Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

PZENAS - L' Occitan et le Projet commercial de 90 000 hectares sur la commune de Pézenas

Voici un cour article suite à une actualité récente dans le quotidien régional au sujet d’un projet commercial de 90 000 hectares sur la commune de Pézenas initié par Mr Mouton, Directeur d’Intermarché de Pézenas. Je ne peux m’exprimer en tant que président des commerçants puisque il n’y a aucune position commune bien évidemment !  Le seul consensus […]

Voici un cour article suite à une actualité récente dans le quotidien régional au sujet d’un projet commercial de 90 000 hectares sur la commune de Pézenas initié par Mr Mouton, Directeur d’Intermarché de Pézenas.
 
Je ne peux m’exprimer en tant que président des commerçants puisque il n’y a aucune position commune bien évidemment !  Le seul consensus qui peut se dégager est la nécessité d’agir, de canaliser nos énergies pour construire quelque chose ensemble plutôt que d’essayer vainement d’arrêter ou d’empêcher certains développements.
 
Eduquer le consommateur est une tâche de longue haleine, tant que des produits fabriqués dans des pays à faible coût salariaux, sociaux etc. envahiront nos étalages, il n’y aura pas de solution !  Vous comme moi achetons toujours notre parapluie Made in China ou nos teeshirt, nos stylos, bientôt nos voitures, nos fusils mitrailleurs ! «  Made in ailleurs » et j’en oublie.  Nous pouvons pester contre les délocalisations, les licenciements, la réduction du nombre de professeurs etc., la racine du problème est la création monétaire et le contrôle de celle-ci !  La monnaie est un outil d’échange, de communication, c’est un moyen et non un but.
 
La langue française n’est pas la propriété intellectuelle d’intérêts privés, il n’existe pas de droit d’auteur ?  Pourquoi avons-nous (l’Etat) abandonné la création monétaire à une banque « indépendante » c'est-à-dire privée, qui sert des actionnaires privés ?  Le résultat est criant aujourd’hui, l’Etat ne peut plus remplir ses fonctions au nom de l’intérêt général, il doit lever le doigt pour demander à emprunter à la BCE (Les américains à la FED) et payer des intérêts aux actionnaires de ces établissements privés.
 
La création d’une monnaie locale touche le « nerf de la guerre », l’argent !   Changeons l’argent et nous changeons la guerre !
Ce n’est pas de l’utopie !   Quand un certain nombre de personne croît en quelque chose, cette utopie devient une réalité !
 
L’Occitan peut aussi servir les Agathois, nous verrons d’ici quelques mois comment étendre le système à un territoire (les statuts prévoient une expansion maximale de 50km de rayon autour de Pézenas)
Ensuite le concept peut-être copié/collé à l’infini. (Les Allemands disposent de prêt d’une quarantaine de monnaies locales à ce jour)
 
Bonne continuation,
Et encore Bravo pour votre journal « on line » et son nom !
 
Cordialement,
 
Jean-François Marquès
Président du Fonds de Dotation de l’Occitan.
0611735665
 
Ps : Le problème n’est pas la création d’une zone commerciale, c’est celui des produits qui y seront proposés.  La compétition comme le prône l’économie de marché n’a pas de sens si chacun à ses propres règles du jeu.  Imaginer une équipe de foot, ou certain peuvent jouer avec les mains, d’autres uniquement à cloche pied, un autre avec le nez et les oreilles mais pas la tête etc… !?

 

http://nsm02.casimages.com/img/2009/12/14/091214120311885035053398.jpg

Appel à une prise de conscience!

JFM, Président de l’association des commerçants de Pézenas et du Fond de Dotation de la devise Occitan, appelle les commerçants et tous les acteurs économiques, prioritairement situés dans le centre ville, à adopter la monnaie locale « Occitan » pour redynamiser la ville de Pézenas.

« Le centre ville est l’âme et le cœur du Piscénois, s’il dépérit, cela affectera l’irrigation de la périphérie et les activités alentours. La monnaie locale est un moyen simple efficace testé et approuvé par nos amis Suisses, Allemands, Anglais et Irlandais qui créé une richesse effective uniquement au bénéfice de l’économie locale. L’argent étant simplement un outil, un moyen d’échange, il se doit de nous servir et non de nous asservir.

  La crise financière latente et les excès engendrés par un système incontrôlable nous montrent l’urgence de réagir collectivement. L’argent n’ayant par définition pas d’odeur, il doit pouvoir nous unir tous, indifféremment de nos affinités réciproques entre nous, sur un projet économique novateur.

  Nous n’avons pas l’intention de remplacer l’Euro, au même titre que l’occitan n’a pas vocation à remplacer la langue française. L’objectif est de créer une masse monétaire captive qui travaille pour la collectivité et non pour le système financier actuel. Pézenas à une histoire, montrons qu’elle a un futur !             »

  P.s : A ce jour 53 commerces acceptent la monnaie locale « Occitan » ainsi que les producteurs du marché Bio de Pézenas et très prochainement probablement l’Illustre Théâtre de Pézenas.  

Pour info : www.deviseoccitan.org ou  jf@vaplan.org

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.