Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

PPRI - AGDE - NON A UNE DECISION MONOLITHIQUE DE L’ETAT ! par Henri GEOFFROY

NON A UNE DECISION MONOLITHIQUE DE L’ETAT ! Le Plan des Préventions des Risques d’Inondation (PPRI) a été largement débattu lors de la réunion publique de ce lundi à la Salle des Fêtes de la Rue Brescou. De nombreux propriétaires  des secteurs concernés,  et notamment Malfato, ont écouté avec attention le représentant de l’Etat, un ingénieur […]

NON A UNE DECISION MONOLITHIQUE DE L’ETAT !

Le Plan des Préventions des Risques d’Inondation (PPRI) a été largement débattu lors de la réunion publique de ce lundi à la Salle des Fêtes de la Rue Brescou.

De nombreux propriétaires  des secteurs concernés,  et notamment Malfato, ont écouté avec attention le représentant de l’Etat, un ingénieur en hydraulique,  en charge de ce gros dossier. C’est un signe fort pour une mobilisation qui devrait monter en puissance.

Le Commissaire-enquêteur va jouer un rôle majeur. Après consultation des intéressés, c’est lui qui donnera un avis, lourd de conséquence et en toute indépendance, à la Sous-Préfète. Laquelle prendra sa décision.

Le Maire Gilles d’Ettore, après Sébastien Frey qui avait ouvert les débats, fait preuve de détermination tout en restant courtois avec les Services de L’Etat.

Il s’opposera en Conseil Municipal à ce plan ayant pour lui des arguments imparables.

Il ne veut pas d’une spoliation des propriétaires impactés par ce plan. La Méditerranée n’est pas l’Océan et la submersion marine évoquée est impossible, Malfato étant à un kilomètre des plages.

Des plages qui ont gagné en largeur grâce à des brise-lames disposés le long des treize kilomètres de plages. L’Etat se doit de prendre en compte de tels investissements au prix de gros efforts financiers et couronnés de succès. La Commune est exemplaire en ce domaine.

Il ne veut pas payer pour la catastrophe de Vendée à cause de permis de construire délivrés par un Maire incohérent dans une zone située au niveau de la mer et derrière la plage.

« L’aléa fort » décrit par le technicien de l’Etat est battu en brèche par quelques anciens qui n’ont jamais vu de déferlement des eaux. L’horizon 2100, étant une gageure.

Henri  Couquet, Conseiller Municipal indépendant, se lève et annonce que lui aussi s’opposera à ce plan.

Gilles D’Ettore enfonce le clou en soulevant la question de la cabanisation. Si Malfato et autres secteurs deviennent figés, on peut s’attendre à l’accentuation de la cabanisation avec toutes les nuisances engendrées (eaux usées, précarité etc).  De plus, ce serait donner un énorme coup d’arrêt à une dynamique économique en cette période de crise.

Le réalisme et le pragmatisme s’opposeront à une décision monolithique de l’Etat.

Et il cite les Verdisses qui devraient retourner à l’agriculture. Et encore là, l’Etat doit tenir compte d’un facteur de nuisance avec l’invasion de caravanes qui n’ont rien à faire dans ce secteur naturel et voué à l’agriculture et au pastoralisme. L’Etat omnipotent allant même interdire des serres agricoles, investissement fondamental pour le maraichage.

Que va penser la population si les représentants de l’Etat préfèrent des milliers de caravanes à quelques serres agricoles ?

Après des interventions de bon sens de quelques propriétaires, cette réunion se termine dans l’optimisme. Chacun ayant ressenti que le Maire, Gilles d’Ettore se battra sans relâche contre une spoliation injustifiée.

Dernière minute : le vote en Conseil Municipal  contre ce plan vient de faire  l’unanimité des élus.

Henri GEOFFROY

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.