Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Projet de décharge à Bessan - Montblanc : parce que l’eau c’est la vie !

Si par malheur le nouveau projet de décharge sur la commune de Montblanc, aux…

Si par malheur le nouveau projet de décharge sur la commune de Montblanc, aux portes de Bessan, voit le jour, qui se chargera d’expliquer aux générations futures que l’on a hypothéqué leur avenir ? Que l’on a mis (en connaissance de cause) en péril une ressource vitale pour notre survie : l’eau, ce trésor de vie en voie de raréfaction.
Pourquoi s’obstiner depuis des années à vouloir implanter un site industriel polluant dans cet environnement magnifique de garrigues , proche du littoral touristique et dont le sous-sol est un réservoir naturel d’eau potable qu’y alimente près de 28 communes ?

Les réponses : laxismes et lacunes de certains décideurs et bien sûr et surtout l’argent. Des milliards pour quelques uns qui auront les moyens de fuir leurs domaines et châteaux, et peu importe si cela génèrera des nuisances à des milliers d’autres et ce pour des décennies. Mais dans quelle République vivons nous ?!
C’est scandaleux, Bessan a déjà payé un lourd tribu dans le domaine du stockage de déchets , avec l’enfouissement de près de 200.000 tonnes dans le centre d’enfouissement technique de la « Garrigue Haute » (CET) pendant 20 ans. J’entends souvent dire « il faut bien les mettre quelque part ces ordures… ». Certes, mais chez les autres.
Le SMEGTA (syndicat mixte ouvert chargé des déchets sur l’ouest du département) a désigné « Bessan-Montblanc » comme un site en première position ; demandez donc à son président qui se faisait fort d’installer sur sa commune dont il est le maire un CET, ou en est le projet ? Il ne se fera jamais évidemment !

Revenons en à « l’ESCROPOLE DE LA MELASSE » : que de précautions draconiennes pour des produits « non dangereux »… Je n’ose penser aux risques et aux nuisances occasionnés par le trafic incessant de camions dans la traversée du village et sur la route départementale n°28 déjà très fréquentée. Bessan est à 2 km du site. Montblanc, situé à 10 km ; ne verra jamais un camion et encaissera 400 000 € par an.
Vous avez dit Liberté – Egalité – Fraternité !
Je n’ose penser à la dévaluation de notre patrimoine, legs de la sueur de nos anciens et à l’image que nous allons donner aux touristes. Je n’ose penser à l’impact sur notre viticulture déjà sinistrée. Je n’ose penser que je devrai quitter ma terre où repose mon père si ce projet insensé aboutit afin que mon fils ne subisse pas toutes ces nuisances.

De toutes mes forces je m’y opposerai. Optimiste de nature, je suis persuadé qu’il existe encore des décideurs intègres et responsables qui diront « NON » à ce projet, parce que se sont des humains informés des risques encourus, vigilants sur la protection de notre environnement et soucieux de protéger cette petite planète dont nous en sommes les locataires pour un temps infiniment court. D’avance je les remercie. Pour que la vie continue…

Gilles CANITROT
Adjoint au Maire de Bessan chargé de l’environnement

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.