RENCONTRE AVEC David LOPEZ dit « Pépez » le fer de lance du pack agathois.

Vous êtes devenu le talon indiscutable du pack agathois. Nous savons que votre tête…

Vous êtes devenu le talon indiscutable du pack agathois. Nous savons que votre tête ne va pas enfler si on vous dit que « vous crevez l’écran » à chaque match.

Oui, faut surtout  rester modeste. C’est une valeur que m’a inculqué tous mes éducateurs. Car, le rugby est un jeu collectif et bien souvent, c’est le copain dans l’ombre qui va se sacrifier pour donner un bon ballon et faire briller son partenaire.

On vous voit mieux discipliné et cela se ressent dans vos prestations sur le terrain.

J’ai compris qu’il me fallait me concentrer davantage dans le jeu. En effet, mon trop plein d’agressivité coûtait des cartons et m’empêchait de m’exprimer au mieux. De plus je pénalisais l’équipe. Je me consacre désormais à mon rôle et au jeu.

Que de chemin parcouru depuis l’école de rugby !  Racontez-nous votre parcours avec vos différents entraîneurs.

J’ai commencé à 6 ans avec des éducateurs qui m’ont beaucoup appris. Ils sont toujours au club et je me fais un plaisir de les citer tant ils m’ont marqué. Il s’agit de Jeannot Bès, Max Isidro, Daniel Andréo.  J’ai donc été à bonne école et cela m’a permis de jouer dans des sélections régionales.
Ensuite, je suis parti pour Montpellier durant 6 années, des Crabos aux Espoirs en passant par les Reichel.
Je n’ai pu franchir le palier supérieur, le niveau étant extrêmement relevé dans le milieu professionnel.

Donc retour en terre agathoise ?

Oui, et ce n’est que de bonheur ! Et le bilan le démontre avec trois montées pour une descente.

D’ailleurs, on le voit, on vous sent particulièrement à l’aise au sein de cette équipe de copains.

Ah oui, vous pouvez le dire. Je me sens très bien. Le groupe est sain. Nous vivons dans une ambiance pleine d’amitiés et de réciprocité. Chacun veut avancer pour le groupe. C’est ce qui fait notre force.

Dimanche, vous avez assuré la remontée en F1. Mais le club a-t-il les capacités de bien figurer sachant que la F1 a atteint un niveau très élevé avec des anciens clubs de première division ?

Nous jouerons le maintien. Soyons réalistes. Et pour se maintenir, nous avons le groupe et le niveau. On est conscient qu’il y a un fossé énorme entre ces deux divisions. Mais, on va tout faire pour maintenir le club.

Merci David et continuez de surfer sur cette belle vague pour le bien de toute la famille du rugby agathois.

Propos recueillis par Henri GEOFFROY.

1 SAM 0940

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.