Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Résultat des municipales à Bessan par Marie-Claude DOMINGOT

LIBRE EXPRESSION Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributionsUne…

LIBRE EXPRESSION
LIBRE EXPRESSION

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributionsUne seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le territoire Ouest Héraultais.

Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom.


Stéphane Pépin: 66,25 / Sylvie Loubet : 33,74

Mme Loubet a transformé celui dont plus d'1 Bessanais sur 2 ne voulait pas, en vainqueur disposant d'un résultat électoral particulièrement satisfaisant pour lui ! La majorité des Bessanais s'est opposée à lui, mais grâce à Mme Loubet, il pourra toujours leur répondre que c'est faux et qu'au contraire plus des 2/3 l'ont plébiscité.

Aujourd’hui elle a « l'audace » d'expliquer son effondrement par la faute des autres.
Pourtant, son résultat n'a pas été diminué par la concurrence des autres listes, puisque celles-ci ne se maintenaient pas au 2ème tour.
Pourquoi les Bessanais n’ont-ils pas voulu de Mme Loubet ? Ce qui est sur, c’est qu'en refusant 15% des électeurs Marinistes, dans la réserve des 52% d'électeurs qui permettait au soir du 1er tour, de construire une alternative politique, elle a, de fait, reconduit l'équipe des sortants sur un tapis rouge.
Le reste appartient à la machine à perdre.

Au plan national, l'extrême gauche aura représenté 1% des suffrages. Mais à Bessan, cette sensibilité marginale a décidé qu'elle devait être à la tête du village. C'est en effet très audacieux. La gauche rassemblée aujourd'hui par Sylvie Loubet ( Loubet + Sanchez ) représente 33,74% du vote, en 2008 Gilbert Sanchez réalisait 31,87% auxquels on pouvait ajouter les 15,35% de Sylvie Loubet. Ils sont donc passés de 47,22% à 33,74%.

Il est certain qu'aussi longtemps que cette gauche-là, représentera la gauche à Bessan, Stéphane Pépin sera réélu. C'est son alliée la plus objective.

De façon plus générale il faut parler de ceux qui en ostracisant le vote des Marinistes, ou en laissant faire, ont manqué la chance historique d'aboutir au 2ème tour, à une liste véritablement plurielle, associant sur “notre droite” des représentants qui ne demandaient aucune place sur cette liste de fusion et appelaient à voter pour nous, à des personnalités de la liste “Bessan avec Audace” sur “notre gauche”, qui à trois reprises au moins, voyant le désastre Loubet se profiler à l'horizon et ouverts à la pluralité, étaient en hommes de bon sens, venus nous proposer un projet constructif, ne discriminant personne. Un projet qui avait toutes ses chances.

Comment justifier ce jusqu'au-boutisme aveugle par une morale mal placée et dont plus personne ne veut ? Comment ne pas voir ce phénomène nouveau de réconciliation nationale qui s'est fait jour dans notre pays où l'on ne compte plus les villes, à l'exemple de Tarascon ou de Béziers, dans lesquelles les Français d'origine Maghrébine ont voté en masse en faveur des listes “Bleu Marine”?

À “Bessan avec audace” l'on pensera sûrement que ces Français sont eux aussi manipulés (puisque lorsque l'on ne partage pas l'ensemble de leurs valeurs, l'on est soit immoral soit manipulé).
Je pense que ces Français aussi se sont libérés d'une certaine tutelle.
Je ne doute pas de la sincérité de Sylvie Loubet et de ses amis; mais le monde a changé…

Le nombre des abstentionnistes a progressé entre les deux tours. Avec 67,51% de suffrages exprimés, on constate que plus d’un tiers des électeurs n'a pas voté.
Cette baisse d'enthousiasme de l'électorat signifie que nous ne sommes pas parvenus à redonner espoir à nos concitoyens. De ceci, nous tous candidats, sommes responsables. Mais du point de vue de cet électeur voyant cet amateurisme politique qui aboutit à la machine à perdre, l'on se dit qu'il a quelques bonnes raisons de s'investir ailleurs. Sa famille, ses amis, la résolution des problèmes quotidiens.

Notre erreur aura été de croire que la proximité du but à atteindre suffirait à surmonter les incompatibilités et le sectarisme. Cela n’a pas été le cas et c’'est la dure leçon que nous a infligé ce scrutin.

Mais Dimanche, en allant voter avec nos familles, nous tombions d’accord avec Laurent Masse pour ne retenir que les aspects positifs de cette belle aventure. De rancœur aucune.
Dans cette défaite nous puisons aussi la force que donnent les liens de respect et d'amitié acquis au cours des combats communs. Savoir que les valeurs de solidarité de transparence, d'ouverture d'esprit, d'intégrité et de ténacité assureront un jour la solidarité et donc la solidité d'un vrai groupe humain est formidablement réconfortant.

À ceux de droite comme de gauche qui, la défaite passée et assumée, déjà nous demandent de ne pas oublier la citadelle qui a tremblé, nous répondrons présents!
Dans l'amitié éprouvée, nous avons forgé une véritable unité et dans 6 ans, nous ferons souffler un vent citoyen et s'envoler les châteaux de cartes!

Marie-Claude DOMINGOT 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.