Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

REGIONALES 2015 - La liste de l'Union Populaire Républicaine conduite par Yvan HIRIMIRIS en Languedoc Roussillon - Midi-Pyrénées a été déposée en préfecture.

Régionales 2015 : La liste de l'Union Populaire Républicaine conduite par Yvan HIRIMIRIS en…

Régionales 2015 : La liste de l'Union Populaire Républicaine conduite par Yvan HIRIMIRIS en Languedoc Roussillon – Midi-Pyrénées a été déposée en préfecture.

Mardi 3 novembre 2015 à 9h, l'Union Populaire Républicaine a déposé en préfecture de Toulouse sa liste conduite par Yvan HIRIMIRIS pour ces élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 en Languedoc Roussillon – Midi-Pyrénées.

Selon le règlement officiel de ce scrutin régional, les listes doivent compter cent quatre-vingt-quatre colistiers à parité alternée dans chaque département de quatre-vingt-dix femmes pour quatre-vingt-quatorze hommes. L'UPR aligne donc quatre-vingt-quatorze candidats et quatre-vingt-dix candidates, respectant la parité alternée par liste départementale. La liste régionale de l'Union Populaire Républicaine pour le Languedoc Roussillon – Midi-Pyrénées est donc complète.

Preuve est faite aujourd'hui que l'UPR est un mouvement politique très dynamique. En effet, l'UPR enregistre un excédent de candidatures avec un total de deux cent-vingt-huit dossiers complets. « Je rappelle que nous avons recueilli ces deux cents vingt-huit candidatures sans aucune alliance avec quelque parti que ce soit ! … » déclare Yvan HIRIMIRIS, « … c'est une preuve de plus que le programme de l'Union Populaire Républicaine est bien celui qu'attendent les citoyennes et citoyens français et notamment celles et ceux de cette nouvelle région. » souligne-t-il.

La liste de l'Union Populaire Républicaine conduite par Yvan HIRIMIRIS est composée, pour les têtes de listes départementales, de : Thierry BARNABÉ pour le Gard (30), Pascal CANET pour la Lozère (48), Loïc MASSEBIAU pour l'Aveyron (12), Cyrille GARCIA pour le Lot (46), Bernard ZANUSSO pour le Tarn-et-Garonne (82), Bernard BOUHOURS pour le Gers (32), Robert AIGNAN pour les Hautes-Pyrénées (65), Romain ROUMIEU pour la Haute-Garonne (31), Reynald VADEPIED pour le Tarn (81), Pascal BROUET pour l'Ariège (09), Patrick RAMIREZ pour l'AUDE (11), Blandine URBANSKI pour les Pyrénées Orientales (66) et Thomas HIRSCH pour l'Hérault (34). Tous sont issus de la société civile.


A propos de l'Union Populaire Républicaine

L'Union Populaire Républicaine (UPR), un mouvement politique fondé le 25 mars 2007, jour du 50e anniversaire de la signature du traité de Rome. Le Président fondateur, François Asselineau est aussi inspecteur général des finances. Il a, entre autres dans sa carrière, travaillé dans plusieurs cabinets ministériels, et a été délégué général à l'Intelligence économique.

L'Union populaire républicaine présentera 1 969 candidats, répartis à parité entre hommes et femmes, dans 13 régions, au scrutin des élections régionales des 6 et 13 décembre prochains. L'UPR compte, ainsi, parmi les cinq ou six partis politiques français capables de présenter des listes dans un si grand nombre de régions.

Cette performance confirme l'arrivée de l'UPR sur la scène politique française, déjà manifeste depuis plusieurs mois par la forte croissance de ses résultats électoraux :

  • aux élections départementales du 22 mars 2015, sur les 14 cantons où ses candidats se présentaient, l'UPR a obtenu en moyenne 1,6 % des suffrages exprimés, ce qui correspond à une multiplication par 4 du score des élections européennes de mai 2014 (0,41 %), obtenu dix mois auparavant, et à une multiplication par 3,5 du nombre de voix sur les cantons concernés ;
  • plus récemment encore, le candidat de l'UPR à l'élection législative partielle de la 3e circonscription de l'Aveyron a obtenu 1,86 % des suffrages exprimés au premier tour, le 6 septembre 2015, soit 8,5 fois le score obtenu par l'UPR aux élections européennes dans l'Aveyron en mai 2014.

L'UPR est également le parti politique qui connaît la plus forte croissance de ses adhérents en France – alors que tous les autres partis se débattent dans des crises internes ou subissent une hémorragie de leurs effectifs. L'UPR a vu, ainsi, le nombre de ses adhérents passer de 3 786 fin 2013, avant les élections européennes, à 6 733 fin 2014, et s'établit à 9 007 au 3 novembre 2015.

La constante progression de l'UPR démontre que la question de la sortie unilatéralede la France de l'Union européenne, de l'euro et de l'OTAN est en train des'imposer comme la question centrale de la vie politique française.

La constante progression de l'UPR, malgré le silence absolu des grands médias qui l'entoure, est aussi due au fait que les Français approuvent son positionnement politique, qui consiste à placer de côté, provisoirement, le clivage droite-gauche pour se concentrer sur l'essentiel : libérer la France des forces euro-atlantistes qui veulent l'asservir.

En classant l'UPR systématiquement en « DIV » (divers) – aux élections européennes, départementales et législatives partielles – le ministère de l'Intérieur a d'ailleurs confirmé lui-même, officiellement, que la démarche de l'UPR ne s'inscrit pas dans le traditionnel clivage droite-gauche et qu'elle est étrangère à toute forme d'extrémisme.
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.