L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

Réaction de Daniel GALY , aux propos de Monsieur Jacques Domergue, candidat à la Mairie de Montpellier.

Réaction de Daniel Galy, Président de l’Aéroport de Béziers Cap d’Agde aux propos de Monsieur Jacques Domergue, candidat à la Mairie de Montpellier.  « Dans le contexte de crise que nous traversons, la question de l’existence de 5 aéroports en Languedoc Roussillon ne peut se résumer aux seuls enjeux politiciens, fussent-ils ceux de la campagne […]

Réaction de Daniel Galy, Président de l’Aéroport de Béziers Cap d’Agde aux propos de Monsieur Jacques Domergue, candidat à la Mairie de Montpellier. 

« Dans le contexte de crise que nous traversons, la question de l’existence de 5 aéroports en Languedoc Roussillon ne peut se résumer aux seuls enjeux politiciens, fussent-ils ceux de la campagne en vue des élections municipales de la ville de Montpellier, tant elle concerne le développement économique, des territoires et de l’emploi dans notre région. 

En s’engageant dans les plateformes du Languedoc Roussillon, les Collectivités locales dans leur ensemble et sans distinction de sensibilité politique ont bien pris la mesure de cet enjeu majeur que constitue le développement du transport aérien régional, actuellement sous-utilisé en comparaison des régions voisines de Midi-Pyrénées ou Provence Alpes Côte d’Azur. 

Les acteurs du transport aérien régional – les Collectivités elles-mêmes mais également les gestionnaires et propriétaires d’aéroport, les compagnies aériennes – le savent bien : la concentration du trafic sur l’aéroport de Montpellier aurait pour seul effet de faire perdre près de 25% de passagers au trafic régional par une évasion au profit des aéroports des régions limitrophes (Gérone, Toulouse et Marseille). 

De la même façon, les retombées économiques générées par le transport aérien régional, évaluées aujourd’hui à près d’un milliard d’euros par an, seraient réduites dans les mêmes proportions tandis que des milliers d’emplois directs et indirects disparaitraient. 

La question du développement de l’aéroport de Montpellier ne peut et ne doit donc pas se résumer à un affrontement avec ses aéroports voisins, voire à leur fermeture. Elle ne peut se résumer non plus à la seule question de la concurrence entre aéroports alors qu’il est au contraire possible et souhaitable d’organiser un fonctionnement en réseau, une complémentarité bénéfique et utile pour toutes les plateformes, profitable pour le trafic, l’économie et l’emploi du Languedoc Roussillon qui en a bien besoin. 

Pour ce qui concerne le seul Aéroport Béziers Cap d’Agde, faut-il rappeler que l’Ouest Héraultais compte sur son territoire des stations balnéaires comme le Cap d’Agde située à 15 minutes de la plateforme ; 65% de la capacité d’accueil touristique de l’ensemble du 

département de l’Hérault ; plus de 2 millions de touristes par an ; une offre touristique qui n’a pas à rougir de la comparaison avec celle de Montpellier par exemple ? 

Pour quelles raisons assez valables les 240 000 passagers qui arrivent désormais à Béziers Cap d’Agde devraient-ils se poser à Montpellier ? Pour quelles raisons assez valables les 65 millions d’euros générés par ces 240 000 passagers devraient-ils échapper aux professionnels de la zone de chalandise de l’aéroport ? Pour quelles raisons assez valables les 100 salariés de l’aéroport de Béziers Cap d’Agde devraient-ils perdre leur emploi ? 

La question de la candidature de tel ou tel responsable politique ne peut suffire à justifier une telle vision, c'est-à-dire la disparition de plusieurs aéroports du Languedoc au profit du seul développement de l’aéroport de Montpellier. Les conditions et enjeux du développement de l’aéroport de Montpellier relèvent d’une autre approche, et ne sont pas liées à l’existence et au développement des plateformes de Béziers, Nîmes, Carcassonne et Perpignan. 

Ce n’est pas dans l’affrontement ou la polémique stérile et politicienne que nous parviendrons à améliorer les performances globales du transport aérien, de l’économie et de l’emploi en Languedoc Roussillon ». 

Daniel Galy, 

Président de l’Aéroport Béziers Cap d’Agde 

Président de la CCI de Béziers 

L’aéroport Béziers Cap d’Agde a développé son trafic de 27 000 passagers en 2007 à 240 000 passagers en 2013. Il propose 9 liaisons en provenance/à destination de l’Europe du Nord. Il compte une centaine d’emplois en haute saison d’été et est géré et détenu par un Syndicat mixte regroupant les communautés d’agglomération de Béziers et d’Agde, la CCI de Béziers, le Département de l’Hérault et la communauté de communes La Domitienne. Il est soutenu par la Région Languedoc Roussillon. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.