (50 appartements, offrant des vues imprenables sur la Méditerranée, sur 9 étages) et de la résidence seniors Lipari (121 appartements). Un socle commercial de 1.500 m2 est également prévu. « L’investissement global s’élève à 40 millions d’euros », indique à l’HJE François Aznar, qui annonce pour Aeko « deux autres programmes cette année, et cinq autres en 2022 ».

Le pari de L’Archipel, mené avec l’opérateur biterrois Nemesis Promotion (Necmi Arikan), n’était pas gagné d’avance. Depuis plus de trente ans, « un nombre incalculable de permis de construire ont été refusés sur ce foncier sensible, concerné par la Loi Littoral », explique François Aznar, qui a auparavant travaillé pendant six ans chez Nexity à Toulouse, au service montage et programme. « On ne savait pas trop où on mettait les pieds, sourit-il. Mais on a su convaincre les services de l’État. » Ces derniers étaient l’interlocuteur du promoteur, au titre du règlement national d’urbanisme, la commune de Valras-Plage ne disposant pas d’un PLU. 

Les secrets d’une victoire

Pour l’emporter, le dossier d’Aeko a joué sur plusieurs leviers. « Le programme est deux fois inférieur à ce qui est permis de construire sur le secteur, confie François Aznar. Il compte peu de logements (78) d’un point de vue juridique, les hébergements seniors n’étant pas comptabilisés en logements. Nous avons aussi veillé à une non-dégradation des contraintes environnementales existantes, en jouant sur la hauteur, par la création d’émergences, pour réduire au maximum l’empreinte au sol des ­bâtiments. »

L’ADN d’Aeko ? À la recherche esthétique – la griffe de Thierry Aznar –, son fils François souhaite ajouter « un engagement environnemental et solidaire, et des solutions juridiques à des problèmes auxquels les mairies sont de plus en plus confrontées ». La résidence senior sera exploitée par API (Alpes-Maritimes), qui puise ses fondements dans la Fondation Abbé-Pierre. « Les prix des habitations seniors seront très accessibles, entre
40 et 50 % moins chers que les tarifs pratiqués par les majors du secteur »
, explique-t-il. Pour parvenir à une telle offre, API ne propose pas de pôle de restauration collective. Par ailleurs, les intervenants (soins médicaux, ­entretien de la résidence, espaces potagers, cours de yoga, coiffure…) sont tous bénévoles.

3351 vignette

Hérault Juridique & Economique, n°3351 spécial Immobilier Montpellier et sa région, du jeudi 18 mars 2021, est en téléchargement gratuit sur ce site.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Face à la mer, cela veut-il dire entre le casino et les premiers immeubles, là ou actuellement le terrain sert de parking?
    Si c’est le cas, plus de parking urbain et le projet prévoit combien de garages et de parkings privatifs? ou vont stationner les vacanciers?
    De plus dès les vacances, la route BEZIERS SERIGNAN VALRAS est saturée, prévoit-on une amélioration de la circulation et comment?

    1. Bonjour, concernant votre question sur les parkings, le maire de Valras-Plage a récemment déclaré : le projet présente 158 places de parking, 1 300 m² d’espaces verts à l’intérieur, sur un site délaissé depuis plus de 30 ans. merci pour votre commentaire. Bonne journée avec Hérault Tribune

  2. Il était temps que quelque chose soit fait, l’immeuble existant avec tout ce qui ressemble à une dechetterie est immonde , j’espère que ce projet se fera et beaucoup de Valrassiens sont d’accord, enfin ce quartier va pouvoir être rénové, nous sommes en 2021 il faut évoluer vivre avec son époque et avancer .

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.