Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Rénovation urbaine du centre ville : La Sebli inutile

Intervention de Nathalie Dubois, conseillère Municipale Agde à Venir Conseil Municipal du 26 Juin 2013 Rénovation urbaine du centre ville : La Sebli inutile Vous nous présentez ce soir le compte rendu de l’action de la SEBLI sur le Périmètre de Restauration Immobilière au centre ville d’Agde pour 2012.  Depuis à présent 11 ans vous avez […]

Intervention de Nathalie Dubois, conseillère Municipale Agde à Venir

Conseil Municipal du 26 Juin 2013

Rénovation urbaine du centre ville : La Sebli inutile


Vous nous présentez ce soir le compte rendu de l’action de la SEBLI sur le Périmètre de Restauration Immobilière au centre ville d’Agde pour 2012.  Depuis à présent 11 ans vous avez choisi de laisser cette entité s’occuper du PRI Centre ville ; force est de constater que ce choix porte une lourde conséquence dans l’échec de la rénovation urbaine de notre cœur de ville. Le rapport qui nous est présenté ce soir en est malheureusement la preuve.

Le bilan de son action en 11 ans est accablant :

En ce qui concerne les études, tout d’abord :

Seuls 13 permis de construire ou déclaration préalable ont été obtenus sur cette période soit un par an en moyenne. Sur ces 13 permis, 6 ont générés des procédures de rénovation ou de travaux soit moins d’un sur deux, les restants sont aujourd’hui tombés aux  oubliettes. Pire en 2012, aucun dossier de permis de construire n’a été engagé !

Coté Acquisition, la aussi, c’est l’inaction totale puisqu’aucune acquisition n’a été réalisée en 2012. La Sebli se félicite dans ce rapport de la diminution du stock alors qu’au contraire, cette baisse du stock de foncier est en réalité la preuve de son incompétence et de son inaction.

Au rayon des cessions, les 6 immeubles vendus en 2012, ne sont en réalité que des immeubles vendus en l’état d’achat sans rénovation ni travaux d’aménagement réalisés. La Sebli a juste eu un rôle d’entremetteuse entre acheteur et vendeur, loin de celui essentiel de rénovatrice urbaine du notre centre ville

Enfin pour les perspectives 2013, on peut lire que la Sebli voit des signes encourageants mais reste très modérée dans son optimisme… Elle prend comme faux prétexte un marché national dans l’attentisme, des difficultés à obtenir des prêts bancaires pour les investisseurs (alors que la quasi totalité d’entre eux, optant pour le dispositif Malraux notamment, le réalise pour créer de la défiscalisation et n’ont donc pas de souci d’obtention de prêt bancaire) etc… Elle reconnaît quand même dans un éclair de lucidité, je cite : «  les difficultés propres d’un quartier ancien dégradé comme celui de la ville d’Agde ».

Face à ce rapport accablant, la vérité est bien évidemment tout autre. Les causes de cet échec résident dans le fait que vous avez tout d’abord, pour diverses raisons, joué la facilité en laissant à la SEBLI, la gestion du PRI. Or, cette société, créée au départ pour entreprendre la rénovation urbaine de la ville de Béziers, rencontre aussi sur cette ville de grande difficulté dans sa mission. Face à cette situation, il est clair que notre ville passe au second plan et que son engagement sur notre commune n’est pas son principal souci. Autre cause de cet échec, la paupérisation du centre ville qui sous vos deux mandats n’aura eu de cesse de s’aggraver. Insécurité, insalubrité, abandon de la mixité sociale, fermeture des commerces de proximité, autant de faits qui vous incombent et qui rendent notre centre ville inintéressant pour des investisseurs immobiliers.

A cela se rajoute  la multiplication des promotions immobilières telles que celles du quartier des cayrets et du capiscol, politique que vous avez encouragé depuis 10 ans, et qui a pour effet aujourd’hui de déséquilibrer le marché de l’offre et de la demande immobilière sur notre commune.

Au final, nous avons là à la fin de votre deuxième mandat, votre échec cuisant dans ce dossier essentiel pour notre ville qu’est la rénovation immobilière de notre Centre ville. Echec qui laisse pour ardoise à régler par le contribuable agathois, la somme de 4 581 000€.

 

Intervention de Nathalie Dubois, conseillère Municipale Agde à Venir

Conseil Municipal du 26 Juin 2013

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.